La régulation du sommeil est programmée dans les premières années de la vie

 

Les premières années de la vie seraient essentielles à la régulation du sommeil. C'est le résultat de l'équipe INSERM 677 "Neuropharmacologie" publiés dans l'édition d'avril de la revue Journal of Neuroscience.
La sérotonine est une molécule du cerveau participant au cycle veille-sommeil. Les chercheurs savaient qu'une dérégulation du système entraînait des troubles de l'endormissement et du comportement, tel que la dépression. Afin d'en comprendre les mécanismes, les scientifiques ont étudié l'impact de ces altérations dans les premières années de la vie. Ils ont ainsi administré à une jeune souris un antidépresseur augmentant artificiellement le taux de sérotonine dans le cerveau. A la fin de ce traitement, l'animal présentait un sommeil fragmenté et peu récupérateur, s'apparentant aux troubles observés dans certains modèles de dépression. Ces effets néfastes ne sont, en revanche, plus présents lorsque les expériences sont menées après la puberté. Il est donc possible d'altérer ou de rétablir durablement le sommeil et le comportement par un traitement qui modifie le système sérotoninergique pendant le développement.
Des recherches qui montrent la nécessité d'évaluer les conséquences chez l'enfant d'une prise d'antidépresseurs de leur mère pendant la grossesse. Cette phase expérimentale devrait démarrer en 2009.


Article le plus lu : Photos : qui sont les membres de la famille Macron ? : voir les actualités

Autour du même sujet