Des scientifiques divisés sur les impacts solaires

l'activité humaine reste un des principaux effets du réchauffement climatique
L'activité humaine reste un des principaux effets du réchauffement climatique terrestre. © SOHO

Le lien activité solaire et saut d'humeur climatique est loin de faire l'unanimité dans la communauté scientifique.

Le Groupement d'experts intergouvernemental sur l'environnement du climat (Giec) -fortement décrié en ce moment à propos de son rapport sur le réchauffement climatique- évoque plusieurs autres facteurs tels que les perturbations de Jupiter, les rayons cosmique ou encore la sensibilité des hautes couches atmosphériques aux variations d'UV et de rayons X.