Le Bhoutan c’est maintenant

Ce petit royaume himalayen reste un territoire mystérieux qui attire de plus en plus de voyageurs. L’ouverture du pays aux étrangers est récente et ceux-ci doivent s’acquitter en plus d’un visa, d’une taxe journalière d’environ 250 dollars par jour. Ainsi, le flux de touristes volontairement limité permet la préservation de l’environnement et de la culture propre au Bhoutan. Un voyage au Bhoutan est une chance à saisir une fois dans sa vie !

Pays du bonheur

Le flux de touristes volontairement limité permet la préservation de l’environnement et de la culture propre au Bhoutan. Un voyage au Bhoutan est une chance à saisir une fois dans sa vie !

Une des caractéristiques insolite du royaume se retrouve dans un indicateur démographique unique au monde : le bonheur national brut. En réponse au fameux Produit National Brut, le roi Jigme Singye Wangchuck a décidé dans les années 70 de mettre en place un indice alternatif, pour une mesure de l’économie différente. Le bien être du peuple bhoutanais est au centre des préoccupations, pour qu’il s’épanouisse dans un monde moderne sans perdre sa culture traditionnelle. Le respect des valeurs culturelles et religieuses lié à une utilisation durable des ressources naturelles sont la base du modèle de développement du Bhoutan. On comprend tout naturellement ce qui séduit les voyageurs en quête d’authenticité dans ce pays exceptionnel ! 

Rêves himalayens

Comme beaucoup d’autres pays d’Asie, le meilleur moment pour vous rendre au Bhoutan se situe entre les mois d’octobre et avril, pour éviter la mousson abondante de la période estivale. L’hiver peut-être assez rigoureux, les tarifs sont d’ailleurs adaptés en fonction de la saisonnalité et de la  fréquentation touristique. Mais certaines routes peuvent fermer car les cols à franchir peuvent devenir inaccessibles. Partir à l’automne ou au printemps reste la meilleure option pour profiter d’un climat agréable. Les amoureux des paysages himalayens seront enchantés par les vues splendides sur les montagnes. Ils découvriront également que le Bhoutan est un véritable refuge de rhododendrons ! Le pays se parcourt aussi bien en véhicule privé, en moto ou à pied. Depuis quelques années, les itinéraires de trek se développent et ce royaume est en train de devenir le paradis des randonneurs, qui n’hésitent plus à partir camper dans les montagnes immaculées du Bhoutan, en compagnie d’un guide évidemment ! 

Au cœur du bouddhisme

La nature intacte et les panoramas exceptionnels sur la chaîne himalayenne ne sont pas le seul atout du Bhoutan. Que serait un voyage sans rencontre ? Au pays du dragon, on est touché et ébloui par l’accueil chaleureux des bhoutanais. La joie qui caractérise ce pays paisible où le bonheur règne se ressent à travers les rapports avec les habitants. Dans un pays où le tourisme émerge, les jeunes souhaitent se former au métier de guide et partager leur culture. Cette générosité dans les rapports humains semble également liée à la religion dominante du pays : le bouddhisme tibétain, appelé aussi lamaisme. C’est un véritable mode de vie qui rythme le quotidien des bhoutanais. Les dzongs, ces majestueux monastères disséminés dans tout le pays, représentent les centres religieux, politiques et administratifs et sont impressionnants par leur beauté et leur situation géographique. Les plus mythiques sont ceux de Punakha, de Trongsa et de Paro.

Fêtes et traditions

Lors de votre séjour au Bhoutan, construisez votre itinéraire en fonction d’un des nombreux festivals monastiques. Ils ont généralement lieu au printemps et à l’automne et se déroulent dans les dzongs à travers tout le pays. Ces grandes fêtes colorées sont animées de danses de masques particulièrement surprenantes. C’est un moment privilégié et magique que d’avoir la chance de participer à un tel événement, surtout pour les amateurs de photographie. Si vous optez pour les festivals populaires des grandes villes comme Paro ou Thimphu, prévoyez votre voyage longtemps à l’ avance, car les hôtels sur place deviennent rapidement complets. De plus l’afflux de voyageurs croissant pendant quelques mois implique une logistique importante et peu habituelle dans ce royaume reculé de l’Himalaya. Partez plutôt dans l’Est du pays pour assister à un festival plus confidentiel, dans l’intimité d’un village, tel que celui de Mongar.

Délices culinaires

Pour agrémenter votre voyage, il est indispensable de goûter à la cuisine Bhoutanaise. Il serait dommage de repartir du Bhoutan sans avoir déguster un plat typique tel qu’un « Ema Datsi », sorte de gratin à base de fromage et de piments. Il peut être préparé avec des pommes de terre, des œufs, de la viande ou des légumes. Comme ses pays voisins, la nourriture est souvent épicée, mais bien que de traditions bouddhistes, vous trouverez de la viande (bœuf, poulet, porc) servie avec du riz blanc ou rouge et des légumes. Bien sur, le tout accompagné d’un thé, sucré avec du lait, ou comme au Tibet, avec du beurre et du sel !  

Annonces Google