Mis à jour le 

Jardins de Marqueyssac

Un voyage à : Jardins de Marqueyssac

Jardins de Marqueyssac sur nos forums
Parcs naturels
Les jardins suspendus de Marqueyssac ont été aménagés sur un promontoire rocheux, à flanc de falaise. Leurs promenades conduisent au belvédère de la Dordogne qui offre sans doute le plus beau panorama de la région. Cette visite est particulièrement adaptée aux familles.

Un peu d'histoire…
Les jardins de Marqueyssac ont été conçus au XIIIe siècle, par Bertrand Vernet de Marqueyssac, sur un éperon rocheux dominant la Dordogne.

Au XIXe, Julien de Cerval, l'un des descendants, décide, après un voyage en Italie, d'embellir les jardins. Il créé donc de nouvelles allées. S'inspirant de l'esthétique italienne, il fait planter des dizaines de milliers de buis, mais aussi des cyprès et des cyclamens. Il fait aussi aménager de petites cabanes en pierre sèche pour que les promeneurs puissent se reposer. Une chapelle gothique, placée sous la protection de Saint Julien, est construite à l'ombre des arbres.

A sa mort, les jardins de Marqueyssac, mais aussi la demeure d'agrément, sont quelque peu délaissés. En 1996, Kléber Rossillon entreprend le sauvetage du domaine, lui donnant ainsi une seconde vie. Depuis 1997, des milliers de visiteurs s'y sont pressés.

Visite guidée dans les allées
Trois parcours sont aménagés dans les jardins de Marqueyssac (la promenade des falaises, la grande allée et la promenade des hauteurs). Chacune de ces promenades vous conduira au belvédère de la Dordogne, situé à 130 mètres au-dessus de la rivière. Celui-ci offre aux promeneurs l'un des plus beaux panoramas de la région. Vous aurez, entre autres, une belle vue sur le village de la Roque-Gageac et vous pourrez observer les nombreux kayakistes navigant sur les eaux de la Dordogne.

L'Internaute vous propose ici de découvrir la promenade des falaises.
Celle-ci démarre au bout du bastion, là où les jardiniers ont laissé libre cours à leur imagination pour tailler les buis. L'endroit offre une belle vue sur le château de Castelnaud, dont nous vous conseillons également la visite.

Non loin de là, bien à l'ombre, s'élève la Chapelle Saint-Julien. Datant du XIIIe siècle, elle a peu changé depuis sa construction ; par exemple, la cloche du campanile est d'époque. Remarquez également la sculpture située sur le clocher. Sa signification n'est toujours pas avérée. Ainsi, il pourrait s'agir de l'emblème des évêques de Sarlat ou d'un animal fantastique nommé « coulobre ». C'est ici que reposent tous les descendants de la famille de Julien de Cerval.

Poursuivez votre promenade. Tandis qu'à droite s'élèvent des falaises, en contrebas coule la Dordogne. La rivière parcours près de cinq cents kilomètres, depuis les monts Dore, avant de rejoindre le Périgord. Au sol, se trouvent de petites bornes sur lesquelles vous trouverez des explications relatives à la végétation qui vous entoure ; c'est ainsi que vous croiserez le laurier-tin, la garance voyageuse ou le frêne à fleurs. 

Le parcours vous offrira également une vue imprenable sur la Roque-Gageac, un village construit à flanc de falaise. Constitué d'une rue principale, la Roche-Gageac possède un fort troglodytique datant du XIIe siècle. L'histoire de la Roque-Gageac est marquée par l'effondrement, le 18 janvier 1957, de plusieurs milliers de mètres cubes de roche, brusquement détachés de la falaise, causant la mort de trois personnes. Le phénomène était dû à la succession de période de pluie et de gel ayant fragilisé la roche.

Tout en marchant, peut-être rencontrerez vous quelques petits animaux. En effet, nombreuses sont les espèces ayant élu domicile ici : papillons, pics-verts, paons… Ainsi, le lézard des murailles aime se reposer au soleil. Néanmoins, il vous sera difficile de l'approcher, sa vue et son ouïe étant particulièrement développés.
Au détour des allées, vous découvrirez des sculptures aux formes étonnantes. Il s'agit d’œuvres réalisées par Alain de Cerval.

Poursuivez votre chemin jusqu'au siège du Pape. Le rocher est ainsi nommé en l'honneur de Giuseppe Sarto, futur Pape Pie X, qui, lorsqu'il vint à Marqueyssac, apprécia de méditer ici.

Plus loin, vous arrivez aux cascades. Remontez ensuite les allées en direction du belvédère de la Dordogne. En levant les yeux, vous pourrez découvrir une petite cabane nichée dans les arbres. N'hésitez pas à y grimper. Le belvédère est le point d'orgue de cette promenade. La vue qu'il vous offrira est sans égale dans la région.

Pour retourner au château vous pourrez, soit emprunter la promenade des hauteurs, soit la grande allée et son petit train.

Enfin, sachez qu'un parcours facile est aménagé. Il convient parfaitement aux personnes accompagnées par des enfants en poussette. Par ailleurs, plusieurs espaces sont destinés aux jeunes visiteurs. Ils pourront notamment s'amuser dans le labyrinthe et sur l'aire de jeux.

En fin de parcours, vous pourrez vous reposer au restaurant-salon de thé du château, ouvert de mars à novembre.

Partir à : Jardins de Marqueyssac

Carte Jardins de Marqueyssac

Latitude : 44.82 - Longitude : 1.16

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

classement lycée 2016

Retrouvez gratuitement et en intégralité le classement des lycées à LA ROQUE GAGEAC ou à proximité, mais aussi le classement des lycées en Dordogne.

Magazine