Mis à jour le 

Cap de la Hague

Cap de la Hague Photo : joel vauchel

Un voyage à : Cap de la Hague

Cap de la Hague sur nos forums
Itinéraires
Le cap de la Hague a vu son image ternie par l'usine de retraitement des combustibles nucléaires qui s'y est établie. C'est pourtant un site naturel magnifique, particulièrement préservé de l'urbanisation.

En montant vers le cap de la Hague, pour aller admirer ses superbes côtes escarpées, on passe devant l'usine de la Cogema. On ne peut s'empêcher de la mentionner ici, tant elle contraste avec les paysages privilégiés des alentours. Cette usine de retraitement des combustibles nucléaires s'étend sur plusieurs hectares et est très impressionnante.

Le cap de la Hague, un lieu chargé d'histoire
L'histoire du cap de la Hague est tout d'abord marquée par les multiples naufrages qui s‘y sont produits. La navigation y est en effet très dangereuse, en raison des fonds rocheux et des forts courants, notamment le fameux Raz Blanchard.

Mais ce lieu est également marqué par les nombreuses activités de contrebande qui y ont été pratiquées, comme en témoigne le sentier des douaniers. De nombreuses cavernes, situées dans les roches, permettaient aux contrebandiers de se cacher eux-mêmes ainsi que leur cargaison, en attendant le moment propice pour passer sur les îles voisines. Ces grottes peuvent être visitées, mais en raison de la dangerosité de ces lieux, à cause de la marée notamment, il est impératif de faire appel à un guide pour cette excursion périlleuse (renseignements à l'Office du Tourisme de la Hague).

Les douaniers, quant à eux, s'abritaient dans de petits abris de pierre pour surveiller la côte. Au début du XXe siècle, 26 douaniers étaient ainsi en service, et leurs gabions étaient disposés de telle façon que leurs champs de vision se croisaient. Certains de ces abris sont encore debout. Vous pouvez notamment en voir un sur le sentier des douaniers entre Goury et la baie d'Ecalgrain.

Le sentier des douaniers constitue aujourd'hui un parcours pédestre qui permet de découvrir le cap de la Hague de la meilleure façon qui soit. Une brochure est à votre disposition à l'Office du Tourisme de la Hague, traçant l'ensemble du parcours (43 Km) et les différents sites à voir.

La réserve naturelle du Nez de Jobourg
Le Nez de Jobourg est le lieu le plus visité de la Manche, après le Mont-St-Michel**** naturellement ! On peut le voir en se rendant sur le Nez des Voindries, situé sur la commune de Jobourg. Pour y accéder, on passe par une petite route sinueuse, qui traverse de charmants vieux hameaux typiques.

Le rocher du Nez des Voindries est la falaise la plus haute d'Europe : il culmine à 126 mètres au dessus du niveau de la mer. De ce point, on voit le Nez de Jobourg sur la gauche, l'île d'Aurigny à l'horizon et la côte découpée du Cotentin. Une table d'orientation ainsi que des longues-vues sont à votre disposition afin de mieux vous repérer et voir les îles. On peut également y apprécier la transparence de l'eau et observer le fort courant qui passe devant ce rocher, montrant la dangerosité de ces eaux pour la navigation. Quatre grottes sont situées sous ce rocher. Il est indispensable de faire appel à un guide pour s'y rendre, car l'accès est très dangereux.

Sur la gauche du Nez des Voindries, se trouve le Nez de Jobourg, un promontoire rocheux qui s'avance dans la mer et qui constitue une réserve ornithologique. Ce lieu est un nichoir protégé pour les goélands, les mouettes et les cormorans. On ne peut pas y accéder mais on peut néanmoins s'en approcher en empruntant le sentier des douaniers sur 700 m, à partir du Nez des Voindries (10 minutes).

Toujours à partir du Nez des Voindries, vous pouvez emprunter le sentier des douaniers pour vous rendre en 40 minutes de marche à la magnifique baie d'Ecalgrain, distante de 2,5 Km. Ce sentier constitue une promenade très agréable : très escarpé, on se croirait à la campagne lorsque l'on est dans un creux. En effet le paysage alentour, outre la mer, est une campagne verdoyante, vallonnée, avec des murets de pierre, l'ensemble évoquant immanquablement l'Irlande. Certains points de ce chemin vous donnent une vue d'ensemble sur la belle baie d'Ecalgrain.

La baie d'Ecalgrain
On accède à la baie d'Ecalgrain par une jolie route sinuant dans des vallons. Cette grande plage de galets mérite vraiment le détour pour son caractère sauvage d'une grande beauté. On aperçoit au loin les îles d'Aurigny, Guernesey et Sercq. Les galets gardent les traces des puissants va-et-vient de la Manche, qui laisse derrière elle des dénivelés dans la plage.

Port Racine
Au Nord du cap de la Hague, sur la commune de Saint-Germain-des-Vaux, vous pourrez voir le plus petit port de France : Port-Racine. Il tient son nom d'un corsaire du XVIIIe siècle, François Médard Racine, qui jeta son dévolu sur cette anse St Martin pour mouiller son navire. La jetée fut construite en 1870, puis des cabanes de pêcheurs y furent aménagées. Le port assèche à marée basse, ce qui n'y autorise que des petits bateaux. Ceux-ci sont amarrés de façon traditionnelle : des aussières à l'avant et à l'arrière des bateaux les relient à la jetée de chaque côté du port.

Partir à : Cap de la Hague

Carte Cap de la Hague

Latitude : 49.72 - Longitude : -1.95

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

Magazine