Mis à jour le 

Palais Jacques Coeur de Bourges

Palais Jacques Coeur de Bourges Photo : Adeline Baudry

Un voyage à : Palais Jacques Coeur de Bourges

Palais Jacques Coeur de Bourges sur nos forums
Le palais Jacques Coeur est l'un des plus bels édifices de la ville de Bourges. Il a été bâti sur les remparts gallo-romains et constitue un splendide ouvrage civil de l'époque gothique avec quelques éléments d'architecture Renaissance. L'édifice est entouré de plusieurs cours et d'un jardin. Cet agencement, moderne pour l'époque, classe le palais entre le château féodal et l'hôtel particulier classique.

Histoire mouvementée
Sa construction débute en 1443. Jacques Cœur, argentier et conseiller de Charles VII, souhaite édifier dans sa ville natale une demeure à la hauteur de sa réussite sociale. L'homme imagine sa future propriété comme un lieu de vie mondaine mais "La Grant'Maison" doit aussi lui permettre de passer une retraite paisible.
Malheureusement, avant la fin des travaux, le propriétaire fait face à des problèmes financiers et est emprisonné en 1451. Le palais est alors réquisitionné par le roi avant d'être rendu à la famille de Jacques Coeur en 1457. Il deviendra en 1679 la propriété de Colbert qui le revendra à la ville de Bourges en 1682. Le palais est transformé en Hôtel de Ville et des tribunaux y sont également aménagés.
Au XIXe siècle, le décor intérieur est profondément dégradé avec l'installation du palais de justice. Ce n'est qu'en 1923 que le palais Jacques Cœur est racheté par l’État qui va entreprendre de nombreuses restaurations pour rendre à l'édifice sa beauté originelle.

Un bijou architectural
Avant de pénétrer dans la cour du palais, admirez la riche ornementation de la façade orientale. Remarquez les nombreuses sculptures de grande qualité, les fenêtres à croisillons et le dais, aujourd'hui vide, qui accueillait autrefois la statue équestre de Charles VII.
De chaque côté de celui-ci, notez les bas-reliefs représentant Jacques Coeur et son épouse. En levant encore les yeux, découvrez l'élégante tourelle d'escalier et la balustrade située en-dessous des combles. Repérez les armes de Jacques Coeur, ainsi que sa célèbre devise, "A vaillants coeurs, rien d'impossible ", également présente sur les autres parties du palais.
Vous serez par la suite surpris de découvrir la façade occidentale aux caractéristiques très différentes. Elevée sur l'enceinte gallo-romaine, dont on aperçoit encore les soubassements, elle se révèle beaucoup plus austère et discrète.
En pénétrant dans la cour du palais, vous serez émerveillé par la beauté de l'architecture et par les décors fins et soignés qui la compose, prémices du style Renaissance. Admirez la façade du logis principal : les trois tourelles d'escalier se parent de superbes panneaux sculptés représentant des personnages de la vie quotidienne et des arbres exotiques.

A l'intérieur…
La visite débute dans la salle des Festins. L'imposante cheminée qui vous fait face a été reconstituée à partir de pièces originales. Elle se caractérise par ses formes végétales et son château fort sculpté. En levant les yeux, remarquez la loge des musiciens et sa balustrade qui a conservé en partie sa polychromie d'origine. Notez le passe-plat donnant sur l'office qui permettait d'apporter rapidement les plats dans la salle. Ce palais est l'un des premiers à avoir été construits avec un tel souci du confort comme en témoigne la cuisine dont les deux petites ouvertures permettaient l'alimentation en eau et le chauffage de la pièce attenante.

Vous pénétrez ensuite dans la salle des Etuves, dont les installations attestent de l'hygiène irréprochable des occupants de l'époque.
Empruntez l'escalier qui vous mène directement à la salle des Echevins. Dans cette pièce, transformée au XVIIe siècle en salle de réunion pour l'Hôtel de ville, admirez les peintures murales datant du XVIIe siècle et évoquant des scènes de chasse et champêtre.

Un autre escalier vous permet d'accéder au deuxième étage, à la salle du Trésor. Comme son nom l'indique, elle était destinée à abriter les pièces de valeur mais n'a jamais rempli ce rôle. La porte blindée permit cependant de transformer cette salle en prison au XIXe siècle. Sur une des clefs pendantes de la salle du Trésor, un passage de l'histoire de Tristan et Iseult est sculpté.

La visite se poursuit par les combles du logis. Les domestiques y logeaient et bénéficiaient de toute la chaleur du bâtiment. Remarquez l'impressionnante charpente en forme de berceau brisé.

En prenant l'escalier vous menant à nouveau au premier étage, vous pénétrez dans la salle d'apparat, autrefois lieu de réception.

La porte située au fond de cette salle donne un accès direct sur les appartements privés de l'édifice. Ainsi, vous découvrez la chambre des galées, puis le cabinet de travail de Jacques Coeur.

Vous accédez ensuite à deux galeries conduisant à la chapelle. Notez dans l'une d'entre elles, qui servait de lieu de divertissement, la voûte lambrissée au profil en accolade sur laquelle sont sculptés des personnages.

Dans la chapelle du XVe siècle, une loge chauffée par une cheminée individuelle était réservée pour Jacques Coeur et sa femme. On y trouve aussi des peintures représentant le couple avec le roi Charles VII.La visite touche à sa fin.

Vous pénétrez dans la dernière galerie où une maquette du palais au XVe siècle est présentée. Remarquez également les deux cheminées ornées de magnifiques sculptures.

Partir à : Palais Jacques Coeur de Bourges

Carte Palais Jacques Coeur de Bourges

Latitude : 47.08 - Longitude : 2.40

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

classement lycée 2016

Retrouvez gratuitement et en intégralité le classement des lycées à BOURGES ou à proximité, mais aussi le classement des lycées dans le Cher.

Magazine