Mis à jour le 

Mont Lozère

Un voyage à : Mont Lozère

Mont Lozère sur nos forums
Géographie
Le Mont Lozère, qui culmine au pic de Finniels à 1699 mètres d'altitude, est le mont le plus élevé des Cévennes.

Ce gigantesque bloc de granit, formé il y a plus de 300 millions d'années, s'étend sur une trentaine de kilomètres entre Le Pont de Montvert, Le Bleymard, Florac et Villefort, et marque la limite nord du Parc National des Cévennes.

Le Tarn, qui creuse quelques kilomètres plus loin les célèbres Gorges, prend sa source sur les pentes du Mont Lozère.

Suite à l'exode rural qui a commencé au XXe siècle, c'est aujourd'hui une région peu peuplée, et l'on y trouve plus souvent des petits hameaux, constitués de quelques maisons, que des gros villages. La région vit de l'agriculture (principalement des bovins et des ovins) et du tourisme.

Un pays de randonnée
Le Mont Lozère, c'est un pays conçu pour les amoureux des grands espaces, les amateurs de vie au naturel, les romantiques qui aiment à contempler des heures durant les paysages désertiques et sauvages.

On y vient pour une chose : découvrir la nature, si possible à pied.
La randonnée est l'activité principale ici, et si les touristes sont friands des paysages du Mont Lozère, ils sont suffisamment discrets et peu nombreux pour laisser au site toute sa magie naturelle.

En 1878, l'écrivain écossais Robert Louis Stevenson - qui écrira plus tard L'Ile au Trésor ou Dr Jekyll et Mr Hyde - entreprit de découvrir les Cévennes, et plus fondamentalement l'âme maquisarde, en traversant le pays avec une ânesse nommée Modestine. De cette épopée de 220 km, il tira un ouvrage, Voyage avec un âne dans les Cévennes, que tout randonneur digne de ce nom se doit d'avoir lu.
Aujourd'hui encore, le périple de l'auteur écossais hante les chemins et inspire les randonneurs. Ainsi, il n'est pas rare de découvrir, au détour d'un hameau, des groupes de marcheurs accompagnés d'un âne, en hommage au célèbre écrivain.

Si la « randonnée Stevenson », qui est devenu le GR 70, est la randonnée phare de la région, il existe bien sûr de nombreux autres chemins tout aussi engageants, mais vous n'aurez pas le bonheur de vous retrouver dans les descriptions de l'écrivain. Pour entamer une randonnée, rendez-vous dans les villages les plus importants de la région : Le Pont de Montvert, Le Bleymard, Florac, Villefort...

Florac

Capitale du Parc National des Cévennes, la ville de Florac se situe à un emplacement géologique particulier, entre les Cévennes schisteuses et les Causses constituées de calcaire. Son château du XIIe siècle abrite le centre d'information du Parc National des Cévennes. On peut également y visiter une exposition permanente assez soignée sur la faune et la flore locale avec des maquettes interactives et des présentations d'animaux dans leur habitat naturel.

On trouve à Florac tout ce qu'il faut pour préparer les activités locales : randonnée, VTT, canoë-kayak, canyoning, spéléologie… Le grand intérêt de la ville est sa situation géographique, entre le Mont Lozère et les Gorges du Tarn.

Pont de Montvert

Le Pont de Montvert est un petit village charmant qui s'étend sur la pente sud du Mont Lozère.

Comme si elles étaient un peu trop à l'étroit dans cette vallée, les maisons du village ont investi les hauteurs, et les rues de pierre doivent grimper et serpenter pour les atteindre.

Le village est un point de rendez-vous pour randonneurs, qui profitent des hébergements locaux pour y faire une halte ou retrouver la civilisation. C'est à quelques kilomètres de là, à Grizac, que naquit en 1310 Guillaume de Grimoard, plus connu aujourd'hui sous son nom pontifical, Urbain V.

Pont de Montvert a également connu de sombres jours. Après la révocation de l'Edit de Nantes, en 1685, la pratique de la foi protestant était interdite, les temples brûlés, et les pratiquants persécutés. Révoltés par les pratiques de répression, quelques paysans et montagnards s'armèrent, et entreprirent de brûler les églises catholiques et de tuer les prêtres persécuteurs.

En 1702, l'abbé du Chayla, qui emprisonnait des protestants, fut assassiné à Pont de Montvert. Cet événement déclencha la Guerre des Camisards, qui ravagea les Cévennes pendant deux ans.

Le Bleymard

Le Bleymard est un petit village qui délimite au Nord le Mont Lozère. On peut y admirer notamment quelques belles maisons de pierre, remarquablement restaurées (la mairie de la ville en est d'ailleurs un excellent exemple). Vous pourrez également remarquer les «lauzes», ces petites pierres plates constituées de schiste ou de calcaire, qui constituent la toiture de ces maisons.

Villefort
Le village de Villefort, qui compte environ un millier d'habitants, est surtout connu pour son barrage, qui fut construit dans les années 1960 et qui donna naissance au Lac de Villefort.
Le village en lui-même n'est pas très intéressant, beaucoup de maisons semblent à l'abandon et il n'y a que peu de choses à y faire.

Non, l'intérêt de Villefort, c'est la présence de sa gare SNCF - sur la liaison Nîmes / Clermont-Ferrand - et sa situation géographique, deux éléments qui font de la commune un point de départ idéal pour les touristes qui souhaiteraient visiter le Mont Lozère.

La Garde Guérin
Sur les hauteurs, non loin de Villefort, le petit village médiéval de la Garde Guérin est l'un de ces «plus beau village de France» aux petites maisons de pierre impeccablement restaurées. Les rues pavées, qui emmènent le marcheur dans un dédale de pierre et de couleurs ocres, sont elles aussi magnifiquement entretenues. L'endroit est calme, semble loin de tout, et possède un charme indéniable.

A ne pas manquer : la petite ascension en haut de la tour, qui vous permettra d'embrasser d'un seul regard l'ensemble du village.

Bien sûr, on regrette le nombre de touristes qui ne manquent pas de se presser pour admirer ce petit bijou, on regrette également ce sentiment fugace qui nous prend parfois, cette impression d'être dans un parc touristique pour amateurs de choses simples, tant les rues sont propres et les façades bien entretenues.

Mais il serait dommage de bouder son plaisir et de ne pas se laisser porter par le charme du village. Les plus exigeants d'entre nous n'auront qu'à revenir à la période creuse !

Partir à : Mont Lozère

Carte Mont Lozère

Latitude : 44.62 - Longitude : 3.66

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

Magazine