Mis à jour le 

Abbaye de Solignac

Abbaye de Solignac Photo : Bing Map

Un voyage à : Abbaye de Solignac

Abbaye de Solignac sur nos forums
  • La nostalgie de Saint Eloi et la bonté du roi Dagobert
Orfèvre d'exception né dans la région de Limoges, Saint Eloi part travailler à Paris. Repéré par Clotaire II, il devient son trésorier. Lorsque Dagobert Ier succède à Clotaire II, Eloi voit croître son rôle au sein du royaume. Cependant, il confesse à son bon roi sa nostalgie pour son pays natal. Il rêve d'y créer une grande abbaye. Dagobert acquiesce et, dès 631, la construction peut commencer. Eloi entame ainsi une carrière religieuse qui fera de lui l'évêque de Noyon.

Subissant les attaques successives des Sarrasins au VIIIe siècle puis celles des Vikings au IXe, l'abbaye rayonne cependant jusqu'à la fin du Moyen-Age. Elle est ensuite délaissée pendant des siècles. Dans la deuxième moitié du XXe siècle, elle est réhabilitée et retrouve ses fonctions religieuses. Aujourd'hui, il ne reste que les bâtiments abbatiaux du XVIIIe siècle et surtout l'église qui date de 1143.
  • L'influence périgourdine
Construite au cours du XIIe siècle, l'église abbatiale présente une belle unité malgré un plan irrégulier. En effet, le porche, construit sur le plan d'un ancien clocher, n'est pas dans l'alignement de la nef. De surcroît, la tour a été supprimée au XIXe siècle pour laisser place à un simple clocher-mur. Enfin, le transept est dissymétrique. Le constat est surtout frappant de l'intérieur où le croisillon sud dispose d'une voûte en berceau contre une coupole au nord.

A l'extérieur, le portail Nord présente un bas-relief du Christ en majesté. Très sobre, l'intérieur est pourtant loin d'être nu. En effet, tout au long de la nef, sculptures sur les chapiteaux et calices se font face. Les stalles du XVe siècle, finement sculptées, retiennent particulièrement l'attention. Chaque accoudoir et chaque miséricorde sont sculptés : représentations symboliques, fantastiques mais aussi réalistes alternent.

A droite du chœur, sur le pilier du croisillon sud, une grande fresque du XVe siècle représente Saint-Christophe.  Dans le chœur, les deux fresques du XVIIe siècle, qui représentent la Tentation du Christ et l'Agonie au jardin des Oliviers, sont surmontées par des vitraux du XVe siècle. Enfin, à côté de l'autel, un trésor regroupe quelques reliquaires, et notamment celui de Saint Théau.

Partir à : Abbaye de Solignac

Carte Abbaye de Solignac

Latitude : 45.75 - Longitude : 1.27

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

Magazine