Partager cet article

RSS
L'Internaute > Voyager >
Le château de Schönbrunn
UNESCO
 
Août 2006

Schönbrunn, le Versailles autrichien

Au centre ville de Vienne, le château de Schönbrunn offre une immersion au cœur de l'histoire autrichienne. Empereurs et impératrices semblent tout juste avoir quitté les lieux.

  Envoyer à un ami | Imprimer cet article  

 

 

Classé au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1996, le château de Schönbrunn, dans le centre de Vienne, offre un formidable témoignage du cadre de vie de la famille impériale. Considéré comme l'un des plus importants châteaux baroques en Europe, il illustre l'ascension et la gloire des Habsbourg. Le visiter permet de découvrir une quarantaine de pièces décorées en fonction des désirs de leurs propriétaires successifs.

Dans l'aile ouest du château, se trouvent les appartements datant du XIXème siècle où résidèrent l'Empereur François-Joseph et son épouse Elisabeth (plus connue sous le nom de Sissi). S'ensuivent les salles de réceptions de la partie centrale : la Grande galerie décorée de fresques symbolisant l'empire des Habsbourg et la Petite galerie, plus intime. Enfin, la visite intérieure s'achève par les appartements qui furent habités par l'archiduchesse Sophie et l'archiduc François-Charles, les parents de l'Empereur François-Joseph.

 

Photo © Schloß Schönbrunn Kultur- und Betriebsges.m.b.H.

A l'est du bâtiment principal s'étend l'orangerie, qui, avec ses 186 mètres, est la plus longue du monde. Elle date du milieu du XVIIIème siècle. Si elle servit à assouvir la passion des plantes exotiques de l'impératrice Marie-Thérèse, elle fut aussi utilisée pour l'organisation de représentations festives telles qu'un concours entre Mozart et Salieri en 1786.

 

Une résidence impériale

L'histoire du château de Schönbrunn commence à la fin du XVIIème siècle lorsque Léopold 1er décide de restaurer un bâtiment déjà existant mais grandement endommagé par les invasions turques. Il confie la tache à l'architecte Johann Bernhard Fischer von Erlach qui réalise les travaux au début du XVIIIème siècle. Les occupants suivants apporteront chacun des modifications au bâtiment d'origine.

En 1740, commence le règne de Marie-Thérèse, durant lequel Schönbrunn, cœur de la vie courtisane et politique, connait une période glorieuse. A cette époque, il est transformé, sous la direction de Nikolaus Pacassi, en somptueux palais résidentiel de style rococo. Le mobilier baroque visible aujourd'hui, date de cette période. La célèbre impératrice fit également agrandir les jardins qui devinrent le prolongement extérieur du clinquant des espaces intérieurs. A la fin de la monarchie, le domaine passe aux mains de l'Etat fédéral qui en ouvre les portes au public.

 

De fastueux jardins

Le château de Schönbrunn représente le site touristique autrichien le plus visité. Outre un intérieur aux plafonds ornés de fresques, il dispose de fabuleux jardins aux allées rigoureusement entretenues.

Déambuler parmi les parterres fleuris permet d'accéder au mont Schönbrunner avec la fontaine de Neptune et la Gloriette. Le lieu, conçu d'après les plans de l'architecte de la Cour, Johann Ferdinand Hetzendorf von Honenberg, offre une magnifique vue panoramique sur l'ensemble du domaine. Enfin, il ne faudrait pas quitter Schönbrunn sans avoir fait un tour au fournil impérial. Là, des pâtissiers-confiseurs préparent sous les yeux des visiteurs, le fameux strudel aux pommes, selon une recette ancestrale.

 

 

EN IMAGES Les plus belles photos du château de Schönbrunn
Magazine Voyager Envoyer | Imprimer Haut de page
Votre avis sur cette publicité