Démission d'Edouard Philippe : la proposition de Macron à l'ex-Premier ministre

Chargement de votre vidéo
"Démission d'Edouard Philippe : la proposition de Macron à l'ex-Premier ministre"

Démission d'Edouard Philippe : la proposition de Macron à l'ex-Premier ministre La passation de pouvoir entre Edouard Philippe et Jean Castex se déroulera ce vendredi à 17h30. Par ailleurs, Emmanuel Macron aurait proposé à son ex-premier ministre de rassembler la majorité en vue de la présidentielle de 2022.

La passation de pouvoir entre Edouard Philippe et son successeur, Jean Castex, aura lieu ce vendredi 3 juillet 2020 à 17H30. Après trois ans à Matignon, le chef de l'Etat aurait proposé à son ancien Ier ministre de travailler à la reconstruction de la majorité dans la perspective de 2022. Le projet est de "rassembler tous ceux qui veulent participer à l'effort", notamment le groupe Agir, le Modem, une partie des LR voire de la gauche.  

Depuis plusieurs semaine, le prédécesseur de Jean Castex aspirait à "être maire du Havre à nouveau". D'ailleurs, le Conseil municipal de la commune normande se réunit ce samedi pour désigner le nouveau maire. Une échéance qui aura sûrement joué dans le timing choisi par Edouard Philippe.

Edouard Philippe a démissionné

Edouard Philippe a présenté sa démission et celle de son gouvernement à Emmanuel Macron, ce vendredi 3 juillet 2020. Il s'agit d'une procédure d'usage, dès lors que des changements majeurs sont à l'oeuvre parmi l'équipe gouvernementale. En l'espèce, Emmanuel Macron n'a pas reconduit Edouard Philippe dans ses fonctions de Ier ministre.

Une remaniement d'ampleur à venir

Le remaniement de ce début d'été 2020 est annoncé d'ampleur. Il pourrait même s'agir du changement de ministres le plus marqué depuis qu'Emmanuel Macron est président. Selon une infirmation du JDD, au-delà d'Edouard Philippe, pas moins de quatre ministres de premier plan sont concernés. Il y a Nicole Belloubet, à la Justice, dont les confidences sur France Inter en début de semaine allaient dans le sens d'un départ. "lI y a toujours plus et mieux à faire et en ce sens on voudrait que les choses ne s'arrêtent jamais", lançait la gardes des Sceaux.

La ministre de l'Ecologie, Elisabeth Borne, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, mais aussi le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, seraient aussi sur la sellette. Ce dernier pourrait payer sa gestion des manifestations ayant eu lieu pour dénoncer les violences policières. Par ailleurs, Franck Riester, à la Culture, ainsi que la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye pourraient également tirer leur révérence.

Edouard Philippe, une popularité grandissante

Le chef du gouvernement connaît depuis quelques mois une montée en flèche de sa popularité. Les Français ont visiblement été sensibles à sa gestion de la crise du Covid-19, durant laquelle Edouard Philippe a pourtant été très exposé. A tel point que désormais, une majorité de Français lui font confiance, davantage qu'à Emmanuel Macron, pour "réinventer" la France suite à cet épisode. C'est en tout cas le résultat d'un sondage Ifop pour Europe 1 et La Tribune, publié ce lundi 29 juin, qui fait apparaître Edouard Philippe en première place (45%) sur un panel de 37 personnalités testées.

Il y a également eu sa large victoire au Havre lors des municipales, allant dans le sens de sa popularité en hausse, mais il y a surtout cette cote de confiance qui n'en finit plus de grimper. Désormais, elle est de 43% (+ 4 points) selon un sondage Elabe publié ce jeudi, loin devant Emmanuel Macron et ses 35%. Au cours des deux derniers mois, ce ne sont pas moins de neuf points que le Premier ministre a engrangé, et de 16 points au cours des quatre derniers. Elabe fait également remarquer que la confiance exprimée envers Edouard Philippe pour "affronter efficacement les problèmes qui se posent au pays" est désormais supérieure à celle d'Emmanuel Macron dans tous les électorats.

Biographie d'Edouard Philippe 

Avant sa nomination à la tête du gouvernement le 15 mai 2017, Edouard Philippe était peu connu du grand public. Il est né le 29 novembre 1970 à Rouen (49 ans), où il passe une partie de sa scolarité. Après une prépa hypokhâgne, il est diplômé de Sc. Po Paris en 1992 puis de l'ENA (promotion Marc Bloch, 1995-1997). Avant de s'engager au RPR, le jeune Edouard Philippe milite au sein Parti Socialiste. Rapidement le jeune énarque se rapproche d'Antoine Rufenacht, maire du Havre de 1995 à 2010, et devient directeur de campagne de Jacques Chirac en 2002. En 2007 Edouard Philippe est embauché au cabinet d'Alain Juppé, qui est alors, très brièvement, ministre de l'Ecologie jusqu'à sa chute aux législatives. Peu de temps après, il est nommé directeur des Affaires publiques d'Areva. Il quitte ce poste lorsqu'il est élu maire du Havre en 2010. Deux ans plus tard, Edouard Philippe est élu député de la 7e circonscription de la Seine-Maritime. Proche d'Alain Juppé, il se charge de sa campagne pour la présidentielle de 2017 — avant son élimination à la primaire LR —. Le 3 juillet 2020, il démissionne de ses fonctions de Ier ministre. Tout juste réélu à la mairie du Havre (59%) , l'ancien chef du gouvernement va très certainement reprendre ses fonctions d'édile. 

La vie privée d'Edouard Philippe 

Côté vie privée, Edouard Philippe a épousé en 2002 Edith Chabre. Actuellement Directrice administrative de l'école Camondon, spécialisée dans l'architecture d'intérieure et le design. Le couple a trois enfants : Anatole, Léonard et Sarah. Passionné d'écriture, Edouard Philippe a écrit plusieurs polars, dont le succès "Dans l'ombre", co-écrit avec Gilles Boyer. Ils y décrivaient les coulisses de la vie politique, qui ne se déroule, selon leur prose, apparemment pas sans scènes de sexe torrides… Côté hobbies, outre la littérature, Edouard Philippe serait un amateur de boxe et notamment de kick-boxing. Le havrais aurait aussi un penchant pour d'autres sports, dont le foot.

Contemporain