DIRECT. Coronavirus en France : 324 morts en 24h, nouvelles recommandations pour Noël

Chargement de votre vidéo
"DIRECT. Coronavirus en France : 324 morts en 24h, nouvelles recommandations pour Noël"

DIRECT. Coronavirus en France : 324 morts en 24h, nouvelles recommandations pour Noël COVID FRANCE. Santé publique France a annoncé 324 morts du Covid-19 et plus de 12 000 nouveaux cas, ce jeudi 3 décembre. Des chiffres plutôt stables par rapport à la veille, même si une diminution est observée depuis plusieurs jours. Un peu plus tôt, Jean Castex a recommandé aux Français une jauge de six adultes à table à Noël.

Combien de cas et de morts du coronavirus en France ? Dernier bilan

Le dernier bilan de Santé publique France a été communiqué jeudi. 12 696 nouveaux cas ont été enregistrés en 24 heures. Par ailleurs, 324 nouveaux décès supplémentaires sont à déplorer depuis mercredi, en hôpital. Voici le détail des chiffres :

  • 2 257 331 cas confirmés par PCR (Ehpad compris), soit 12 696 de plus
  • 54 140 décès au total (Ehpad compris), soit 324 de plus
  • 37 326 décès à l'hôpital, soit 324 de plus 26 703 hospitalisations en cours, soit 310 de moins
  • 3 425 personnes actuellement en réanimation, soit 63 de moins
  • 1 448 nouveaux admis à l'hôpital (+196) et 184 en réanimation (+24)
  • 166 940 personnes sorties de l'hôpital, soit 1 377 de plus

NB : les données relatives aux personnes hospitalisées et en réanimation présentées ci-dessus correspondent au nombre de patients en cours de soins et non au cumul depuis le début de l'épidémie. Concernant les évolutions, il faut distinguer le solde 'net', autrement dit l'évolution tenant compte des entrées, mais aussi des sorties et des décès, des nouveaux admis ('brut') présentés juste en dessous.

Les infos du jeudi 3 décembre

  • Jean Castex a annoncé jeudi soir au cours de sa conférence de presse qu'il recommandait une jauge de six adultes à table à Noël, "sans compter les enfants". 
  • Chaque jour, de moins en moins de patients meurent à l'hôpital et de moins en moins de malades du Covid-19 occupent les services de réanimation. Si ces données sont évidemment rassurantes, le nombre de nouveaux cas de coronavirus est reparti à la hausse. Le dernier bilan de Santé publique France fait état de 14 064 nouvelles contaminations sur les dernières 24 heures, contre 8 083 lors du précédent bilan.
  • Dans ce contexte d'assouplissement, puis de fin de confinement et de fêtes de fin d'année qui approchent, la crainte de voir apparaître un rebond épidémique se fait de plus en plus pressante. Selon l'épidémiologiste Catherine Hill, interrogée sur BFMTV mardi soir, l'épidémie du coronavirus "va repartir dans 15 jours car les gens recommencent à se balader". Selon cette dernière, le taux de positivité baisse également "artificiellement" car les gens vont se faire tester sans symptômes pour "aller voir sa grand mère".
  • La stratégie vaccinale du gouvernement devrait être détaillée jeudi soir, sur les coups de 18h30, à l'occasion d'une nouvelle conférence de presse du Premier ministre Jean Castex et en présence notamment du ministre de la Santé Olivier Véran.
Lire aussi

Consultez les chiffres du coronavirus dans votre commune

Nouveaux cas de covid, taux de positivité des tests, part de la population testée... Linternaute vous propose de consulter gratuitement les données sur l'évolution de l'épidémie dans votre commune. Voir
 

21:04 - Covid-19 : 310 hospitalisations de moins en 24 heures

Les derniers chiffres sont tombés : 26 703 personnes sont actuellement hospitalisées en France en raison du Covid-19. D'après Santé publique France, le nombre d'hospitalisations est en recul de 310 personnes. Ces dernières 24 heures, 1 448 patients ont été admis à l'hôpital, soit 196 personnes supplémentaires.

20:47 - Le nombre de personnes en réanimation en baisse

Ce jeudi, Santé publique France annonçait ces derniers chiffres du Covid-19 : dans le détail, 3 425 personnes sont actuellement en réanimation, soit 63 de moins en 24 heures. Parmi les nouveaux patients, 184 sont en réanimation, ce qui représente 24 personnes en plus.

20:09 - 324 nouveaux morts du Covid-19 en 24 heures

D'après les derniers chiffres de Santé publique France, le nombre de morts du Covid-19 s'élève à 324 personnes supplémentaires en 24 heures, ce qui porte à 54 140 le nombre total de personnes décédées du coronavirus en France depuis le début de la pandémie. La veille, 310 décès étaient rapportés, un chiffre qui reste donc stable.

19:48 - 12 696 nouveaux cas de coronavirus de plus en 24 heures

Ce jeudi, Santé publique France a annoncé que 12 696 nouveaux cas de Covid-19 avaient été recensés en 24 heures. Un chiffre qui porte à 2 257 331 le nombre total de cas confirmés par PCR (Ehpad compris) dans le pays depuis le début de l'épidémie. 

19:25 - En Auvergne-Rhône-Alpes, 5 362 personnes sont hospitalisées

Selon le dernier bilan du Covid-19, l'Auvergne-Rhône-Alpes est la région où le nombre de personnes hospitalisées est le plus élevé, avec 5 362 patients dont 225 nouveaux admis dans les dernières 24 heures. Depuis le début de l'épidémie, 5 395 personnes sont mortes du coronavirus, soit 73 de plus en 24 heures, contre 23 008 sorties de l'hôpital (330 de plus). 

18:40 - Les règles dans les lieux de culte assouplies

"Nous ne sommes pas encore venus à bout de ce virus", a indiqué le Premier ministre, qui a rappelé que le nombre de personnes en réanimation reste supérieur à ce qu'il était en mai dernier. Pour autant, les conditions sanitaires dans les lieux de culte seront allégées dès demain, vendredi 4 décembre. La règle : un siège sur trois et une rangée sur deux jusqu'à la fin du confinement qui va durer encore deux semaines, avant de passer au régime du couvre-feu.

18:32 - Le personnel soignant et les résidents en Ehpad prioritaires

La campagne vaccinale se fera en trois étapes selon les populations prioritaires. En premier, les personnes âgées en Ehpad et le personnel soignant à risque, ce qui représente un million de personnes. Ensuite, les personnes "présentant un facteur de risque lié à l'âge" commenceront à être vaccinées d'ici février (14 millions de personnes). Puis, la campagne sera élargie au printemps à l'ensemble de la population. La France va disposer de 200 millions de doses, ce qui permettra de vacciner 100 millions de personnes. "C'est plus que nos besoins", déclare Jean Castex lors d'une conférence de presse jeudi. 

18:13 - La vaccination démarre dans quelques semaines

L'Agence européenne du médicament se prononcera sur les autorisations de mise sur le marché avant le 29 décembre, annonce Jean Castex ce jeudi. "Le début de campagne de vaccination est une question de semaines", ajoute le Premier ministre, qui précise que celui-ci sera gratuit. Une dizaine de vaccins arriveront sur le marché d'ici cet été mais seulement deux seront disponibles "aux derniers jours de décembre", avec une priorité pour les personnes vulnérables.

18:12 - Six adultes à table à Noël, recommande Jean Castex

Le Premier ministre Jean Castex s'exprime actuellement sur la situation sanitaire. Alors que les fêtes de fin d'année arrivent à vive allure, le chef du gouvernement a recommandé ce jeudi soir "une jauge de six adultes, sans compter les enfants" à table à Noël. Une indication qui devrait aiguiller les Français dans l'organisation de ce réveillon très particulier.

18:09 - D'après Jean Castex, la situation s'améliore "progressivement"

La situation sanitaire s'améliore "progressivement" mais reste fragile, indique Jean Castex lors d'une conférence de presse, ce jeudi. D'après le Premier ministre, "nous pourrions passer dans les jours à venir sous la barre des 10 000 cas de contamination par jour". Grâce au couvre-feu et au confinement, la France affiche la baisse de la pression épidémique la plus forte et la plus rapide d'Europe.

17:59 - Les tests antigéniques ne doivent pas être utilisés fréquemment selon Lionel Barrand

Le président du Syndicat national des jeunes biologistes médicaux, Lionel Barrand, avait expliqué le 15 octobre au micro de franceinfo que les tests antigéniques ne devaient pas être utilisés en permanence : "Parce que si on les utilise pour tout le monde, on va se retrouver avec un taux de faux négatifs très important et des patients qui seront rassurés à tort alors même qu'ils seront contaminants. Il faudra faire très attention et ne les utiliser que chez les personnes symptomatiques de moins de quatre jours uniquement quand il n'y a pas de possibilité d'avoir un test PCR dans les 48 heures, sinon on risque d'avoir un mésusage".

16:53 - Les derniers chiffres dans la Somme

192 patients sont hospitalisés dans la Somme dans les Hauts-de-France, avec 14 nouveaux admis dans les dernières 24 heures. 35 malades sont en réanimation. 339 personnes sont décédées du coronavirus dans le département, soit une de plus en 24 heures et 1162 sont sorties de l'hôpital soit 14 de plus. Le taux d'occupation des lits de réanimation au 2 décembre, à l'échelle régionale, était de 79,9%. Le taux de positivité des tests mesuré à la date du 29 novembre était de 8,3%, soit -0,1 points de moins en 24 heures, alors que le taux d'incidence était de 79,2 cas pour 100 000 habitants, soit -0,9 points de moins en 24 heures. Le R effectif mesuré le 24 novembre 2020 dans la région était de 0,58. Pour rappel, le département est classé en vulnérabilité élevée.

15:45 - La campagne de dépistage massif s'organise difficilement dans le Nord

Une campagne de dépistage massif va être organisée dans trois métropoles françaises : Saint-Étienne, Le Havre et Lille. Cependant, les informations manquent. Lors d'un déjeuner avec Emmanuel Macron en compagnie d'autres membres du Sénat mercredi, le sénateur socialiste du Nord Patrick Kanner a expliqué que le président de la République "a bien prononcé le nom de Lille, mais dans son esprit c'était sans doute la métropole lilloise. Dans ce cas, cela pourrait être ailleurs, à Roubaix ou Tourcoing. Il n'a précisé ni le périmètre, ni le calendrier, ni les techniques utilisées". L'Agence régionale de santé (ARS) a confirmé cette information : "si le projet à l'étude concerne bien un territoire du Nord, aucun site urbain n’est arrêté à ce jour".

14:29 - "L'hôpital participera de façon active à la vaccination"

Le directeur général du CHU de Toulouse, Marc Pénaud, s'est exprimé au micro de France Bleu Occitanie dans la matinée. Ce dernier a indiqué que "l'hôpital participera de façon active à la vaccination. Les dispositifs sont en train d'être calés avec les pouvoirs publics sur le rôle des hôpitaux et sur les questions logistiques. Nous y travaillons, et nous y travaillerons encore dans les jours qui viennent".

13:21 - 91 décès au total dans les Hautes-Pyrénées

Les Hautes-Pyrénées comptent 157 individus hospitalisés suite à leur infection au coronavirus. Parmi ces derniers, onze sont en réanimation. Depuis le début de la propagation de la pandémie de Covid-19, 91 décès ont été recensés dans ce département classé en vulnérabilité élevée. Le taux d'incidence était de 160,5 cas pour 100 000 habitants, soit -6,6 points de moins en 24 heures.

Quelle est l'évolution du coronavirus en France ?

Jeudi 27 novembre dans la soirée, Santé publique France a publié comme chaque fin de semaine son dernier point épidémiologique hebdomadaire sur l'épidémie pour la semaine 47 (du 16 au 22 novembre 2020). Ces points, plus détaillés que les bilans quotidiens délivrés chaque soir, éclairent chaque semaine un peu plus sur la situation sanitaire dans le pays. En résumé, SPF fait savoir que la circulation du Covid-19 dans le pays a fortement baissé en une semaine. Les nouveaux cas confirmés, les passages aux urgences, les hospitalisations et les nouvelles admissions en réanimation restent élevés, mais baissent également. Voici les points clés à retenir :

  • Baisse importante des indicateurs de circulation du Covid-19. Si une diminution de la circulation du virus avait déjà été observée en semaine 46, elle se confirme en semaine 47. Le taux de positivité est désormais de 13,2% sur l'ensemble de la France métropolitaine, il était de 16,4% la semaine passée (-3,3 points). Cela concerne toutes les classes d'âges, mais les diminutions les plus fortes sont observées chez les 65-74 ans (-4,9 points) et chez les 45-64 ans (- 3,5 points). Le taux d'incidence, ou nombre de cas pour 100 000 habitants, est désormais fixé à 154 (255/100 000 en S46, - 40%). Là encore, toutes les classes d'âges sont concernées, la diminution la plus marquée étant observée chez les 65-74 ans (- 44%), suivie par les 45-64 ans (- 42%).
  • Nouvelle baisse du nombre de nouveaux cas. En semaine 47, 757 584 personnes ont été testées par RT-PCR pour la première fois. De ces tests, 99 812 nouveaux cas ont été rapportés, un chiffre en forte diminution par rapport à la semaine précédente (165 230 en semaine 46, soit une baisse de -40%). Santé publique France note également la poursuite de la diminution rapide du nombre de nouveaux cas-contact, y compris à risque.
  • Les chiffres à l'hôpital restent élevés, mais continuent leur décrue. Après 4 semaines consécutives de hausse puis une stabilisation en S45, le nombre de passages pour
    suspicion de Covid-19 en S47 était en baisse pour la 2ème semaine consécutive. La diminution des déclarations de nouvelles hospitalisations observée en S46 se poursuit. En S47, 13 585 nouvelles hospitalisations ont été déclarées contre 17 390 en S46, soit -22 %. Le taux d'admissions en réanimation en semaine 47 a diminué dans toutes les régions de France métropolitaine par rapport à la semaine précédente. En semaine 47, on a compté 2 069 nouvelles admissions en réanimation ont été déclarées contre 2 761 en S46, soit -25 %.
  • Les décès liés au Covid-19 sont encore nombreux, malgré une légère baisse. En semaine 47, pas moins de 3 343 décès ont été enregistrés, que ce soit en hôpitaux ou en Ehpad, contre 4 383 en S46. "Néanmoins, la diminution observée pour les décès en ESMS (Établissement ou service social ou médico-social, ndlr) sera très certainement réévaluée dans le prochain point épidémiologique après la consolidation des données", avertit Santé publique France.

Carte du coronavirus en France

Suivez l'évolution du coronavirus dans votre commune grâce à la carte ci-dessous. Cliquez sur un département pour afficher la liste des communes. Retrouvez aussi tous les détails sur cette cartographie et le point complet par ville et par département dans notre article sur la carte du Covid en France

Cliquez sur un département pour consulter la liste de ses villes.
Derniers articles sur le coronavirus