DIRECT. Coronavirus en France : 4 271 personnes en réanimation, la baisse continue

Chargement de votre vidéo
"DIRECT. Coronavirus en France : 4 271 personnes en réanimation, la baisse continue"

DIRECT. Coronavirus en France : 4 271 personnes en réanimation, la baisse continue CORONAVIRUS. Le dernier bilan publié par les autorités sanitaires montre une poursuite de la baisse des indicateurs, samedi 15 mai. Moins de 4 300 personnes se trouvent en réanimation et moins de 23 000 malades à l'hôpital. 20 millions de personnes ont, par ailleurs, reçu une première injection du vaccin anti-Covid-19.

Cas, morts... Dernier bilan du Covid en France

La situation dans les hôpitaux continue de s'améliorer, selon les derniers chiffres publiés par Santé publique France. Le nombre de personnes hospitalisées, et de malades en réanimation continuent de baisser. 112 décès sont à déplorer. Plus de 15 000 nouvelles infections au Covid-19 ont été enregistrées en 24 heures. Le point complet : 

  • 5 863 839 cas confirmés par PCR (Ehpad compris), soit 15 685 de plus
  • 107 535 décès au total (Ehpad compris), soit 112 de plus
  • 81 228 décès à l'hôpital, soit 112 de plus
  • 22 950 personnes actuellement hospitalisées, soit 456 de moins
  • 4 271 personnes actuellement en réanimation, soit 81 de moins
  • 580 nouveaux admis à l'hôpital (-153) et 134 en réanimation (-18)
  • 357 613 personnes sorties de l'hôpital, soit 913 de plus
  • Taux de positivité des tests : 4,48%, soit 0,25 point de moins
  • Taux d'incidence : 165,81 cas/100 000, soit 2,71 points de moins

Les infos Covid du samedi 15 mai

  • 20 millions de personnes ont reçu au moins une injection de vaccin anti-Covid, ce samedi 15 mai, d’après Emmanuel Macron. Le président l'a annoncé sur Twitter en fin d'après-midi. En déplacement dans un vaccinodrome de la Porte de Versailles, à Paris, le matin, le Premier ministre Jean Castex a répété l’objectif de 30 millions de primo-vaccinés pour la fin du mois de juin.
  • "La situation s'améliore, nous avons les moyens de passer à l'étape suivante", a déclaré le chef du gouvernement, ce samedi 15 mai. En effet, les indicateurs de l’épidémie sont à la baisse et la pression sur les hôpitaux diminue. 23 406 malades du Covid-19 sont hospitalisés, selon le dernier bilan de Santé publique France, soit 250 de moins par rapport aux chiffres de la veille. En 24 heures, vendredi, 733 personnes ont été admises à l’hôpital en raison d’une infection au coronavirus, soit 407 de moins par rapport au vendredi d’avant.
  • Depuis vendredi, la Guyane est reconfinée. La région présente le plus haut taux d’incidence du pays (320,6), et cet indicateur a plus que doublé en un mois. Le variant brésilien y est largement majoritaire, en raison de la proximité avec le Brésil.
  • "Au train où vont les choses, la deuxième année de la pandémie sera beaucoup plus mortelle que la première", a prévu le directeur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus. Depuis ses débuts en décembre 2019, le coronavirus a provoqué la mort de 3,3 millions de personnes dans le monde. Le patron de l’OMS a également appelé les pays qui disposent de doses de vaccins à les donner aux pays défavorisés, plutôt que de vacciner les adolescents et les enfants. 
Lire aussi

Consultez les chiffres du coronavirus dans votre commune

Nouveaux cas de Covid, taux de positivité des tests, part de la population testée... Linternaute vous propose de consulter gratuitement les données sur l'évolution de l'épidémie dans votre commune. Lire

En direct

20:59 - Vers des rappels de vaccin une ou deux fois par an ?

[Fin du direct] Pour le médecin généraliste et président du syndicat de l’Union française pour une médecine libre, il va falloir apprendre à vivre avec le coronavirus, et avec les vaccins. "On va malheureusement avoir un virus qui, probablement sur la planète, sera endémique (…) Donc, ça veut dire qu'il faudra probablement des rappels, faire des boosters d'immunité une fois ou deux fois par an, et cela régulièrement", explique le Dr Jérôme Marty à Franceinfo, samedi. 

19:58 - 30% de la population est vaccinée

Selon des chiffres provisoires, la campagne de vaccination anti-Covid comptabilise 20 086 792 de primo-vaccinés, soit 30% de la population. 8 805 345 personnes ont été vaccinées avec deux doses, soit 13,1% de la population totale. 

19:27 - 112 nouveaux décès, 15 685 cas supplémentaires en 24 heures 

Le dernier bilan publié par les autorités sanitaires fait état de 112 décès en 24 heures, samedi 15 mai, contre 173, vendredi. On compte 8 660 nouveaux cas supplémentaires par rapport au bilan de la veille, soit 15 685 nouvelles infections ce samedi, mais ceci s’explique par le jour férié et la fermeture des laboratoires. La moyenne 7 jours passe à 13 697 cas contre 14 420 hier, soit 4245 de moins que la semaine dernière. 

19:24 - La pression sur les hôpitaux continue de diminuer, 22 950 malades du coronavirus hospitalisés

22 950 personnes se trouvent à l’hôpital, samedi 15 mai, à la suite d’une infection au Covid-19, soit 456 de moins que la veille. Dans les services de réanimation, on compte actuellement 4 271 patients, soit 81 de moins qu’hier. En 24 heures, 580 nouvelles admissions à l’hôpital ont été comptabilisées en France, ce qui représente 264 personnes en moins par rapport à samedi dernier. 134 personnes ont, par ailleurs, été admises en soins intensifs en une journée, soit 18 de moins que la veille, et 57 de moins que le bilan publié il y a sept jours. 

19:08 - Y a-t-il plus d’effets secondaires quand on combine des vaccins ?

Les effets secondaires seraient légèrement plus importants quand on réalise deux injections de vaccins différents, selon une étude scientifique publiée dans The Lancet, mercredi, et détaillée par BFMTV. Quatre associations possibles ont été étudiées avec AstraZeneca et Pfizer. 10% des personnes ayant reçu seulement des sérums AstraZeneca ont signalé des effets secondaires, contre 34% des personnes ayant reçu une dose d’AstraZeneca et une deuxième de Pfizer. 

18:01 - Dernier bilan de la pandémie dans le monde : 3 359 726 morts

Depuis décembre 2019, le Covid-19 a causé la mort de 3 359 726 personnes dans le monde. 161 795 290 infections ont été recensées. Vendredi, 12 950 nouveaux décès ont été comptabilisés et 728 160 nouveaux cas de coronavirus. L’Inde, le Brésil et les États-Unis sont les pays les plus durement touchés par la pandémie en ce moment. 

17:33 - Le cap des 20 millions de primo-vaccinés franchi

Le président de la République Emmanuel Macron a annoncé sur Twitter, ce samedi, que 20 millions de personnes avaient reçu une première injection du vaccin contre le Covid-19. L'objectif que le gouvernement s'était fixé au 15 mai est donc tenu. 

17:06 - Un maire du Tarn demande la fin du port du masque en extérieur

Olivier Fabre verrait dans la suppression de l’obligation du port du masque en extérieur "un signal fort pour la reprise des activités économiques, touristiques et sociales". Le maire de Mazamet, dans le Tarn, a réclamé la fin de cette restriction, vendredi 14 mai dans un courrier adressé à la préfecture de sa région. L’édile qualifie cette demande de "mesure de bon sens au vu des faibles risques de contamination pour des personnes déjà vaccinées". 

16:08 - À quels pays la quarantaine est-elle élargie ?

Désormais, les passagers en provenance du Bahreïn, de la Colombie, du Costa Rica ou de l'Uruguay devront également respecter une période de quarantaine de dix jours à leur arrivée sur le sol français. Sur la liste des pays concernés figuraient déjà douze autres pays dont le Brésil, l'Inde, l'Afrique du Sud, l'Argentine et la Turquie.

15:19 - Les voyages au Portugal autorisés dès lundi

"Tout type de voyage vers le Portugal, y compris les voyages non essentiels" vont être autorisées pour la plupart des voyageurs européens à partir de lundi. Seule condition exigée : un taux d’incidence inférieur à 500 cas pour 100 000 habitants dans le territoire d’origine. Il faudra également présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures, pour toutes les personnes âgées de plus de deux ans. 

14:13 - Il faut "absolument" aller chercher les personnes vulnérables non-vaccinées, affirme Jean Castex

Le Premier ministre a répété les priorités du moment pour le gouvernement, pendant son déplacement dans un vaccinodrome. En premier lieu, "plus aucune dose ne doit être inutilisée". Le deuxième objectif est d’"aller chercher les plus vulnérables", soit les personnes âgées et celles qui ont des comorbidités. "Il faut absolument que l’ensemble des centres de vaccination, de professionnels de santé aillent chercher ces personnes", a insisté Jean Castex, rappelant que 25% des Français de plus de 75 ans n’avaient toujours pas reçu leur première dose de vaccin. 

13:09 - 20 millions de primo-vaccinés d’ici ce soir

Pour le Premier ministre, l’objectif des 20 millions de Français vaccinés avec une dose, fixé au 15 mai, sera bien atteint en temps et en heure, ce samedi soir. "Cela conforte les perspectives de sortie de crise", a affirmé Jean Castex, ce matin, lors d’une visite d’un centre de vaccination parisien. Ce dernier a également réitéré un autre objectif : 30 millions de premières doses distribuées fin juin. 

Quelle est l'évolution du coronavirus en France ?

Santé publique France a publié dans la soirée du jeudi 13 mai son dernier point épidémiologique hebdomadaire sur l'épidémie de coronavirus dans le pays pour la semaine 18 (du 3 au 9 mai 2021). Ces points, plus détaillés que les bilans quotidiens délivrés tous les soirs, éclairent chaque semaine un peu plus sur la situation sanitaire dans le pays. En résumé, on note une poursuite de la baisse des indicateurs et de la pression hospitalière. Santé publique France insiste malgré tout sur la prudence à observer à la lecture de ces chiffres, alors qu'a débuté la levée des restrictions. Découvrez ce qu'il faut retenir de ce point épidémiologique :

  • La circulation du Covid-19 continue de diminuer en France. Les deux indicateurs naturellement retenus sont en diminution d'une semaine à l'autre. En S17, le taux de positivité des tests était de 5,4% (-2 points par rapport à S17) et le taux d'incidence faisait état de 197 cas de contaminations pour 100 000 habitants (241/100 000 en S17, soit -18%). De fortes disparités territoriales subsistent encore néanmoins, avec encore quelques départements encore au-dessus du seuil de 250 cas pour 100 000 habitants, dont certains encore au-dessus de 300.
  • La pression hospitalière est également en baisse, avec 8 062 nouvelles admissions à l'hôpital en semaine 18, contre 10 748 en semaine 17. En réanimation, on note également une baisse, 1 246 nouveaux patients ont intégré ces services en S18, contre 1 678 en S17, soit -26%.
  • La situation reste fragile. Santé publique France insiste sur la nécessité de maintenir une forte vigilance aux mesures de prévention, malgré ces baisses, alors qu'a débuté le déconfinement. "La circulation du virus reste toujours soutenue sur l’ensemble du territoire métropolitain. La pression hospitalière demeure forte, notamment dans les services de soins critiques dans la majorité des régions invitant à la plus grande vigilance dans les prochaines semaines compte tenu de l’assouplissement progressif des mesures collectives"
  • En milieu scolaire, la réouverture des écoles maternelles et primaires le 26 avril a eu un impact à la hausse sur le nombre de cas ayant fréquenté le milieu scolaire, ainsi que sur le nombre de contacts à risque chez les moins de 10 ans, explique Santé publique France. Cela se ressent dans la baisse du taux d'incidence chez les 0-14 ans, qui reste la plus faible si l'on se penche sur les classes d'âges, avec -6%. En comparaison, chez les 65-74 ans, cette baisse se situe autour des -24%.
  • Concernant les variants, si la souche d'origine britannique continue de circuler avec intensité et confirme une fois de plus son caractère majoritaire sur la souche originelle, les variants sud-africain et brésilien n'explosent toujours pas en France. Les chiffres restent stables par rapport à la semaine 17 avec 79,5% des tests criblés ayant une correspondance avec le variant britannique, contre 5,6% avec les variants sud-africain et indiens.

Carte du coronavirus en France

Suivez l'évolution du coronavirus dans votre commune grâce à la carte ci-dessous. Cliquez sur un département pour afficher la liste des communes. Retrouvez aussi tous les détails sur cette cartographie et le point complet par ville et par département dans notre article sur la carte du Covid en France

Cliquez sur un département pour consulter la liste de ses villes.

Depuis la mi-octobre, Santé publique France communique les données d'incidence (nombre de cas pour 100 000 habitants) à l'échelle des communes. Les chiffres sont à ce stade communiqués selon une échelle (10 , 20, 50, 150, 250, 500, 1000 cas pour 100 000 habitants). Les données sont exprimées sur une semaine glissante, ce qui signifie qu'elles sont calculés un jour J à partir des tests réalisés entre 3 et 9 jours précédemment. Pour accéder aux informations relatives au coronavirus dans votre commune, saisissez son nom dans le moteur de recherche ou cliquez sur son département d'appartenance dans la carte ci-dessous.

Pour rappel, le taux d'incidence correspond au nombre de nouveaux cas de Covid-19 sur une période d'une semaine, par rapport à la population totale d'un territoire (pays, région, département ou commune). Cet indicateur s'exprime généralement en nombre de cas pour 100 000 habitants. Le taux de dépistage donne quant à lui le nombre de personnes ayant réalisé un test de dépistage du coronavirus sur le nombre total d'habitants,  au cours de la période. Il est lui aussi exprimé le plus souvent sur 100 000 habitants. Enfin, le taux de positivité des tests livre le pourcentage de tests positifs au coronavirus, rapporté au nombre total de tests effectués sur la période.

Coronavirus