DIRECT. Coronavirus en France : des "raisons d'espérer", mais encore 425 000 nouveaux cas

"DIRECT. Coronavirus en France : des "raisons d'espérer", mais encore 425 000 nouveaux cas"

DIRECT. Coronavirus en France : des "raisons d'espérer", mais encore 425 000 nouveaux cas COVID. L'épidémie de coronavirus en France ne faiblit pas. Plus de 425 000 nouvelles contaminations ont été enregistrées en 24 heures ce jeudi 20 janvier. L'exécutif envisage malgré tout l'embellie et esquisse un calendrier de sortie de crise...

  • L'épidémie de Covid-19 en France poursuit sa progression ce jeudi 20 janvier 2022. 425 000 cas supplémentaires ont été relevés par Santé publique France en 24 heures, portant la moyenne sur sept jours à près de 340 000 nouveaux cas, un record. Les hospitalisations continuent de progresser alors que les soins critiques restent sur une lente décrue. Le bilan détaillé est à retrouver dans notre article consacré aux chiffres du Covid en France.
  • Selon Jean Castex, qui a pris la parole dans la soirée ce jeudi après un nouveau Conseil de défense, il y a néanmoins "de bonnes raisons d’espérer une amélioration sanitaire à moyen terme" car Delta est "en net reflux" et Omicron, qui "est clairement moins sévère que les variants précédents", "marque le pas en Ile-de-France". Ce qui augure des "perspectives" encourageantes pour le reste du territoire. Un nouveau calendrier de sortie de crise du Covid en France a été dévoilé avec notamment l'entrée en vigueur du pass vaccinal lundi 24 janvier 2022 (voir le détail des annonces).
  • Le dernier avis du Conseil scientifique sur l'épidémie de coronavirus en France, publié ce 20 janvier, contraste avec cette volonté du gouvernement d'alléger les mesures sanitaires. Les scientifiques estiment que la cinquième vague due à Omicron "n'est pas terminée et son retentissement sur le système de soins, va rester élevé", bien qu'"en partie gérable", "et ce jusqu’à mi-mars". Avec un pic des hospitalisations attendus pour la fin du mois, les services hospitaliers doivent se préparer à être sous tension dans les prochaines semaines mais les scientifiques estiment que l'hôpital devrait tenir le coup. L'avis invite à rester prudent car les prévisions ne prennent pas en compte le rebond du Covid observé à la rentrée.
En direct

23:57 - Eric Caumes attaque le pass vaccinal

Eric Caumes, invité de LCI ce jeudi soir, a été vindicatif à l'égard du pass vaccinal qui doit être appliqué à partir du 24 janvier 2022 : "Ce pass vaccinal est fait pour stigmatiser les non vaccinés. Et puis, le virus circulant tellement dans la population, le souci est de convaincre les non vaccinés. Vacciner nos enfants, cela ne sert plus à rien. Ils s'immunisent naturellement. Pourquoi forcer les gens à se vacciner alors que cette immunité est plus efficace ?"

23:33 - Le nombre de décès en hausse

Sur son compte Twitter, Guillaume Rozier a relevé une hausse de 4 % des décès Covid hospitaliers en une semaine.

23:06 - Mayotte est le département avec le plus petit taux d'incidence en France

Les derniers chiffres du Coronavirus en France ont été dévoilés par Santé publique France ce jeudi 20 janvier 2022. Mayotte est désormais le département français avec le taux d'incidence le plus bas. Ainsi, il est de 980,42 cas pour 100 000 habitants.

22:39 - Plus de 33 millions doses de rappel ont été réalisées

Le ministère des Solidarités et de la Santé a dévoilé les derniers chiffres de la vaccination en France au 20 janvier. Ainsi, 33 078 821 doses de rappel ont été administrées. Par ailleurs, 53 731 886 premières injections ont été réalisées.

22:14 - La Guadeloupe est le département avec le plus haut taux d'incidence

Les derniers chiffres du Coronavirus en France ont été dévoilés par Santé publique France ce jeudi 20 janvier 2022. La Guadeloupe est le département français avec le taux d'incidence le plus haut. Ainsi, il est de 4 483,40 cas pour 100 000 habitants.

21:51 - Éric Caumes craint que l'on ait "abimé l'esprit de la vaccination"

Le professeur Eric Caumes a, par ailleurs, été vindicatif à propos du vaccin : "Je suis pour le vaccin. C'est une des plus belles trouvailles de la science au cours du XXe siècle. En temps qu'infectiologue, je trouve qu'on a pas un très très bon vaccin. Faire la promotion d'un vaccin qu'on se réinjecte tous les six mois... On est sur un terrain mouvant. J'ai peur qu'on ait abimé "l'esprit" de la vaccination."

21:24 - Le pass vaccinal, une "manoeuvre" politique selon Éric Caumes

Invité de LCI ce jeudi soir pour réagir aux nouvelles annonces de Jean Castex, Éric Caumes a sonné la charge contre le pass vaccinal : "La campagne électorale pollue Omicron. Avec le pass vaccinal, on est dans la manoeuvre politique." Et de préciser : "Depuis que nous sommes entrés en campagne, nous n'avons plus la bonne boussole."

20:57 - Antoine Dupont positif au coronavirus

Ce jeudi 20 janvier 2022, Antoine Dupont a été testé positif au Covid-19, selon les informations de RMC Sport. Le joueur du Stade Toulousain doit rejoindre le XV de France prochainement pour préparer le tournoi des Six nations.

20:35 - Un pass vaccinal spécifique pour les nouveaux vaccinés

Jean castex a annoncé que les nouveaux primo-vaccinés bénéficieront d'un apss vaccinal spécifique : "Je vous annonce que nous allons permettre à celles et ceux qui feront leur première dose d'ici le 15 février de bénéficier d'un pass vaccinal valide à deux conditions bien faire leur deuxième dose un mois plus tard et, dans l'intervalle, justifier également d'un test négatif de moins de 24 heures."

20:17 - Jean Castex justifie à nouveau le passage du pass sanitaire au pass vaccinal

Lors de sa prise de parole, Jean Castex a justifier le passage du pass sanitaire au pass vaccinal : "La transformation du passe sanitaire en passe vaccinal est une évolution nécessaire et cohérente. Elle est nécessaire si nous voulons préserver et amplifier notre couverture vaccinale, aussi bien aujourd’hui que demain en cas de nouveaux variants." Et de préciser : "Elle est cohérente, car elle assume de faire peser clairement la contrainte sur les non vaccinés et dès lors, de pouvoir lever les mesures de freinage que nous avons prises pour contrer la dernière vague."

20:00 - Où en est la situation hospitalière ?

Ce jeudi 20 janvier, Santé publique France a dévoilé les derniers chiffres du coronavirus en France. Ainsi, 27 931 personnes sont actuellement hospitalisées en France. Par ailleurs, 3 842 patients sont en services de soins critiques. C'est dix de moins que la veille.

19:42 - Le calendrier de sortie de crise dévoilé

Ce jeudi 20 janvier, un Conseil de défense sanitaire s'est tenu afin de déterminer un nouveau calendrier de sortie de crise. A 19 heures, Jean Castex a pris la parole afin de le dévoiler. Deux dates sont à retenir : le 2 et le 16 février. A partir du 2 février, le port du masque ne sera plus obligatoire à l'extérieur. Dans les stades et les lieux de culture, le masque sera obligatoire, mais les jauges seront toutes supprimées, les enceintes pourront donc recevoir du public sans restrictions. A partir du 16 février 2022, les boîtes de nuit pourront rouvrir. Il sera possible à nouveau de consommer dans les bars et cafés en étant debout. Il sera possible de consommer à nouveau comme auparavant dans les stades.

19:32 - Quel est le dernier bilan du coronavirus en France ?

L'épidémie de Covid-19 en France poursuit sa progression ce jeudi 20 janvier 2022. Ainsi 425 000 cas supplémentaires ont été relevés par Santé publique France en 24 heures, portant la moyenne sur sept jours à près de 440 000 nouveaux cas, un record. En outre, le taux d'incidence poursuit sa reprise entamée il y a quelques jours et est désormais de 3 244,59 cas pour 100 000 habitants.

19:24 - 3,2% des classes étaient fermées en France ce mardi

Lors de sa prise de parole, le Premier ministre a expliqué que "17 037 classes étaient fermées mardi, c'est 3,2% des classes en France." Et d'analyser : "Je suis convaincu que notre choix a été le bon. Tester pour ne pas fermer les écoles. Pour faire reculer Omicron, il faut que les personnes contaminées le sachent pour qu'elles s'isolent et cassent les chaînes de contamination."

19:18 - Jean Castex rappelle que le coronavirus n'est pas "une simple grippe"

Pour autant, Jean Castex a rappelé qu'"il ne s'agit absolument pas d'une simple grippe. Un seul chiffre pour le démontrer au cours d'une année normale l'épidémie grippe provoque en moyenne 10.000 hospitalisations sur toute la période de l'hiver. Avec Omicron, nous atteignons ce chiffre en trois mois, mais en cinq jours seulement." Et de préciser : "Omicron a déjà touché plus de 5 millions d'entre nous, et probablement au moins le double si on ajoute le nombre estimé de ceux qui ne sont pas allés se faire tester faute de symptômes notables."

LIRE PLUS
En savoir plus

Quel est le dernier bilan du coronavirus en France ?

Voici le bilan détaillé du Covid-19 en France, selon les données actualisées chaque soir par Santé publique France (mise à jour du 20 janvier 2022) : 

  • 425 183 cas confirmés par PCR (Ehpad compris) de plus
  • 128 114 décès au total (Ehpad compris), soit 245 de plus
  • 100 815 décès à l'hôpital, soit 245 de plus
  • 27 299 décès en Ehpad (non actualisé)
  • 27 931 personnes actuellement hospitalisées, soit 701 de plus
  • 3 842 personnes actuellement en réanimation, soit 10 de moins
  • 3 053 nouveaux admis à l'hôpital (-134) et 301 en réanimation (-29)
  • 492 256 personnes sorties de l'hôpital, soit 2064 de plus
  • Taux de positivité des tests : 26,77%, soit 2,49 point de plus
  • Taux d'incidence : 3244,59 cas/100 000, soit 143,36 point de plus

Quelle est la situation du coronavirus en France ?

Selon le dernier point épidémiologique de Santé publique France (SPF), publié jeudi 13 janvier, la France fait face à une "forte augmentation de la circulation du SARS-CoV-2" et une "hausse des nouvelles admissions à l’hôpital et en soins critiques qui accentue sensiblement la tension sur la prise en charge hospitalière". Le taux d'incidence était supérieur à 2 000 cas positifs pour 100 000 habitants dans toutes les régions.

  • En métropole, le taux d’incidence corrigé augmente en semaine 01 (03-09 janvier 2022) et passe à 2 811 nouveaux cas pour 100 000 habitants (vs 1 917 en S52, soit +47%). Le taux d'incidence dépassait les 2 000 cas pour 100 000 habitants chez les moins de 60 ans et restait le plus élevé chez les 20-29 ans (5 208, +44%). Il a le plus fortement progressé chez les 0-9 ans (2 524, +132%) et chez les 10-19 ans (4 520, +104%).
  • Le nombre de nouveaux cas diagnostiqués par jour augmente également fortement. En moyenne, en S01, plus de 269 500 cas positifs étaient détectés chaque jour. Le taux de reproduction effectif du virus s'élevait à 1,44. Le taux de positivité aux tests était lui aussi en hausse (19,8%, vs 17,1% en S52 soit +2,7 points).
  • Le nombre de nouvelles hospitalisations de patients Covid-19 augmente lui aussi fortement. Les indicateurs par date d'admission faisaient état de 12 815 nouvelles hospitalisations en S01 (contre 10 939 en S52, soit +17%) et 2 126 nouvelles admissions en services de soins critiques (contre 1 981 en S52, soit +7%).
  • Le variant Omicron du coronavirus est majoritaire en France, identifié à 89% des tests par séquençage.
  • La vaccination contre le Covid-19 progresse encore : au 11 janvier 2022, 77,6% de la population totale avait reçu une primovaccination complète. 55,7% des 18 ans et plus avaient reçu une dose de rappel (66,8% parmi les personnes éligibles) et 76,4% parmi les 65 ans et plus (85,5% parmi les éligibles).

Carte du coronavirus en France

Suivez l'évolution du coronavirus dans votre commune grâce à la carte ci-dessous. Cliquez sur un département pour afficher la liste des communes. Retrouvez aussi tous les détails sur cette cartographie et le point complet par ville et par département dans notre article sur la carte du Covid en France

Cliquez sur un département pour consulter la liste de ses villes.

Depuis la mi-octobre 2020, Santé publique France communique les données d'incidence (nombre de cas pour 100 000 habitants) à l'échelle des communes. Les chiffres sont à ce stade communiqués selon une échelle (10 , 20, 50, 150, 250, 500, 1000 cas pour 100 000 habitants). Les données sont exprimées sur une semaine glissante, ce qui signifie qu'elles sont calculés un jour J à partir des tests réalisés entre 3 et 9 jours précédemment. Pour accéder aux informations relatives au coronavirus dans votre commune, saisissez son nom dans le moteur de recherche ou cliquez sur son département d'appartenance dans la carte ci-dessous.

Pour rappel, le taux d'incidence correspond au nombre de nouveaux cas de Covid-19 sur une période d'une semaine, par rapport à la population totale d'un territoire (pays, région, département ou commune). Cet indicateur s'exprime généralement en nombre de cas pour 100 000 habitants. Le taux de dépistage donne quant à lui le nombre de personnes ayant réalisé un test de dépistage du coronavirus sur le nombre total d'habitants, au cours de la période. Il est lui aussi exprimé le plus souvent sur 100 000 habitants. Enfin, le taux de positivité des tests livre le pourcentage de tests positifs au coronavirus, rapporté au nombre total de tests effectués sur la période.

Coronavirus