Coronavirus dans le monde : les chiffres de l'épidémie, les dernières infos par pays et avancée du vaccin

Chargement de votre vidéo
"Coronavirus dans le monde : les chiffres de l'épidémie, les dernières infos par pays et avancée du vaccin"

Coronavirus dans le monde : les chiffres de l'épidémie, les dernières infos par pays et avancée du vaccin La deuxième vague de coronavirus fait chaque jour des milliers victimes à travers le monde. On fait le point sur la situation en Europe, aux Etats-Unis et en Asie sur les chiffres du Covid-19 ainsi que sur l'avancée du vaccin.

[Mis à jour le 3 décembre 2020 à 10h43] A l'échelle mondiale, plus de 64millions de cas de Covid-19 ont été officiellement dénombrés depuis le début de la pandémie, et près de 1,5 million de personnes y ont succombé. Pays le plus endeuillé au monde par la pandémie, les Etats-Unis totalisent plus de 14 millions de cas et 280 décès.

En Europe, où le rythme des contaminations a décéléré, l'allègement des restrictions se poursuit de manière prudente dans plusieurs pays, comme en Italie et en France, où les bars et les restaurants restent toutefois fermés. Les commerces ont rouvert en Belgique mais le confinement partiel restera en vigueur.

Le Royaume-Uni est le premier pays au monde à disposer d'un vaccin approuvé cliniquement" s'est félicité dans un tweet le ministre de la Santé Matt Hancock.Ce feu vert des autorités britanniques "fait suite à des mois d'essais cliniques rigoureux et d'une analyse approfondie des don nées par des experts MHRA qui ont conclu que le vaccin répondait à ses normes strictes de sécurité, de qualité et d'efficacité", a indiqué le porte-parole du ministère. De son côté, l'Agence européenne des médicaments (EMA) a annoncé mardi qu'elle tiendrait une réunion extraordinaire le 29 décembre "au plus tard" pour donner, ou pas, son feu vert à la commercialisation du vaccin contre le Covid-19 de Pfizer et BioNTech.

La carte du coronavirus dans le monde

Statistiques du coronavirus

Nous vous proposons de consulter notre tableau simplifié du coronavirus dans le monde qui contient les chiffres du nombre de cas, de nouveaux cas, du nombre de décès et de nouveaux décès dans les 40 pays les plus touchés par le coronavirus. Retrouvez ensuite la situation en Europe et dans le monde.

Statistiques des pays les plus touchés par le coronavirus le 2 décembre 2020 au soir (source : Worldometers)

  Pays Nombre de cas Nouveaux cas Nombre de décès Nouveaux décès
1 États-Unis 14,314,265 +203,737 279,867 +2,833
2 Inde 9,533,471 +33,761 138,657 +498
3 Brésil 6,436,650 +48,124 174,531 +669
4 Russie 2,347,401 +25,345 41,053 +589
5 France 2,244,635 +14,064 53,816 +310
6 Espagne 1,682,533 +9,331 45,784 +273
7 Royaume-Uni 1,659,256 +16,170 59,699 +648
8 Italie 1,641,610 +20,709 57,045 +684
9 Argentine 1,440,103 +7,533 39,156 +228
10 Colombie 1,334,089 +9,297 37,117 +183
11 Mexique 1,122,362 +8,819 106,765 +825
12 Allemagne 1,105,832 +20,171 17,812 +453
13 Pologne 1,013,747 +13,855 18,208 +609
14 Iran 989,572 +13,621 48,990 +362
15 Pérou 967,075 +1,847 36,076 +45
16 Afrique du Sud 796,472 +4,173 21,709 +65
17 Ukraine 758,264 +13,141 12,717 +169
18 Turquie 700,880 +31,923 14,129 +193
19 Belgique 579,212 +1,867 16,786 +141
20 Irak 556,728 +1,961 12,340 +34
21 Chili 553,898 +1,034 15,438 +8
22 Indonésie 549,508 +5,533 17,199 +118
23 Pays-Bas 533,042 +4,568 8,515 +108
24 République tchèque 532,444 +4,921 9,504 +66
25 Roumanie 484,550 +4,916 11,665 +135
26 Bangladesh 469,423 +2,198 6,713 +38
27 Philippines 434,352 +1,433 8,436 +18
28 Pakistan 403,311 +2,829 8,166 +75
29 Canada 389,775 +6,307 12,325 +114
30 Maroc 364,190 +4,346 5,985 +70
31 Arabie saoudite 357,872 +249 5,919 +12
32 Israël 339,619 +1,492 2,883 +6
33 Suisse 335,660 +4,786 5,045 +105
34 Portugal 303,846 +3,384 4,645 +68
35 Autriche 289,461 +3,972 3,446 +121
36 Suède 266,158   6,972 +23
37 Népal 236,246 +1,490 1,538 +9
38 Jordanie 227,208 +3,591 2,854 +52
39 Hongrie 225,209 +4,136 5,142 +165
40 Equateur 194,876 +1,203 13,562 +61
Europe

Coronavirus en Allemagne

L'Allemagne, frappée de plein fouet par la deuxième vague de l'épidémie de coronavirus, a franchi le seuil du million de personnes testées positives au Covid-19. Angela Merkel a averti que les fêtes de fin d'année, notamment Noël, seraient réduites à des réunions familiales limitées. L'Allemagne "affronte des mois difficiles", a observé la chancelière, assimilant la pandémie à "un événement qui n'intervient qu'une fois par siècle". Les restaurants, bars, cafés mais aussi toutes les institutions culturelles et sportives ont dû fermer leurs portes pour les quatre prochaines semaines, suscitant un certain mécontentement dans la population.

Dans toute l'Allemagne, restaurants, bars, musées et installations de loisirs resteront fermés jusqu'au 10 janvier. Les remontées mécaniques des stations de ski sont comprises dans les installations de loisirs.

Coronavirus en Belgique

La situation dans notre pays s'améliore mais il est important de maintenir le cap" a déclaré Alexander De Croo, Premier ministre belge, à la télévision publique vendredi 27 novembre. Il a ainsi annoncé la réouverture des commerces non-essentiels ce mardi 1er décembre. Ils devront suivre un protocole strict : le shopping devra se faire individuellement sauf pour accompagner une personne qui ne peut pas être seule, la durée par magasin sera limitée à 30 minutes et la jauge sera d'un client par 10m². 

Les musées et les piscines sont aussi autorisés à rouvrir ce mardi 1er décembre, en respectant un protocole sanitaire strict. En revanche, les métiers de contact (salons de coiffure, de tatouage, massage...), les cinémas, théâtres et salles de spectacle, parcs d'attractions et clubs de sport pour les plus de 12 ans resteront fermés juqu'au 1er février au moins. La vaccination contre le nouveau coronavirus devrait débuter en Belgique le 5 janvier prochain, a affirmé mercredi le Premier ministre Alexander De Croo

Coronavirus en Espagne

Les députés espagnols ont voté en faveur de la prolongation pour six mois de l'état d'urgence en Espagne. Le gouvernement espagnol a dans le même temps annoncé l'instauration d'un couvre-feu nocturne de 23 heures à 6 heures du matin sur l'ensemble du territoire à l'exception des îles Canaries, avec la possibilité pour les 17 régions du pays d'avancer ou de retarder d'une heure son début et sa fin, en fonction des caractéristiques locales.

Le port du masque est obligatoire pour toute personne de plus de 6 ans, dans les transports publics, dans les espaces publics ou dans les lieux recevant du public, y compris les hôtels et les commerces, lorsqu'une distance d'un mètre cinquante ne peut être respectée entre deux personnes. Tout passager souhaitant se rendre en Espagne par avion devra compléter un formulaire personnel et non transférable : une fois ce formulaire complété et signé, le voyageur recevra un QR code associé à son voyage qu'il devra conserver sur son téléphone portable ou imprimer afin de pouvoir passer le contrôle sanitaire aéroportuaire.

Coronavirus en Italie

En Italie, un couvre-feu national de 22h00 à 05h00 est en vigueur jusqu'au 3 décembre. Les lycées passent à l'enseignement à distance, et les musées sont fermés, de même que les centres commerciaux durant le weekend. Depuis fin novembre, il n'y a plus que cinq régions en rouge (risque élevé), contre huit auparavant. La Lombardie, le Piémont et la Calabre quittent la zone où les restrictions sont maximales. La Ligurie et la Sicile passent de l'orange au jaune. 

En raison du contexte sanitaire actuel, les vols aériens sont limités et parfois même soumis à des mises en quatorzaines, souvent très contraignantes pour les voyageurs. Pour les éviter, l'Italie et les États-Unis lancent le tout premier couloir aérien "Covid-free" entre l'Europe et l'Amérique du Nord. Fort du succès de ce projet mis en place en septembre dernier entre les villes de Rome et de Milan, un nouveau couloir aérien " Covid-free " va donc être instauré dès le mois de décembre 2020, cette fois-ci entre Rome et quelques villes nord-américaines. Concrètement, grâce à ce dispositif, les voyageurs en provenance de l'aéroport JFK de New York ou bien de Newark ainsi que d'Atlanta ne seront pas soumis à une quatorzaine obligatoire une fois en Italie. Ils devront cependant effectuer un test 48 heures avant le départ et un second à l'atterrissage à Rome.

Coronavirus au Portugal

Dans le contexte de la recrudescence des cas de Covid-19 au Portugal, les autorités portugaises ont décrété l'état d'urgence depuis le 9 novembre 2020. Les 121 communes concernées doivent respecter les restrictions suivantes, réévaluées tous les 15 jours : interdiction de circuler entre 23h00 et 05h00, et, les samedis et dimanches, entre 13h00 et 05h00, devoir civique de confinement à domicile avec des exceptions, possibilité de prise de température à l'entrée des établissements notamment commerciaux, culturels et sportifs et fermeture des établissements à caractère commercial au plus tard à 22h00.

Coronavirus au Royaume-Uni

Le Royaume-Uni a autorisé les réunions de famille pour quelques jours à Noël, malgré les restrictions imposées pour lutter contre la pandémie de Covid-19, a annoncé le gouvernement fin novembre. Trois foyers pourront se rassembler pendant cinq jours maximum, du 23 au 27 décembre, et les familles pourront se déplacer au sein du pays, a indiqué le gouvernement, après une réunion entre les dirigeants des quatre nations constitutives du pays (Ecosse, pays de Galles, Irlande du Nord et Angleterre).

À partir du 15 décembre, les voyageurs qui entrent en Angleterre et viennent de pays à risque, parmi lesquels la France, figurant sur la liste rouge du royaume vont pouvoir réduire la durée de leur quarantaine obligatoire à l'arrivée, qui passe de 14 à 5 jours en cas de dépistage négatif. Ce système " testé-délivré " (si le test est négatif) sera pris en charge par le voyageur, qui devra débourser entre 65 et 120 livres sterling (135 euros), qu'il soit un étranger se rendant au Royaume-Uni ou un Britannique de retour chez lui après un séjour à l'étranger. Le Royaume-Uni est le premier pays au monde à autoriser le vaccin contre le Covid-19 de l'allemand BioNTech et du géant américain Pfizer, qui sera disponible dans le pays dès "la semaine prochaine", a annoncé le gouvernement britannique.

Amérique

Coronavirus aux États-Unis

Les autorités de Los Angeles, deuxième plus grande ville du pays, ont décidé la fermeture pour au moins trois semaines des restaurants, brasseries et bars, qui ne pourront pratiquer que la vente à emporter. Le pays enregistre plus de 14 millions de cas de contaminations selon les chiffres de l'université Johns Hopkins. Le maire de Chicago, Lori Lightfoot, a fait de nouvelles recommandations : il invite les habitants à rester chez eux, à limiter au maximum leurs déplacements et de ne recevoir aucun invité et d'annuler les traditionnelles fêtes de Thanksgiving. Le maire de New-York, Bill de Blasio, a appelé les parents d'élèves à " se préparer" à la fermeture des écoles.

ASie

Coronavirus en Chine

Les Français, les Britanniques, les Belges, les Philippins et les Indiens ne sont plus, sauf exception, autorisés à se rendre en Chine. A quelques heures d'intervalle, les 4 et 5 novembre, les sites Internet des ambassades de Chine à Londres, Bruxelles puis Paris ont publié un message similaire : "En raison de l'épidémie Covid-19, la Chine a décidé de suspendre temporairement l'entrée en Chine de ressortissants étrangers titulaires de visas ou de permis de séjour (…) en République française encore valable au moment de cette annonce." Si le coronavirus a été repéré pour la première fois dans la ville chinoise de Wuhan en décembre 2019, la Chine semble maîtriser l'épidémie. Selon un dernier pointage, la Chine n'a recensé que 36 nouveaux cas dans les dernières 24 heures dont 30 personnes qui étaient arrivées de l'étranger.

Coronavirus