Déconfinement : quel est le calendrier ? Quelles règles toujours en place ? Les infos

Chargement de votre vidéo
"Déconfinement : quel est le calendrier ? Quelles règles toujours en place ? Les infos"

Déconfinement : quel est le calendrier ? Quelles règles toujours en place ? Les infos CALENDRIER DÉCONFINEMENT. Dans quelques jours, la seconde étape, et même la première étape pour certains, du déconfinement entrera en vigueur. Quelles sont les règles ? Quel est le calendrier ? Toutes les infos

L'essentiel
  • "Je suis optimiste (...) la tendance à la baisse [des indicateurs de l'épidémie, ndlr] est claire." Telle était la position de Jean Castex mardi 11 mai au soir, invité d'Anne-Sophie Lapix sur le JT de France 2. Le Premier ministre a confirmé le calendrier qu'il avait révélé la veille dans son entretien avec le Parisien. Parmi les mesures confirmées figure la réouverture des terrasses avec "une jauge de 50 % de la capacité d'accueil. Il faudra être assis, six à table maximum, sans aller à l'intérieur de l'établissement. Au cinéma ou au spectacle, la règle sera un siège sur trois, avec un plafond de 800 personnes par salle," précisait-il dans le quotidien. En déplacement dans un centre de vaccination dans le Gers à Auch ce 14 mai, le Premier ministre a de nouveau souhaité s'adresser aux Français face à ce déconfinement progressif : "Il faut tenir, on va avoir beaucoup de doses en juin, donc de nouveaux centres". Jean Castex rappelle qu'il est possible de se faire vacciner sur son lieu de villégiature durant ce week-end de l'Ascension
  • Pass sanitaire. Après un premier vote contre le pass sanitaire à l'Assemblée nationale, du fait de la fronde du MoDem au sein de la majorité, un deuxième vote a eu lieu dans la nuit du 12 au 13 mai, validant la mise en place d'un pass sanitaire. Ce pass sanitaire accompagnera la troisième étape du déconfinement, à partir du 9 juin prochain. Il conditionnera les déplacements à l'étranger, ainsi que l'accès à des grands évènements réunissant plus de mille personnes, comme des concerts, festivals, évènements sportifs... Concrètement, le pass sanitaire sera à présenter soit sous format papier, soit sur smartphone via l'application TousAntiCovid.
  • Dans le détail, pour obtenir ce pass sanitaire, trois conditions sont possibles : présenter un test PCR négatif, présenter un justificatif de vaccination (obtenu via un QR code, dix jours après la deuxième injection, ou la première dans le cas du vaccin monodose Johnson & Johnson), ou encore présenter un test PCR positif datant de plus de deux semaines et de moins de six mois (lequel atteste que vous avez contracté le virus et développé des anticorps contre ce dernier). Retrouvez toutes les informations sur le pass sanitaire dans cet article.
  • Réouverture des boites de nuit. "Pour l'instant, on ne leur a pas donné de date, mais je les ai reçus la semaine dernière en leur disant qu'au 15 juin au plus tard, on leur donnera une date prévisionnelle de réouverture", a déclaré Alain Griset, ministre délégué chargé des Petites et moyennes entreprises.
  • Télétravail. Il "reste la règle", a rappelé Elisabeth Borne ce 12 mai sur Franceinfo. "À partir du 9 juin on va assouplir la règle et redonner la main aux entreprises ; on fixera un nombre minimum de jours de télétravail".
  • Couvre-feu. Pour le moment, il reste maintenu à 19h. Il sera progressivement décalé, d'abord à 21h à partir du 19 mai, puis à 23h à partir du 9 juin, avant d'être totalement supprimé à partir du 30 juin, pour la dernière étape du déconfinement.
En savoir plus 

Quelle est la date du déconfinement en France ?

Le déconfinement s'étale progressivement sur plusieurs semaines. Le processus a débuté le lundi 3 mai, avec notamment la fin des restrictions de déplacement à plus de 10 km et se terminera le 30 juin avec la réouverture totale dans le respect des gestes barrières.

Le gouvernement compte sur la poursuite de la campagne de vaccination pour que le calendrier du déconfinement prévu soit viable. Malgré la méfiance envers le vaccin AstraZeneca, le gouvernement reste optimiste, notamment grâce à l'arrivée du quatrième vaccin, le mono-dose de Janssen, qui peut être administré par les médecins et les pharmaciens depuis 24 avril. Le calendrier vaccinal prévoit 20 millions de vaccinés le 15 mai, en parfaite concordance avec le calendrier du déconfinement.

Quel est le calendrier du déconfinement en France ?

Lors d'une interview dans la presse régionale, dévoilée notamment dans le Parisien ce 29 avril, tout le calendrier du déconfinement a été dévoilé.

Etape 1 3 mai
  • Fin de la règle des 10 km et des restrictions de déplacements entre régions.
  • Fin de l'attestation de déplacement en journée.
  • Réouverture des collèges et lycées (demi-jauge à partir de la 4e).
  • Maintien du couvre-feu à 19h.
Etape 2 19 mai
  • Décalage du couvre-feu à 21h.
  • Réouverture des commerces et des terrasses des bars et restaurants avec des tables ne dépassant pas les 6 personnes.
  • Réouverture des musées, cinémas et théâtres avec public assis, tout comme les salles de sport (dans la limite de 800 spectateurs en intérieur, et 1 000 à l'extérieur) avec une jauge de 8m2.
  • Interdiction des rassemblements de 10 personnes.
  • Tous les magasins peuvent rouvrir. Ceux de moins de 8m² ne peuvent recevoir qu'un seul client, les autres doivent faire en sorte de réserver 8m² pour chaque personne.
  • Pour les marchés, le nombre de clients doit être limité à 8 m² pour chacun d'entre eux dans les marchés ouverts, et 4m² par personne en extérieur.
  • Pour l'enseignement supérieur, reprise avec une jauge de 50 % des effectifs, avec protocole sanitaire renforcé. Les examens universitaires qui étaient prévus jusqu'au 2 mai inclus ont été reportés. Les concours nationaux et les examens en santé sont maintenus dans le cadre du protocole actuel.
  • Pour les organismes de formation, ces derniers peuvent reprendre en présentiel chaque fois que le distanciel n'est pas possible. Les examens se déroulent en présentiel avec protocole adapté.
  • Les concerts restent interdits
  • Pour les festivals de plein air assis, la jauge est fixée à 35 % avec 1 000 personnes maximum accueillies.
  • Dans les bibliothèques, la jauge de 8m² par personne est maintenue, de même qu'il faut laisser un siège sur deux vide en configuration assise.
  • Pour les cérémonies religieuses, seul un siège sur trois peut être occupé et il faut se positionner en quinconce entre chaque rangée.
  • Pour les casinos, seules les activités de casino dites " sans contact ", à savoir les machines à sous par exemple, pourront reprendre leur activité, en respectant une jauge de 35 % de la capacité d'accueil maximale.
  • Les stations thermales pourront rouvrir avec une jauge limitée à 50 % alors que les Thalassothérapies ne rouvriront pas.
  • Pour les zoos, pas plus de 50 % de sa capacité d'accueil maximale.
  • Reprise avec une jauge de 50 % pour les remontées mécaniques, sauf pour les groupes familiaux. Cette jauge ne s'applique pas pour les remontées installées en urbain et en interurbain.
  • Pour les auberges et campings, seuls les hébergements individuels et familiaux peuvent rouvrir.
  • Pour les établissements sportifs de plein air, l'activité reprend sans restriction pour les seuls pratiquants prioritaires. Pour les non-prioritaires, seuls les sports sans contact peuvent redémarrer. Côté spectateurs, une jauge de 35 % du public s'applique, ainsi qu'un plafond de 1 000 personnes maximum.
  • Pour les établissements couverts, les établissements rouvrent uniquement pour les pratiquants prioritaires, notamment pour les mineurs en milieu scolaire, en périscolaire et pour les activités extrascolaires. Côté public, la jauge est fixée à 35 %, avec un plafond de 800 spectateurs.
Etape 3 9 juin
  • Décalage du couvre-feu à 23h
  • Les terrasses peuvent ouvrir à 100 % de leur capacité, mais toujours avec des tablées de six. L'intérieur ouvre, avec une jauge de 50 % et là encore, des tablées de six personnes maximum. Même chose pour les bars.
  • Pour les discothèques, pas d'ouverture prévue, mais la situation sera étudiée fin juin.
  • La jauge des magasins passe à 4m² par client.
  • Pour les marchés, la limite passe à 4m² par client en intérieur et elle est levée en extérieur.
  • Les salons et foires peuvent rouvrir à condition de n'accueillir que 50 % de leur capacité initiale au maximum. Un passe sanitaire est demandé pour ceux accueillant plus de 1 000 personnes.
  • Pour les musées, la jauge est abaissée à 4m² par personne.
  • Pour les cinémas, salles de spectacle etc... La jauge autorisée monte à 65 % de la capacité initiale, avec un plafond à 5 000 spectateurs. Un passe sanitaire est en vigueur au-delà de 1 000 personnes. Les concerts sont toujours interdits.
  • Pour l'enseignement supérieur, la jauge de 50 % continue de s'appliquer jusqu'à la rentrée prochaine. Les établissements d'enseignement supérieur ont la possibilité d'organiser leurs examens en présentiel ou en distanciel.
  • Les organismes de formation peuvent rouvrir en conditions normales
  • Pour les festivals de plein air assis, la jauge passe à 65 % et le plafond sera de 5 000 personnes maximum accueillies. Si la capacité d'accueil n'est pas possible à définir, la jauge sera fixée également à 5 000 personnes, avec règles de distanciation et protocole hôtel-restaurant-café. Un passe sanitaire exigé au-delà de au-delà de 1 000 personnes.
  • La jauge est abaissée à 4m² dans les bibliothèques.
  • Pour les cérémonies religieuses et mariages, la règle passe à un siège sur deux utilisé. Pour les cérémonies funéraires, 75 personnes sont autorisées.
  • L'ensemble des activités de casino, avec ou sans contact, peuvent reprendre dans le respect d'une jauge de 50 % de la capacité d'accueil maximale et d'un protocole sanitaire adapté. Le passe sanitaire sera nécessaire pour l'accueil de plus de 1 000 personnes.
  • Escape game, salle de jeux... Réouverture dans le respect d'une jauge de 50 % de la capacité d'accueil et dans le respect d'un protocole sanitaire adapté. Le passe sanitaire sera nécessaire pour l'accueil de plus de 1 000 personnes.
  • Ouverture avec 35 % de la jauge et un protocole sanitaire adapté pour les Thalassothérapies, 100% pour les Thermes
  • Conservatoire, salles de danses... Les majeurs non-professionnels peuvent retrouver les salles de danse, à condition qu'il n'y ait pas de contact, et dans le respect d'une jauge de 35 % de la classe. Les règles ne changent pas pour les arts lyriques. Pour les spectateurs, s'applique une jauge de 65 % de la capacité d'accueil, avec un plafond de 5 000 personnes. Le recours au passe sanitaire est nécessaire au-delà de 1 000 personnes.
  • La jauge d'accueil passe à 65 % pour les remontées mécaniques
  • La jauge autorisée monte à 65 % de la capacité initiale dans les zoos.
  • Les sports sans contact reprennent pour tout le monde. Pour le public, la jauge passe à 65 % et le plafond maximal de public à 5 000 personnes. Recours au passe sanitaire dès que le seuil de 1 000 personnes est franchi.
  • Les sports avec contact sont autorisés pour les pratiquants non-prioritaires, dans le respect d'une jauge d'accueil de 50 %. Côté spectateurs, la jauge passe à 65 % avec un plafond fixé à 5 000 personnes. Le recours au passe sanitaire est indispensable au-delà de 1 000 spectateurs.
  • Pour les pratiques sportives en extérieures, le nombre de personnes autorisées passe à 25 et les sports de contacts sont à nouveau autorisés.
  • Ouverture des frontières aux touristes étrangers sous réserve du pass sanitaire.
  • Assouplissement du télétravail.
  • Autorisation des rassemblements de moins de 1000 personnes.
Etape 4 30 juin
  • Fin complète du couvre-feu.
  • Fin des jauges dans les restaurants, lieux de culture et salles de sport et réouverture de tous les établissements.
  • Autorisation des événements de plus de 1000 personnes à l'extérieur en respectant les gestes barrières.
  • Pour les festivals de plein air assis, la jauge est définie par le préfet en fonction des circonstances locales et respect des mesures barrière et de distanciation (hors sièges). Un passe sanitaire est exigé au-delà de au-delà de 1 000 personnes.
  • Pour le sport, la jauge est définie par le préfet en fonction des circonstances locales et respect des mesures barrière et de distanciation (hors sièges). Un passe sanitaire est exigé au-delà de au-delà de 1 000 personnes.

Qu'est-il prévu pour les écoles, collèges et lycées ?

Les enfants ont bel et bien retrouvé les bancs des écoles maternelles et primaires ce lundi 26 avril, comme l'avait annoncé Emmanuel Macron lors de son allocution du 31 mars 2021. La reprise concerne également les crèches. Quant aux collèges et aux lycées, le retour des élèves s'est fait une semaine plus tard, le 3 mai. À noter toutefois que dès la conférence de presse du gouvernement jeudi 22 avril, il a été expliqué que les lycéens feraient leur retour en demi-jauge, tandis que les collégiens sont totalement en présentiel, à l'exception cependant des élèves de 4e et 3e qui étudient dans les quinze départements les plus impactés par l'épidémie. Ainsi, dans le Nord, l'Aisne, l'Oise, l'ensemble de l'Île-de-France, ainsi que dans la Sarthe, la Loire, le Rhône et les Bouches-du-Rhône, les 4e et les 3e sont également en demi-jauge.

Les restaurants rouvriront-ils dès la mi-mai ?

Oui, c'est désormais officiel, les restaurants rouvriront bien dès la mi-mai, le 19 exactement. À cette date, les terrasses des restaurants et bars pourront rouvrir avec des tables ne dépassant pas les 6 personnes. Pour une réouverture complète des terrasses et la réouverture de 50% des établissements à l'intérieur, il faudra attendre début juin, le 9 précisément avec un nouveau décalage du couvre-feu à 23h. Pour ne plus avoir de jauge, il faudra attendre le 30 juin, si bien évidemment la circulation du virus le permet.

Les Français retrouveront-ils les lieux culturels le 19 mai ?

Tout comme les restaurants, les cinémas, théâtres vont rouvrir progressivement dans ce calendrier de quatre étapes. Au 19 mai, musées, cinémas et théâtres seront rouverts avec une limite de 800 spectateurs en intérieur et de 1000 à l'extérieur. Le 9 juin et sous réserve d’avoir un pass sanitaire, les lieux de cultures et établissements sportifs pourront accueillir jusqu’à 5 000 personnes. Enfin, le 30 juin, les Français pourront participer à des évènements regroupant plus de 1000 personnes à l'extérieur en respectant les gestes barrières.

Le déconfinement en France se fera-t-il avec un "pass sanitaire" ?

Evoqué depuis plusieurs semaines, le pass sanitaire sera bien en place pour permettre la réouverture progressive. Ce dernier permettra de montrer une preuve de sa vaccination ou d'un test négatif afin d'assister à de grands événements allant jusqu'à 5000 personnes, indique Le Progrès, par exemple dans des stades ou encore des festivals. Ce dernier permettra aussi aux touristes étrangers de revenir sur le territoire français. Dans son interview, Emmanuel Macron s'explique : "Le pass sanitaire ne sera jamais un droit d’accès qui différencie les Français. Il ne saurait être obligatoire pour accéder aux lieux de la vie de tous les jours comme les restaurants, théâtres et cinémas, ou pour aller chez des amis. Par contre, dans des lieux où se brassent les foules, comme les stades, festivals, foires ou expositions, il serait absurde de ne pas l’utiliser. Comme il en va de nos libertés publiques, le Parlement se saisira de la question. Le débat doit être ouvert. Ce pass, qui sera papier ou numérique, via l’application TousAntiCovid, permettra de montrer qu’on est vacciné ou testé négatif dans les deux jours qui précèdent. C’est juste et ça ne fracturera pas le pays. Ce sera un outil supplémentaire pour assurer la protection des Français."

Au sujet du pass sanitaire, le Conseil scientifique a rendu un avis plutôt favorable à son utilisation dans un avis du 3 mai, estimant que "utilisé de manière temporaire et exceptionnelle, le pass sanitaire peut permettre à la population une forme de retour à la vie normale en minimisant les risques de contamination par le virus SARS-CoV-2. Son usage peut s'inscrire dans une démarche citoyenne de renforcement des capacités et du pouvoir d'agir des individus (empowerment) face à l'épidémie tout en prenant en compte la protection de l'usage des données personnelles".