Toronto : qui est Alek Minassian, le suspect identifié de l'attaque ?

Toronto : qui est Alek Minassian, le suspect identifié de l'attaque ? TORONTO - Alek Minassian a été "formellement" identifié comme l'homme qui a foncé sur la foule à Toronto, à bord d'une camionnette, lundi. Les enquêteurs cherchent à comprendre les raisons de son geste "intentionnel".

L'essentiel

Ce lundi 23 avril, à l'heure du déjeuner, une fourgonnette de couleur blanche a foncé sur les piétons dans un quartier très fréquenté de Toronto. Le bilan, toujours provisoire ce mardi matin, fait état de 10 morts et une quinzaine de blessés. Selon les premiers éléments fournis par la police et les médias canadiens, le conducteur du véhicule, interpellé, serait Alek Minassian, un étudiant de 25 ans, habitant dans la banlieue nord de la capitale économique du Canada. Aucun lien n'a pour l'instant été trouvé avec une quelconque organisation terroriste. L'enquête ne concerne pas pour le moment la "sécurité nationale", ce qui semble écarter la piste de l'attentat. Alek Minassian aurait en revanche foncé délibérément dans la foule, fauchant volontairement des dizaines de piétons sur environ 1 km. Avant de perpétrer son acte, le jeune homme avait posté sur les réseaux sociaux des messages confus, se revendiquant d'un combat des hommes célibataires, contraints selon lui à vivre seuls à cause des femmes... Il faisait notamment l'apologie d'Elliot Rodger, auteur de la tuerie de Santa Barbara en mai 2014 en Californie et auteur de propos similaires. Suivez les dernières infos en direct sur ce drame de Toronto.

En direct

17:45 - Attaque de Toronto : Alek Minassian "intelligent", "organisé" et "bizarre"

FIN DU DIRECT - Autre témoignage recueilli par LaPresse.ca, celui d'un camarade de promotion de l'homme identifié comme l'auteur de l'attaque de Toronto : "Il était un peu bizarre et ne s'intégrait pas complètement, mais il était intelligent et organisé. Personnellement, je ne l'ai jamais entendu parler de culture, de politique ou de quoi que ce soit du genre", dit-il.

15:30 - Alek Minassian "ne parlait pas vraiment aux autres", indique un camarade de promotion

Un camarade de classe d'Alek Minassian indique à la télévision américaine que le jeune homme arrêté à Toronto "il gardait tout pour lui et ne parlait pas vraiment aux autres". Un autre indique à CBC : Je ne suis pas sûr qu'il ait jamais eu aucun ami proche, tout du moins en public. Mais quand on le croisait dans les couloirs, on lui disait bonjour".

14:32 - Alek Minassian, inconnu de la police canadienne

L'homme identifié comme le chauffeur du camion-bélier qui a foncé dans la foule n'était pas connu des renseignements ni même de la police. Selon Ottawa, Alek Minasian n'aurait aucun lien avec le terrorisme international, il n'a d'ailleurs formulé aucune revendication idéologique. Pour l'heure, aucun motif de l'attaque n'a été évoqué par les autorités, même si des éléments permettent d'établir un premier profil psychologique.

12:35 - Le suspect de l'attaque de Toronto décrit comme "éloquent, respectueux et extrêmement intelligent"

Autre témoignage, celui d'Alfred Yeung, qui travaillait avec Alek Minassian sur un projet universitaire très technique : "Il m'apparaissait être un homme très bien. Il était éloquent, respectueux et extrêmement intelligent. Il était toujours prêt à nous accorder de son temps pour nous expliquer certains aspects de nos travaux puisqu'il avait déjà de l'expérience", explique-t-il à LaPresse.ca.

11:54 - "Je supposais qu'Alek Minassian avait un trouble social", confie un camarade de classe

Interrogé par LaPresse.ca, Joseph Pham, un étudiant qui était dans la même université qu'Alek Minassian livre un témoignage éclairant : "Il était légèrement étrange. Il s'exprimait très bien, mais il parlait très lentement. Je supposais qu'il avait un trouble social ou un trouble du développement", dit-il.

11:38 - Alek Minassian, sans doute "un déséquilibré"

Selon plusieurs sources canadiennes proches de l'enquête, citées par le média américain NBC, les policiers et les autorités sont convaincus d'avoir affaire à un individu ayant des troubles psychologiques importants. Reuters indique dans une dépêche qu'Alek Minassian n'a pas suivi une scolarité normale. Il avait dû intégrer un lycée pour élèves manifestant des difficultés d'apprentissage et des comportements non adaptés.

11:19 - Alek Minassian actuellement entendu par les enquêteurs

Les médias canadiens indiquent que l'homme identifié comme le conducteur qui a foncé sur la foule hier à Toronto est actuellement interrogé par la police. Les autorités cherchent à comprendre ce qui a motivé son acte, à quel point celui-ci était prémédité et préparé et s'il a pu bénéficier de l'aide d'une autre personne. Pour l'heure, les enquêteurs privilégient la piste d'un acte isolé.

10:35 - Alek Minassian "voulait se suicider" après l'attaque de Toronto

L'homme arrêté par les policiers après qu'il a foncé dans la foule ne comptait pas être interpellé : le journaliste canadien Denis Lévesque l'assure à LCN : "Clairement, il voulait être abattu. Il voulait se suicider", dit-il. Le suspect aurait donc adopté le comportement classiques des tueurs de masse, qui, régulièrement, s'attendent à se faire tuer par les forces de l'ordre à la suite de leur geste sanguinaire.

09:56 - Comment comprendre le geste d'Alek Minassian ? "Un désespéré" ?

"La maladie mentale peut avoir amené cet individu-là à commettre ce geste-là, avec une intention terroriste. Manifestement, de toute façon, ça crée de la terreur", analyse auprès du Journal de Montréal Jean-François Brochu, ex-sergent de la Sûreté du Québec. "On se rapproche de la thèse d'un désespéré", estime quant à lui Michel Wilson, ancien commandant du groupe tactique du Service de police de la Ville de Montréal auprès de TVA Nouvelles.

09:41 - Ce qu'Alek Minassian a écrit sur Facebook avant l'attaque de Toronto

Le suspect a mis un ligne un message abscons qui pourrait donner des éléments d'explication sur le drame. "La rébellion incel a déjà débuté ! Nous allons renverser les Chads et les Stacys ! Tous saluent le Supreme Gentleman Elliot Rodger !", a-t-il écrit selon Radio Canada, faisant référence au tueur d'Isla Vista. Dans ce message il se présente comme un "involuntarily celibate (célibataire involontaire).

09:15 - "Tire sur moi", le suspect de l'attaque de Toronto voulait-il se faire tuer ?

Sur des vidéos de l'arrestation du suspect qui circulent sur les réseaux sociaux, on peut entendre Minassian crier "Tire sur moi", alors que l'agent de police lui demande, arme à la main, de se mettre au sol. On peut aussi entendre le suspect affirmer qu'il est armé : "J'ai un fusil dans ma poche !", a-t-il dit, comme pour justifier une réaction violente des forces de l'ordre. Il sera interpellé et menotté quelques secondes plus tard, les agents de police ayant fait preuve d'un sang froid hors du commun.

08:51 - Une "longue enquête" commence pour comprendre le drame de Toronto

Si le suspect a rapidement été arrêté par les forces de l'ordre, le vice-chef de la police de Toronto, Peter Yuen, a fait savoir qu'un long travail d'investigation était en cours. Plusieurs policiers sont mobilisés sur cette affaire, notamment pour récolter des témoignages et consulter les caméras de surveillance qui auraient pu enregistrer des images. "Une longue enquête" va être menée, a précisé Peter Yuen.

08:22 - Alek Minassian, le suspect de l'attaque de Toronto, concevait des applications pour téléphones

Selon les informations de sa page LinkedIn, l'homme interpellé par la police et suspecté d'avoir foncé avec un camion dans la foule était étudiant à l'Université de Senaca. Il était ingénieur informatique et s'était lancé dans le développement d'applications pour smartphones. Il a notamment travaillé pour mettre en place une application appelée "Toronto Green Parking Advisor", qui permet aux automobilistes de trouver des places pour se garer dans la ville canadienne.

07:35 - La frustration du célibat à l'origine du drame de Toronto ?

Nous reprenons ce direct consacré aux événements survenus hier à la mi journée à Toronto (dans la soirée en France). Le conducteur de la camionnette qui a tué 10 personnes et blessé 15 autres a été identifié comme Alek Minassian, un jeune homme de 25 ans vivant et étudiant au nord de Toronto. La piste de l'attentat terroriste semble écartée. le jeune homme pourrait avoir agi par dépit amoureux ou par révolte contre sa solitude. Alek Minassian a en effet posté il y a peu des messages confus déclarant que la "révolution des célibataires involontaires a déjà commencé".

23/04/18 - 22:45 - Neuf morts et 16 blessés à Toronto

Le chef-adjoint de la police de Toronto, Peter Yuen, a pris la parole ce lundi après le drame survenu à Toronto. Neuf morts et 16 blessés sont à déplorer selon le premier bilan délivré par la police. 

LIRE PLUS

Article le plus lu - Gilets jaunes : la suite du mouvement › Voir les actualités

Annonces Google