La longue liste d'ennuis de santé de Jacques Chirac

La longue liste d'ennuis de santé de Jacques Chirac La santé de l'ancien président Jacques Chirac est un sujet de préoccupation depuis son AVC en 2005. Ses séjours à l'hôpital se sont multipliés depuis.

L'hospitalisation de Jacques Chirac le 17 février 2014 est un nouveau signe de l'affaiblissement de l'ancien chef d'Etat depuis des années. L'ancien président à cette fois été admis à l'hôpital américain de Neuilly-sur-Seine en raison d'une "violente crise de goutte", selon ses proches. Si "aucune urgence vitale" n'est à signaler, affirme son entourage, l'état de santé de Jacques Chirac suscite l'inquiétude depuis de longs mois.

La santé de l'ancien chef de l'Etat est devenu un sérieux sujet de préoccupation depuis son accident vasculaire cérébral en 2005. Pendant des années cependant, le clan Chirac tient à préserver le secret sur le sujet. Ce n'est qu'en 2011, lorsque l'ancien président prépare sa défense pour son procès pour "abus de confiance et détournement de fonds publics", que son médecin affirme que Jacques Chirac souffre d'anosognosie. Le rapport médical l'affirmant est alors très commenté. Les médecins précisent avoir diagnostiqué un trouble neurologique sérieux, qui empêche leur patient de reconnaître la vérité sur son état, et provoque certaines pertes de mémoire.

"Fatigué, déclinant"

Jacques Chirac souffrirait aussi depuis la fin de son mandat d'une forme de déprime, qui aurait aggravé son état, selon ses proches."Fatigué, très vieilli, déclinant", voilà ce que disait de lui, il y a quelques années, un ami intime. Pourtant, son épouse Bernadette a toujours défendu son mari, affirmant haut et fort que son mari ne souffre pas de la maladie d'Alzheimer. Elle fait alors un constat simple : l'homme ne rajeunit pas, mais garde une forme convenable pour son âge. Depuis son AVC, concède-t-elle, "il est sous médicaments pour faire baisser sa tension, ce qui le fatigue énormément" rapporte le JDD. "Il peut s'ennuyer. Et s'il s'ennuie, il est libre au point de ne plus faire d'efforts. Il peut aussi blaguer..." rapporte à l'époque Jean-Luc Barré, la plume de Jacques Chirac, au quotidien.

En 2012, durant l'été, Jacques Chirac est apparu manifestement affaibli, et ayant du mal à se déplacer seul lors de ses vacances à Saint-Tropez. L'année dernière, Jacques Chirac a été contraint d'annuler son séjour annuel dans le port de la Côte d'Azur, où ile été reçu chaque été dans la villa de son ami François Pinault.

Le 21 novembre dernier, l'ancien président faisait une apparition publique lors d'une cérémonie dans "son" musée, au Quai Branly, en présence de François Hollande. L'ancien chef de l'Etat, très applaudi, avait dû prendre appui sur son épouse pour se déplacer. Quelques jours plus tard, début décembre, Jacques Chirac a dû être hospitalisé pour une "intervention rénale". "Il est probablement plus fragile qu'à une certaine époque mais il va bien comme on peut aller bien à son âge" avait alors déclaré son gendre, Frédéric Salat-Baroux. Son hospitalisation avait duré une semaine.

EN VIDEO - L'état de santé de Jacques Chirac est une préoccupation des médias depuis des années. En mars 2012, lors d'un déplacement en Corrèze, il répondait à la question "Comment allez-vous ?" par "Je vais très bien".

Chargement de votre vidéo
"LA MÉTAMORPHOSE DE FRANCOIS HOLLANDE : Bain de foule pour Jacques Chirac"