Christiane Taubira : "Une banane pour la guenon", les insultes entendues à Angers

Christiane Taubira : "Une banane pour la guenon", les insultes entendues à Angers Des insultes racistes ont été entendues à Angers, proférées par des enfants amenés par des parents se revendiquant de la "Manif pour tous".

Lors d'un déplacement de la ministre de la Justice à Angers, dimanche 27 octobre, des insultes à caractère raciste ont été entendues par plusieurs journalistes d'AngersMag sur place. Ceux-ci ont constaté que les invectives étaient proférées par des enfants, qui criaient "C'est pour qui la banane ? C'est pour la guenon !", ou encore "Taubira casse-toi, Taubira tu sens mauvais". Les mineurs impliqués dans ces dérapages étaient avec leurs parents, se revendiquant de la "Manif pour tous".

Des dizaines de manifestants se sont rassemblés place Leclerc, près de la Maison de la justice, où la garde des Sceaux était venue parler d'une concertation nationale préparant une future réforme du fonctionnement judiciaire de proximité. Au milieu des injures racistes, d'autres mots doux se sont fait entendre, comme "Taubira démission !", "Non à la dictature socialiste". Quelques heures après les dérapages, le collectif contre le "mariage pour tous" a écrit un communiqué pour se désolidariser des insultes proférées : "Cet acte isolé n'est pas représentatif de la mobilisation pacifique des Angevins" a estimé l'assocation locale de la "Manif pour Tous".

Taubira en a vu d'autres

AngersMag rapporte que Christiane Taubira a salué les manifestants en haut des marches du Palais de justice, en leur envoyant des baisers, ce qui a relancé de plus belle les cris et les sifflets.

La garde des Sceaux est régulièrement la cible d'attaques racistes. Début octobre, elle avait été comparée à un "singe" par une candidate FN aux municipales, qui estimait devant les caméras de France 2 que la ministre serait mieux "accrochée aux branches d'un arbre qu'au gouvernement". Celle-ci a été immédiatement suspendue par le parti d'extrême droite. La polémique a conduit la ministre à qualifier le FN de parti aux idées "mortifères et meurtrières". Le Front national a porté plainte contre la ministre pour injures.

EN VIDEO - Christiane Taubira a affirmé qu'elle attendait "très sereinement" les suites de la procédure engagée par le FN contre elle :