2e : Union pour un mouvement populaire

Le chantier de rétablissement des comptes promis par Nicolas Sarkozy s'annonce complexe © Montage Linternaute.com
Les recettes sont énormes, mais la dette aussi. En 2013, l'UMP a généré 46 millions d'euros de recettes. Plus de 40 % de ces entrées proviennent du financement public des partis (20 million d'euros). Mais le trou laissé après la campagne de 2012 dépasse, selon l'audit interne, les 70 millions d'euros (soit près d'un an et demi de revenus)  ! Les sympathisants ont donc été mis à contribution. Avec succès : 17 millions d'euros de dons ont été versés par des personnes physiques au cours de l'exercice, notamment au cours d'une vive campagne de sauvetage (le désormais célèbre "Sarkothon"). Le nouveau président de l'UMP pourrait tailler dans les charges (6 millions d'euros de salaires, 3,5 millions d'euros de propagande et de communication ou 2 millions d'euros de loyers) pour remettre le parti à flots. 
  • Recettes : 46 006 049 euros
  • Dépenses : 42 898 627 euros
Suggestions de contenus