François Fillon : sa société de conseil lui aurait rapporté presque 18 000 euros par mois

François Fillon : sa société de conseil lui aurait rapporté presque 18 000 euros par mois Le Canard Enchaîné révèle ce mercredi les importants profits de 2F Conseil, la société de François Fillon qui lui permet de facturer ses prises de parole.

[Mis à jour le 30 novembre 2016 à 15h47] 2F Conseil, un nom a priori anodin mais qui cache les initiales de l'une des personnalités politiques les plus en vogue du moment, François Fillon. On savait déjà que le désormais candidat de la droite avait quelque peu détourné la loi pour s'assurer un plan B en cas de défaite politique. Rue89 révélait en 2012 qu'il avait déposé les statuts de sa société seulement onze jours avant d'être élu député de Paris. Il est en effet interdit à un parlementaire d'exercer une activité de consultant a moins que celle-ci soit préalable à son élection…

Mais on ne savait alors pas encore combien cette entreprise allait lui rapporter. Le Canard Enchaîné révèle dans son édition de ce mercredi que 2F Conseil a finalement été une affaire florissante. François Fillon, le vainqueur de la primaire de la droite, aurait réussi à engranger plus d'un million de chiffres d'affaires en trois ans et demi, entre 2012 et 2015. Un gros chiffre sachant que l'ancien Premier ministre en était le seul salarié. D'après les informations du journal, il aurait ainsi empoché 624 000 euros de salaires nets auxquels il faut ajouter 133 000 euros de bénéfice. Si on fait le calcul, François Fillon aurait donc empoché 17 600 euros par mois grâce à sa société 2F Conseil qu'il convient d'ajouter à ses 5357 euros de traitement pour son mandat de député.

Une clientèle que François Fillon préfère garder secrète

Le Canard Enchaîné n'a réussi à obtenir que peu d'informations sur la mission de 2F Conseil. L'équipe de François Fillon a refusé de communiquer le nom de ses clients, expliquant simplement que "l'essentiel de l'activité est constitué des conférences données par François Fillon" et concédant également "quelques analyses de conjoncture et des notes portant sur l'état des relations internationales". Le célèbre palmipède a par exemple appris que le candidat avait facturé 30 000 dollars pour une conférence au Kazakhstan. Mais qu'il n'avait par contre pas fait payer la Russie et l'Iran pour ses prestations.

A l'époque, Rue 89 avait réussi à se procurer les statuts de 2F Conseil. On y apprenait que François Fillon pouvait mettre ses compétences à disposition "de toute personne physique (...), de toute personne morale ou entité (...) et de tout Etat et de tout organisme international, européen, national, étatique, régional, départemental, municipal ou local". Il était également précisé que la société pouvait exercer "tant en France qu'à l'étranger". Quant au champ d'action de 2F Conseil, il s'avère très large. D'après les statuts, la société a pour objet "le conseil, l'assistance, la formation, la réalisation d'études, de veille, d'audits, d'analyses ou de prestations" dans des domaines très diversifiés allant de "la finance" à "l'environnement", en passant par les "affaire publiques"...

François Fillon avait par ailleurs omis de mentionner sa société dans sa déclaration de patrimoine de député en 2013, comme l'indiquait 20Minutes à l'époque. Son entourage avait alors déclaré au site d'information que "le capital est de 1000 euros, on peut considérer que cela est négligeable". "On peut considérer que cela peut faire partie de l'épargne", avait alors tenté de se justifier son équipe.

EN VIDEO - François Fillon en tête de la présidentielle dans tous les cas (sondage)

Article le plus lu - Gilets jaunes : Paris, province... Les manifs de l'acte 15 › Voir les actualités

François Fillon : sa société de conseil lui aurait rapporté presque 18 000 euros par mois
François Fillon : sa société de conseil lui aurait rapporté presque 18 000 euros par mois

[Mis à jour le 30 novembre 2016 à 15h47] 2F Conseil, un nom a priori anodin mais qui cache les initiales de l'une des personnalités politiques les plus en vogue du moment, François Fillon. On savait déjà que le désormais candidat de la droite...

Annonces Google