Christian Jacob : l'avertissement lancé par le nouveau président de LR

Christian Jacob : l'avertissement lancé par le nouveau président de LR Le nouveau président des Républicains, Christian Jacob, a déjà prévenu les cadres de son parti : il va falloir serrer les rangs et "mettre son égo de côté". A bon entendeur...

[Mis à jour le 14 octobre 2019 à 10h43] Christian Jacob a été élu sans surprise, dès le premier tour, président des Républicains. Le député de Seine-et-Marne a recueilli 62,58 % des suffrages des adhérents du parti, loin devant Julien Aubert (21,28%) et Guillaume Larrivé (16,14%). Le nouveau président de LR s'est exprimé pour remercier les électeurs et appeler tous les cadres de sa formation politique au rassemblement. "Chacun sait la difficulté de remettre sur les rails notre mouvement qui depuis sept ans a vécu tant de périodes critiques. Nous n'y parviendrons que si tous acceptent clairement de mettre leurs ambitions personnelles et leur égo de côté pour se consacrer exclusivement à la préparation de notre projet d'alternance au macronisme", a-t-il déclaré.

Souvenez-vous : il y a moins de 2 ans, les adhérents des Républicains élisaient dès le premier tour Laurent Wauquiez à la tête de leur parti, misant sur le président de la région Rhône-Alpes pour redonner couleurs et entrain à une formation politique très affaiblie par la lourde défaite aux présidentielles et au revers des législatives. Le moins que l'on puisse dire, c'est que les espoirs des cadres et des militants ont été douchés. La grande formation de la droite n'est plus considérée comme la principale force d'opposition, elle s'est peu à peu circonscrite à ce petit espace politique existant entre LREM et le RN. Aux Européennes, avec 8,4% des votes seulement, elle s'est écroulée lors des dernières élections européennes, aboutissant à la démission de Laurent Wauquiez. Depuis lors, c'est le vice-président du parti, Jean Leonetti, qui dirige le mouvement. L'élection du nouveau président de LR est présentée comme un acte de renouveau, mais le chapitre qui s'ouvre a du mal à enthousiasmer, même au sein de leurs propres rangs. A noter toutefois : sur 130 000 adhérents, 47 % ont participé à cette élection, soit un peu plus de 62 000 votants. Pour rappel, Laurent Wauquiez avait été élu au premier tour avec une participation d'environ 100 000 votants.

Aux côtés de l'ancien ministre Christian Jacob concouraient Guillaume Larrivé et Julien Aubert, bien trop inexpérimentés pour disposer de la moindre chance. Julien Aubert avait déjà été candidat à l'élection LR de 2017, sans succès. Député du Vaucluse, il est l'actuel secrétaire général adjoint des Républicains et dirige dans même temps le mouvement Oser la France. Quant à Guillaume Larrivé, député de l'Yonne et ancien conseiller de Nicolas Sarkozy au ministère de l'Intérieur puis à l'Elysée, il avait fait des déclarations choc au journal Le Point, contrastant avec le calme policé de Christian Jacob. " Je veux présider, non pas un petit parti de protestation, mais le parti des solutions, le parti de l'avenir", disait-t-il.

Les deux perdants ont réagi, sans franchement répondre à l'appel au rassemblement. Guillaume Larrivé et Julien Aubert, au contraire, ont fait savoir qu'ils allaient poursuivre à faire entendre leur différence au sein de leur parti.

Article le plus lu - Présidentielle en Tunisie : Kaïs Saïed, surnommé "Robocop", élu › Voir les actualités

Christian Jacob : l'avertissement lancé par le nouveau président de LR

Sommaire La démission de Laurent Wauquiez Candidats à la présidence LR Dates et résultats de l'élection [Mis à jour le 14 octobre 2019 à 10h43] Christian Jacob a été élu sans surprise, dès le premier tour, président des...

Je gère mes abonnements push