Rima Abdul-Malak : moins médiatique, plus technocrate, qui est la nouvelle ministre de la Culture ?

"Rima Abdul-Malak : moins médiatique, plus technocrate, qui est la nouvelle ministre de la Culture ?"

Rima Abdul-Malak : moins médiatique, plus technocrate, qui est la nouvelle ministre de la Culture ? MINISTRE CULTURE. Un temps pressentie en 2020, Rima Abdul-Malak n'avait finalement pas eu le poste, la médiatique Roselyne Bachelot lui ayant alors été préférée. Portrait de la nouvelle ministre de la Culture.

[Mis à jour le 20 mai 2022 à 23h12] Rima Abdul-Malak. Tel est le nom de la nouvelle ministre de la Culture. Née à Beyrouth, cette Franco-Libanaise de 44 ans fait (enfin) son entrée sur le devant de la scène. Car comme le rappelle Le Monde, Rima Abdul-Malak avait un temps été pressentie en 2020, lors de la constitution du gouvernement Castex, comme ministre de la Culture. Mais à l'époque, au sortir du confinement, l'heure était plus à une ministre médiatique que technocrate visiblement, et Roselyne Bachelot avait fait son grand retour sous le feu des projecteurs, remplaçant Franck Riester. 

Néanmoins, si Rima Abdul-Malak était jusqu'ici méconnue du grand public, en coulisses, cela fait longtemps qu'elle s'est imposée comme l'un des rouages clés de la Macronie. Rima Abdul-Malak était en effet conseillère culture et communication de l'Elysée avant sa nomination vendredi. Emmanuel Macron l'avait placée en poste en décembre 2019, en remplacement de Claudia Ferrazzi. Depuis, elle a légitimé sa position en se montrant très active. Le chef de l'Etat a manifestement apprécié le travail qu'elle a effectué pour la mise en place du Pass culture, qu'elle a pilotée depuis ses fonctions au palais présidentiel.

Si Elisabeth Borne et Emmanuel Macron se sont mis d'accord sur le nom de Rima Abdul-Malak, c'est sans doute qu'elle a œuvré avec succès, au début de la crise du coronavirus, pour que le chef de l'Etat reste au contact des artistes français, en organisant notamment une grande visioconférence avec des chanteurs, metteurs en scène, comédiens, le ministre de la Culture de l'époque, Franck Riester, et Emmanuel Macron.

Qui est Rima Abdul-Malak ?

Rima Abdul-Malak est née en 1979 au Liban, elle est arrivée en France, à Lyon à l'âge de 10 ans. Après une carrière qui a débuté dans l'humanitaire, notamment lorsqu'elle a pris la direction de l'association Clown sans frontières, elle a été nommée à la tête du pôle musique actuelles de l'Institut français. Forte de plusieurs postes culturels à la mairie de Paris, elle devient en 2010 la directrice de cabinet de l'adjoint à la culture du maire de Paris Christophe Girard, avant d'être choisie comme conseillère culture du Maire de Paris Bertrand Delanoë. Après un passage par New-York, où elle a intégré le département Spectacles vivants et Arts visuels jusqu'en 2018, elle est donc devenue conseillère culture et communication de l'Elysée.

En quoi consiste le poste de ministre de la Culture ?

Le ministère de la Culture, c'est 30 000 agents, 200 métiers différents dans tous les domaines (qu'ils soient culturels, administratifs, techniques) et 120 structures (dont 18 DRAC et DAC) sur tout le territoire. La fonction de ce ministère est de protéger et de valoriser le patrimoine, de stimuler la création, de promouvoir la diversité culturelle, de favoriser l'accès à l'art et à la culture. Il encourage les initiatives culturelles locales, développe les liens entre les politiques culturelles de l'Etat et celles des collectivités territoriales et participe à ce titre à la définition et à la mise en œuvre de la politique du Gouvernement dans le domaine de la décentralisation. Le ministre lui se charge de coordonner chaque branche : ses fonctions ont été redéfinies par le Décret n° 2017-1077 du 24 mai 2017 relatif à ses attributions.

Le ministre de la culture a pour mission de rendre accessibles au plus grand nombre les œuvres capitales de l'humanité "et d'abord de la France", tel qu'il est écrit sur le site officiel du ministère. Il contribue, conjointement avec les autres ministres intéressés, à la définition et à la mise en œuvre de la politique d'éducation artistique et culturelle des enfants et des jeunes adultes tout au long de leurs cycles de formation. Il contribue au développement des nouvelles technologies de diffusion de la création et du patrimoine culturels. Il veille au développement et à la valorisation des contenus et services culturels numériques. Le ministre définit et coordonne la politique du Gouvernement relative aux arts du spectacle vivant et aux arts plastiques. Il définit et met en œuvre, conjointement avec les autres ministres intéressés, les actions de l'Etat destinées à assurer le rayonnement dans le monde de la langue, de la culture et de la création artistique françaises. Enfin, il contribue à la définition et à la mise en œuvre de l'action culturelle extérieure de la France et aux actions relatives aux implantations culturelles françaises à l'étranger.

Qui sont les derniers ministres de la Culture ?

  • Roselyne Bachelot (juillet 2020 - mai 2022)
  • Franck Riester (octobre 2018 - juillet 2020)
  • François Nyssen (mai 2017 - octobre 2018)
  • Audrey Azoulay (février 2016 - mai 2017)
  • Fleur Pellerin (août 2014 - février 2016)
  • Aurélie Filippetti (mai 2012 - août 2014)
  • Frédéric Mitterrand (juin 2009 - mai 2012)
  • Christine Albanel (mai 2007 - juin 2009)
  • Renaud Donnedieu de Vabres (mars 2004 - mai 2007)
  • Jean-Jacques Aillagon (mai 2002 - mars 2004)
  • Catherine Tasca (mars 2000 - mai 2002)
  • Catherine Trautmannn (juin 1997 - mars 2000)