Halal : le rituel d'abattage musulman expliqué

Halal : le rituel d'abattage musulman expliqué La viande halal et les restaurants halal sont de plus en plus faciles à trouver en France. Mais quelles pratiques se cachent derrière l'appellation "halal" ? En voici une définition complète.

Selon l'Islam, l'homme n'a aucun droit sur les animaux qui sont des créatures de Dieu, tel que l'explique le directeur d'études à l'École pratique des hautes études, Mohammed Hocine Benhkeira, dans le rapport de la Commission d'enquête sur les conditions d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français, réalisé en 2016. L'abattage rituel vise donc à demander à Dieu son autorisation de mettre à mort un animal. Pour être halal, une viande doit provenir d'un animal vivant dont la tête a été orientée vers la Mecque avant son sacrifice. Le sacrificateur, un musulman habilité, prononce la phrase "Bismillah Allahou Akbar", ce qui peut se traduire par "Au nom d'Allah, Allah est le plus grand", avant de trancher les veines jugulaires et les artères carotides de la bête avec un couteau bien aiguisé. Ce rituel s'appelle la "dabiha" ou la "dhakat".

En vidéo - Le business du halal

Chargement de votre vidéo
"Le business du halal"

Définition de "halal"

Littéralement, le mot arabe halal signifie "licite, permis", au contraire de ce qui est "haram", "péché" en français. Les musulmans peuvent se référer à trois différentes sources, pour déterminer ce qui est halal : le Coran, la Sunna et la Charia. Le Coran est un livre sacré qui reprend les révélations qu'Allah a transmises au prophète Mahomet. La Sunna est un ensemble de recueils de règles basées sur la parole et les actes de ce prophète. Enfin, la Charia est un ensemble d'interprétations juridiques et éthiques du Coran et de la Sunna.

Restaurant halal à Paris

L'appellation "restaurant halal" désigne les restaurants dans lesquels les viandes sont issues d'animaux abattus selon le rituel halal. Les serveurs ne seront pas forcément musulmans et la cuisine servie n'est pas forcément celle d'un pays islamique. À Paris, on trouve, par exemple, des restaurants halal thaïlandais ou français. La capitale française comporte une offre de restaurants halal variée, allant du gastronomique au simple snack.

Viande halal

Seuls certains animaux sont autorisés à la consommation. Les ovins, bovins, caprins et camélidés, ainsi que le cheval, le lapin et certaines volailles sont halal à condition d'avoir été abattus selon le rituel de la dhakat (voir en introduction de cette page spéciale). En revanche, la viande de porc est prohibée, quelle que soit la façon dont l'animal a été tué. La majorité des produits issus de la pêche ainsi que tout animal marin attrapé vivant peuvent également être consommés.

"Zawaj halal"

Le "zawaj halal" est un mariage qui respecte les préceptes de l'islam. Plusieurs conditions sont requises : le consentement des deux époux, la présence du tuteur de la femme – si celle-ci se marie pour la première fois –, la présence de deux témoins musulmans de sexe masculin et le versement d'une dot à l'épouse. Le mariage d'une musulmane avec un homme d'une autre confession est interdit, tandis qu'un musulman peut s'unir à une juive ou à une chrétienne.