Train surfing : les photos choc d'une pratique illégale et dangereuse

Train surfing : les photos choc d'une pratique illégale et dangereuse TRAINSURFING - En voulant pratiquer le train surfing, un adolescent de 16 ans est mort mardi soir à Paris. Cette pratique est de plus en plus populaire chez les jeunes, qui mettent en scène leur mise en danger.

[Mis à jour le 26 octobre 2017 à 10h16] Ce mardi 24 octobre aux alentours de 19h, en plein Paris, le "train surfing" a fait une nouvelle victime. Un jeune homme est décédé après être monté sur le toit d'une rame de métro de la ligne 6 du réseau parisien, comme l'a révélé dès mardi soir Le Parisien. Le tragique événement a eu lieu à la station Bir-Hakeim, dans le XVe arrondissement de la capitale. L'individu, âgé de 16 ans, s'est donc adonné au "train surfing" en sautant sur le toit de la rame, arrêtée en station, pour ensuite se tenir debout pendant la circulation. A ce niveau du parcours, le métro est aérien et les stations sont encerclées par des verrières. Le jeune homme aurait donc perdu la vie en percutant la verrière, lorsque le train redémarrait et quittait la gare.

Le choc, qui a immédiatement projeté la victime sur les rails, a provoqué un "bruit sourd terrible" comme le rapporte une touriste britannique témoin de la scène. Elle explique ce qu'elle a vu à L'Express : "Quand le train s'est mis en marche pour quitter le quai, il s'est assis, en tournant le dos à un pont peu élevé qui s'approchait. Il a souri, de manière assez captivante, à toutes les personnes qui étaient dans la station. On entendait des gens pousser des cris dans la station. Le pont l'a alors frappé et jeté hors du train, dans un bruit sourd terrible quand il a touché la surface métallique. C'était terrifiant."

Photos choc d'une pratique illégale et dangereuse qui se répand

Le jeune homme décédé était accompagné d'un ami qui a tenté la même chose mais il n'est pas mort, rapporte le Parisien. Il a cependant été hospitalisé dans un état d'"urgence relative". Une enquête de police a été ouverte pour déterminer les circonstances de ce drame. Les deux amis ne sont malheureusement pas les premiers à avoir risqué et perdu leurs vies en pratiquant le "train surfing". Cette pratique, initiée en Russie et en Inde, est de plus en plus populaire chez les jeunes et sur les réseaux sociaux. Très dangereuse et punie par la loi, elle consiste à se tenir debout sur une rame de train ou de métro en circulation, parfois en filmant le tout. 

Outre la chute, d'autres dangers sont encourus lorsque l'on s'adonne à cette pratique, comme l'électrocution ou encore le risque d'être broyé par un train. En France, plusieurs morts sont à déplorer à cause du "train surfing". En 2015, un adolescent de 14 ans a perdu la vie en Champagne-Ardenne après avoir été happé par un train. Même sort pour un individu, le 31 décembre dernier, qui s'était adonné au "train surfing", déjà sur la ligne 6 du métro parisien.

Article le plus lu - Blocages du 17 novembre : la carte, les infos › Voir les actualités

Annonces Google