Tiphaine Véron, disparue au Japon : la piste criminelle envisagée par sa soeur

Tiphaine Véron, disparue au Japon : la piste criminelle envisagée par sa soeur Plus de trois semaines après sa disparition, la jeune Française Véron reste introuvable. Sa soeur, qui s'est rendue au Japon pour suivre l'enquête, fait part de ses craintes.

La soeur de Tiphaine Véron a indiqué à l'AFP ne "pas pouvoir écarter totalement la thèse de l'accident mais penser de plus en plus à la piste criminelle, sachant que Tiphaine est naïve et se sentait en confiance au Japon". Cela fait presque un mois que la jeune femme de 36 ans a disparu sans laisser la moindre trace, alors qu'elle était en vacances dans la petite ville de Nikko, dans le nord-est du pays. "Des policiers ont de nouveau cherché ce matin, près d'une rivière où l'eau est redescendue", mais "il n'y a rien", a fait savoir Sibylle, la soeur de la disparue. Les enquêteurs, qui poursuivent les recherches, semblent démunis. Aucune piste sérieuse ne s'est dégagée, malgré l'utilisation de moyens conséquents - un drone, des chiens, un hélicoptère. "Même des alpinistes professionnels sont venus participer aux recherches dans les chemins de montagne", a fait savoir Sibylle à l'AFP.

La dernière fois que Tiphaine Véron a été vue, le 29 juillet, elle quittait son hôtel de Nikko, dans la matinée, après avoir pris un petit-déjeuner. Elle avait semble-t-il l'intention d'aller visiter les temples bouddhistes et shinto, nombreux dans cette localité. "Ce n'est pas quelqu'un qui aurait laissé ses proches dans le doute. Elle n'est pas comme ça, Tiphaine. Elle est vraiment soucieuse de sa famille, elle est adorable", disait Emmanuelle Le Falher, la cousine de Tiphaine, à 20 Minutes, le 7 août dernier.

Chargement de votre vidéo
"Une Française disparue au Japon, les recherches s'intensifient"