Tempête Isaac : quel danger pour la Guadeloupe et la Martinique ?

Tempête Isaac : quel danger pour la Guadeloupe et la Martinique ? OURAGAN ISAAC - La Guadeloupe et la Martinique sont en vigilance rouge : le passage de la tempête Isaac devrait provoquer des inondations. Des risques de glissements de terrain sont évoqués.

[Mis à jour le 13 septembre 2018 à 18h25] Les Antilles françaises s'apprêtent à être touchées par Isaac, un ouragan qui s'est mué petit à petit en tempête tropicale, ces derniers jours, en approchant des îles. Isaac se déplace à une vitesse de 31 km/h, il passera entre la Guadeloupe et la Dominique ce jeudi après-midi heure locale, indique Météo France, qui demande aux habitants de l'arc antillais d'être extrêmement prudents. Des vents puissants, soufflant à 80 hm/h et jusqu'à 120 km/h sur les hauteurs, vont s'abattre sur les îles concernées. L'institut météorologique prend la situation au sérieux : la Guadeloupe et la Martinique ont été placées en vigilance rouge, avec ces trois recommandations : "Dans la mesure du possible, évitez tout déplacement et restez chez vous ; n'entreprenez aucun déplacement en mer ou en montagne ; ne vous baignez pas dans les zones exposées". Attention à bien distinguer les vigilances rouges : celle qui concerne la Martinique est lancée pour "pluies et orage", celle qui concerne la Guadeloupe est directement liée au cyclone, elle est plus préoccupante.

Quels dangers pour la Guadeloupe ? "Des pluies continues, abondantes et orageuses s'installent et s'intensifient. Elles risquent de persister et de se réactiver durant la nuit de jeudi à vendredi et une bonne partie de la journée de vendredi", indique la préfecture de la Guadeloupe, qui précise que les précipitations seront très importantes. En quelques heures, le cumul des pluies devraient atteindre jusqu'à 250 mm sur la Basse-Terre. Attention également à la mer, très forte : les vagues atteindront une hauteur moyenne de 4,5 mètres. Selon la préfecture, les zones les plus exposées à la menace de la tempête Isaac sont les côtes de la Pointe des Châteaux à la Grande Vigie, mais aussi le nord et le sud de la Basse-Terre. Les autorités locales ont fait passer des consignes très strictes : "Tous les établissements publics et privés doivent être fermés avec mise en œuvre de toutes les mesures de protection en libérant les personnels" ; "tous les transports en commun (bus, liaisons inter îles, etc. ) doivent organiser l'interruption de leur service et en informer les usagers". Attention, la houle et les pluies vont aggraver "le risque de mouvement de terrain auquel sont soumises les habitations situées sur les falaises du bord de mer", ajoutent les services de la préfecture.

Quels dangers pour la Martinique ? Météo France indique que sur les côtes de l'île, "au plus fort de l'épisode, les vagues maximales seront comprises entre 4 et 5 mètres", ajoutant : "A la côte Caraïbe, les vents d'ouest lèvent des vagues d'ouest avec des creux moyens qui peuvent dépasser 1 mètre et créer une agitation inhabituelle sur les côtes". La menace provient à la fois des vents et des précipitations, qui atteindront 200 mm ce jeudi. La préfecture de la Martinique a exigé des habitants, depuis hier 22 heures, un arrêt de l'activité économique et une interruption des transports en commun. Toutes les écoles, les crèches et les centres aérés sont fermés.

Un risque mortel lié au passage de la tempête Isaac en Guadeloupe ?

"Avec 100 mm de pluie en deux heures, il peut y avoir des inondations, avec un bilan matériel et humain peut-être significatif. Mais les conséquences sont difficiles à appréhender, car c'est lié à l'aménagement du territoire. Dans tous les cas, il faut rester vigilant", indique Demaël, prévisionniste à Météo France à France Info. Prudence donc. Il est recommandé à tous les habitants des îles antillaises de suivre les dernières informations, notamment via la radio.

Article le plus lu - Eric Zemmour : le clash avec Hapsatou Sy se durcit › Voir les actualités

Annonces Google