Attaque dans le métro à Paris : de l'acide ? Une rixe entre SDF ? Dernières infos

Attaque dans le métro à Paris : de l'acide ? Une rixe entre SDF ? Dernières infos Un individu a projeté un liquide toxique sur un jeune homme, vendredi 15 février, dans le métro parisien. L'attaque a eu lieu sur la ligne 1, entre Bastille et gare de Lyon.

L'essentiel

Selon les informations de France Info, un jeune homme a reçu un produit très toxique, alors qu'il était dans le métro, sur la ligne 1, vers 7 heures du matin, vendredi 15 février. L'attaque s'est produite entre les stations Bastille et gare de Lyon. Le média évoque un "différend entre deux individus" survenu avant cette agression. Il s'agirait d'une "rixe entre SDF". La victime est très grièvement blessée, son pronostic vital est engagé. L'agresseur a pris la fuite, il est activement recherché. Suivez les dernières informations en direct.

En direct

23:28 - Les bons gestes à adopter en cas d'attaque à l'acide

FIN DU DIRECT - Espérons que cela n'arrive pas, mais sachez qu'en cas d'attaque à l'acide, le premier réflexe doit être de passer les parties du corps brûlées sous l'eau. L'idée étant de les refroidir. Il est également important de retirer tous les vêtements et autres objets qui auraient pu être contaminés. Enlever sa montre touchée par l'acide est par exemple plus que nécessaire pour éviter que les brûlures ne se poursuivent. Selon Alternative Santé, des experts précisent qu’il est important d'utiliser "au moins 30 litres d’eau", pour d'autres, cela se mesure en temps, "au moins 30 minutes". La température de l'eau doit quant à elle être comprise entre 15 et 18 degrés. À l'inverse, il ne faut pas verser l'eau trop près, au moins à 15 centimètres, ni frotter la peau, ni appliquer directement de la glace dessus ou un quelconque produit. Enfin, il est nécessaire d'empêcher la victime de toucher son visage. 

22:04 - Attaque à l'acide : un précédent en janvier dernier..

Outre les deux blessés dans le métro parisien mercredi, une autre attaque à l'acide a eu lieu depuis le début de l'année 2019 en France. Le samedi 26 janvier, lors d'une manifestation des gilets jaunes à Quimper, quatre CRS ont fait les frais d'un jet d'acide. Selon un policier, dont franceinfo rapporte les propos, quatre à cinq "bouteilles en plastique de 50 cl contenant un mélange d'acide chlorhydrique et de l'aluminium avec une explosion à retardement" avaient alors été lancées contre les forces de l'ordre. 

20:42 - Les agressions à l'acide, des attaques courantes ?

Après deux événements consécutifs dans la capitale, survenus mercredi et vendredi, dans le métro parisien, sur les lignes 11 et 1 de la RAPT, les usagers pourraient craindre le pire, mais comme le souligne France 3 Paris, les attaques à l'acide restent tout de même assez rares dans l'Hexagone. Ce qui n'est pas forcément le cas ailleurs dans le monde, voire même en Europe. Il y a quelques années de cela par exemple, une augmentation de 74% de ces attaques avait été constatée au Royaume-Uni. Ainsi, de 261 agressions en 2015, 454 avaient été recensées en 2016.

18:47 - Deux autres blessés à l'acide dans le métro, il y a deux jours

Cette agression survient deux jours après que deux personnes ont été gravement brûlées par de l'acide sulfurique, sur la ligne 11 du métro, à Paris. Une femme s'était assise sur un strapontin et avait ressenti une brûlure sous les cuisses. Un homme avait voulu ramasser la bouteille découverte sur place, et s'était également brûlé.

15:35 - Le produit qui a blessé le jeune homme dans le métro est en cours d'analyse

Le Parisien rapporte que les enquêteurs ont confié le produit retrouvé sur la victime à un laboratoire. Ce n'est qu'après analyse que l'on saura de quel produit il s'agit exactement, mais selon France Info, compte tenu de la férocité de la substance, il pourrait s'agir d'un acide puissant.

14:06 - Pas de lien établi entre cette agression et les faits survenus mercredi

Les enquêteurs ne lient pas, pour le moment, l'agression survenue ce vendredi matin dans le métro parisien et les graves brûlures provoquées il y a deux jours dans une rame de la ligne 11, par une bouteille de produit toxique (voir plus bas), selon Le Parisien.

12:30 - Une "bagarre entre deux SDF"

Selon les informations du Parisien et de France Info, lorsque la victime est montée dans le métro, à la station gare de Lyon, pour prendre la ligne 1, elle avait "déjà le visage tuméfié". L'autre personne, l'agresseur présumé, "portait des vêtements souillés de sang". Les faits remontant à avant leur arrivée dans le métro ne sont pas bien établis, on ignore quand et où aurait pu commencer la rixe entre les deux individus. Une bagarre aurait pu commencer à l'extérieur du métro. Ce qui est établi, c'est le fait que l'homme blessé, qui a reçu du liquide toxique au visage et sur les avant-bras, est descendu à la station Bastille. C'est là qu'il a été pris en charge par les pompiers, avant d'être transféré à l'hôpital dans un état critique.

09:24 - Attaque à l'acide : "il s'agirait d'une rixe entre SDF"

L'hypothèse retenue, selon les informations de France Info, est qu'il s'agit d'une bagarre "entre SDF" qui aurait pris une tournure dramatique. Cette agression à l'acide, survenue sur la ligne 1 du métro, ne serait donc pas un attentat.