Taxation du diesel : l’avantage fiscal du gazole supprimé, de combien les prix à la pompe vont-ils grimper ?

Taxation du diesel : l’avantage fiscal du gazole supprimé, de combien les prix à la pompe vont-ils grimper ? Le gouvernement a annoncé mercredi une évolution de la fiscalité des carburants. Le gazole va voir sa taxation augmentée au contraire de l’essence. Quel sera l'impact de cette réforme ?

[Article mis à jour le 15/10/2015 à 15h27] Mettre fin à la "diésélisation massive" du parc automobile français, c’est l’objectif du gouvernement qui annonce une évolution de la fiscalité des carburants et la fin de l’avantage fiscal du gazole. Mais alors qu’une augmentation de deux centimes de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) était déjà évoquée la semaine dernière en même temps qu’une réforme du bonus écologique accordé aux achats de véhicules électriques, c’est une augmentation d’un centime par litre qui a été dévoilé mercredi. L’annonce intervient à quelques semaines du sommet sur le climat à Paris, la COP21 et fait suite au scandale Volkswagen sur la tricherie du constructeur allemand aux contrôles antipollution.

Cette augmentation de la taxe sur le gazole débutera en 2016 et se poursuivra en 2017. Dans le même temps, celle de l’essence baissera d’un centime. Aujourd’hui, sur un litre de gazole, l’Etat prélève 60% en taxe contre 65% pour le sans-plomb. À terme, le gouvernement espère lisser les prix du gazole et de l’essence afin de favoriser ce dernier carburant et réduire la part de véhicules diesel dans le parc automobile français. En 2014, 64% des immatriculations neuves en France concernaient des voitures diesel, une proportion en constante diminution ces dernières années (71% en 2010). Cette nouvelle mesure doit accélérer le processus. Le Parlement doit prochainement plancher sur le projet de rapprochement des fiscalités avec pour objectif un prix similaire entre les deux carburants d’ici 5 ans.

L’impact sera également important pour les entreprises dont les flottes de véhicules sont composées à très grande majorité de véhicules diesel. L’Etat peut en revanche espérer obtenir plus de taxes. 80% des ventes de carburant en France sont du gazole. La modification de la taxation aura nécessairement un impact sur les prix à la pompe du gazole. Ceux-ci pourraient augmenter de plusieurs centimes d’ici quelques mois, une fois que les raffineurs et stations-service auront reporté l’augmentation des taxes. Difficile pour l’heure d’estimer cette augmentation mais elle contribuera au rétrécissement de l’écart entre les deux carburants. Aujourd’hui, celui-ci est entre 15 et 20 centimes par litre en fonction des départements.

Article le plus lu - Xavier Dupont de Ligonnès : l'incroyable erreur › Voir les actualités

Taxation du diesel : l’avantage fiscal du gazole supprimé, de combien les prix à la pompe vont-ils grimper ?

[Article mis à jour le 15/10/2015 à 15h27] Mettre fin à la "diésélisation massive" du parc automobile français, c’est l’objectif du gouvernement qui annonce une évolution de la fiscalité des carburants et la fin de l’avantage fiscal du gazole . Mais...

Je gère mes abonnements push