Au cinéma grâce à Lauren Bacalll

C'est d'abord sur scène que Kirk Douglas commence à faire parler de lui à New York. Sa transition vers le grand écran n'est due qu'à une personne : Lauren Bacall, qui l'avait recommandé auprès du réalisateur Hal Wallis pour son film The Strange Love of Martha Ivers. Le long-métrage, sorti en 1946, sera sa première apparition au cinéma.
©  MYCHELE DANIAU / AFP

Suggestions de contenus