Oeuvre pour l'égalité des salaire entre les hommes et les femmes

Après le piratage, des mails de Sony Productions, l'actrice américaine a découvert qu'elle avait été bien moins bien payée que ses acolytes masculins pour le film American Bluff. Dans une tribune sur la newsletter féministe Lenny Letter, Jennifer Lawrence a avoué qu'à l'époque elle n'avait pas osé discuter son salaire pour ne pas passer pour "une enfant gâtée". Selon elle, les acteurs n'ont jamais eu à réfléchir à la manière dont il devait parler s'ils voulaient négocier leur contrat. Suite à sa tribune, l'actrice a reçu de nombreux messages de soutiens de la part d'autres actrices comme Emma Watson, Elizabeth Banks ou encore Jessica Chastain
Suggestions de contenus