Mort de Thierry Mugler : de quoi est décédé le couturier ?

"Mort de Thierry Mugler : de quoi est décédé le couturier ?"

Mort de Thierry Mugler : de quoi est décédé le couturier ? MUGLER. Depuis ce dimanche 23 janvier, le monde de la mode pleure Thierry Mugler. Décédé brusquement alors qu'il était âgé de 73 ans, le styliste enchainait depuis plusieurs années les chirurgies esthétiques, ayant fait de son corps "un perpétuel chantier".

Celui qui utilisait "tous les outils qui étaient à [sa] disposition pour sublimer" l'être humain, qui faisait des femmes des créatures fantasmagoriques aux formes excessivement marquées, qui jouait avec les standards masculins de la modernité et qui avait fini par faire de son propre corps son laboratoire d'expériences esthétiques, à coups de séances de bodybuilding et de chirurgies esthétiques du visage à répétition, nous a quitté ce dimanche 23 janvier. Thierry Mugler, le couturier ayant donné son nom à la maison éponyme qui était "fasciné par le plus bel animal sur terre : l'être humain", est brusquement décédé alors qu'il avait fêté, il y a un mois, ses 73 ans.

Après ses créations, c'étaient ses successives chirurgies esthétiques et son corps bodybuildé qui avaient interrogé l'opinion publique. Jusqu'à ses derniers jours, il était resté un personnage qui questionnait - c'est en partie ce qui lui avait valu sa célébrité. Dans Vanity fair, il avait expliqué ses changements d'apparence physique : "J'ai subi une reconstruction faciale suite à un grave accident de gym qui m'a complètement défoncé la tronche. Mon corps est en perpétuel chantier". Une justification à l'image du créateur de mode, qui cherchait perpétuellement à détourner et à embellir le corps humain.

Le grand couturier, qui avait habillé Jerry Hall, Mylène Farmer ou Sylvie Joly, avait encore de nombreux projets, rendez-vous planifiés, et nouvelles collaborations qu'il comptait présenter en début de semaine. Le décès du styliste français a été annoncé par son agent Jean-Baptiste Rougeot à l'Agence France-Presse (AFP), qui a par ailleurs fait part de l'émotion de toutes ses équipes, dans un court communiqué publié sur le compte Facebook du créateur de mode dimanche.

De quoi est mort Thierry Mugler ? L'agent de Thierry Mugler a indiqué que si le décès de l'homme d'affaires était survenue de manière inattendue, les causes de la mort étaient "naturelles". Thierry Mugler, créateur à la carrière immense, était parvenu à faire reconnaître sa singularité et sa marque dans les monde entier. Sa patte ? L'hyperféminité de ses créations. Bien que le créateur s'était quelques peu éloigné de la mode ces dernières années, s'étant lancé dans la production de spectacles musicaux, il restait connu pour son excentricité. Il avait en outre engagé un virage personnel sur la façon d'appréhender sa santé. Comme le rapporte l'AFP, il avait en 2013 expliqué pourquoi il se consacrait, à plus de 60 ans, au bodybuilding, à la chirurgie esthétique et à la pratique intense du yoga : "La première urgence était de me réapproprier mon corps, éreinté par mes années de danse et de couture, comme une renaissance, une façon d'effacer le passé", disait-il alors, revendiquant vouloir créer sa "nouvelle maison corporelle".

Alors que le monde de la mode pleure l'un de ses créateurs les plus extravagants, la chanteuse Cindy Sander a déploré, elle aussi, la disparition du styliste. Thierry Mugler lui avait effectivement confié, entre 2014 et 2016, le premier rôle de sa comédie musicale "The Wyld", qui s'était avérée être un franc succès, avec pas mois de 500 représentations devant 800 000 spectateurs à Berlin. Se décrivant "effondrée", elle a assuré ce lundi auprès du Parisien : "Je l'ai eu au téléphone dernièrement, nous avions parlé longuement de ses projets, il en avait encore tellement... Il allait très bien, c'est pourquoi sa mort est un tel choc".

"Un corps en perpétuel chantier", chirurgie et musculation

Dans une interview que le couturier français avait accordée au hors-série de l'hiver 2017-2018 de Numéro, il avait précisé avoir "subi une reconstruction faciale suite à un grave accident de gym qui [lui] a complètement défoncé la tronche". C'est cette chirurgie qui, selon lui, avait provoqué le déclic chez le styliste - déclic qui le pousserait à enchaîner, des années durant, régimes, bodybuilding, implants et lifting - : "Mon corps est en perpétuel chantier", avait-il confié au magazine de mode. En outre, Thierry Mugler avait expliqué sa démarche de modifications physiques par son amour pour le fait de "transformer et arranger les gens". Pour lui, la chirurgie esthétique était un processus "logique dans [sa] démarche d'architecture". Des paroles qui vont dans le sens du caractère hors-norme du styliste, qui ajoutait encore à ce sujet : "Est arrivé un moment où je me suis dit : remettons les choses dans l'ordre, pour aller plus loin et plus haut".

Biographie de Thierry Mugler

Thierry Mugler est né le 21 décembre 1948 à Strasbourg et décédé ce 23 janvier 2022 à Paris. Ce styliste, grand couturier, créateur de parfums, réalisateur, metteur en scène et photographe était connu dans le monde entier pour sa démesure, sa faculté à transformer ses modèles féminins en créatures fantasmagoriques et ses défilés spectaculaires aux allures de superproductions. L'hyperféminité et le futurisme étaient également sa marque de fabrique. Né d'un père médecin, l'extravagant Thierry Mugler était pourtant un enfant solitaire au monde intérieur riche : petit, il s'échappait volontiers dans les limbes de son imagination. Dès ses neuf ans, il prit des cours de danse classique qui lui permettront, cinq ans plus tard, d'intégrer le corps de ballet de l'Opéra du Rhin. De là, il accèdera aux Arts décoratifs de Strasbourg, où il suivra des études d'architecte d'intérieur.

En 1969, il rejoint Paris, où il espère trouver un autre corps de ballet. Pourtant, un tout autre destin l'attend dans la capitale : confectionnant déjà (il est alors âgé de 20 ans) ses propres vêtements à partir de pièces achetées sur les marchés aux puces, et surprenant son entourage par son style décalé (il porte ses propres créations), Thierry Mugler se tourne peu à peu vers le milieu de la mode. En 1970, il expose déjà dans la boutique "Gudule", située rue de Buci dans le sixième arrondissement. Rapidement styliste free-lance, il travaille pour des maisons situées à Paris, mais aussi à Milan, Londres et Barcelone. Dès 1973, sa première collection est créée : sobrement nommée "Café de Paris", elle annonce les débuts de l'hyperféminité et de l'accent mis sur les formes des femmes, griffe qui ne le quittera plus de toute sa carrière. Un an plus tard, la maison Thierry Mugler est mise sur pied - les vêtements créés possèdent toujours cette même veine : des silhouettes aux formes exacerbées grâce à des rembourrages, des décolletés plongeants et des tailles de guêpe.

Les années 1980 et 1990 sont le témoin de la montée en flèche de sa renommée : le créateur devient une figure internationale de la mode. Après avoir ouvert sa première boutique parisienne, place des Victoires (dans le 1er arrondissement), Thierry Mugler lance une collection hommes marquée par la modernité. Ses défilés sont de véritables spectacles où la mise en scène est contrôlée au millimètre près par le styliste, de la musique aux détails visuels. En outre, il signe, en 1989, les costumes de la première tournée de la chanteuse Mylène Farmer ; dans les années 1990, il signera également plusieurs de ses clips. En 1992, après que le créateur ait repris la direction artistique des parfums Mugler (jusqu'ici séparés de la couture), la maison lance le parfum féminin Angel, qui disputera la première place des ventes avec le N°5 de Chanel. L'odeur, au même titre que le flacon, fait d'Angel une référence.

Cependant, la maison Mugler, en difficultés financières, est rachetée par le groupe de cosmétiques Clarins à la fin de la décennie. En 2003, l'entreprise met fin à la haute couture, gardant actifs le prêt-à-porter et les parfums. Thierry Mugler s'éloigne alors peu à peu du monde de la mode : il quittera même le prêt-à-porter de sa marque et décidera de s'investir dans ses autres domaines de prédilection, à savoir la photographie, la création de costumes de spectacles e la mise en scène. A noter que, jusqu'en 2013, le créateur demeure tout de même impliqué dans la création, le design et les visuels des parfums Mugler, étant directeur artistique de Thierry Mugler Parfums. Il réalise également courts métrages et films publicitaires, en plus de mettre en scène comédies musicales (notamment Emilie Jolie et Macbeth), concerts, opéras et pièces de théâtre. En 2002, Thierry Mugler collabore même avec le Cirque du Soleil. Sept ans plus tard, il devient le conseiller artistique et créé les costumes de la chanteuse Beyoncé.

En 2019, Thierry Mugler créé la surprise générale en dessinant la robe que Kim Kardashian porte au Met Gala. Cette pièce, dont on sent qu'elle est toujours sous le sceau de l'hyperféminité, sera à deux reprises, en septembre 2021 et avril 2022, présentée aux Arts décoratifs de Paris. En outre, est actuellement consacré au créateur l'exposition "Thierry Mugler, Couturissime", conçue par le Musée des Beaux-Arts de Montréal, au Musée des arts décoratifs à Paris. L'exposition avait été lancée fin septembre 2021.