Fête de la musique 2020 : quelles alternatives avec le coronavirus ?

Fête de la musique 2020 : quelles alternatives avec le coronavirus ? FÊTE DE LA MUSIQUE 2020. Pour la première fois depuis 1982, la Fête de la musique devra changer de formule à cause de la crise sanitaire liée au coronavirus. Exit les grands rassemblements, place aux plans B.

En cette période de crise sanitaire liée au coronavirus, le calendrier 2020 est chamboulé. Les événements culturels ne sont pas épargnés depuis plusieurs mois, avec l'annulation de tous les concerts, spectacles et rendez-vous de l'année. C'est évidemment le cas de la Fête de la musique qui, pour la première fois depuis sa création en 1982, n'aura pas lieu. Ou du moins, n'aura pas lieu sous la forme qu'on lui connaît : des milliers de concerts partout dans les villes aux quatre coins de la France, le soir du 21 juin, pour célébrer l'arrivée de l'été en musique.

Pour s'adapter aux circonstances actuelles, l'événement va devoir se réinventer. Ainsi, déjà, plusieurs initiatives sont proposées pour permettre de célébrer l'été et la musique en respectant les consignes de sécurité liées à la lutte contre la propagation du coronavirus. Parmi elles, celle de France 2, qui annonce dans les colonnes du Parisien qu'elle prépare un événement à l'AccorHotels Arena, qui sera diffusé en direct le 19 juin. Le prime, baptisé "Tous ensemble pour la musique", aura lieu, évidemment, sans public.

"L'idée est de rassembler une trentaine d'artistes afin d'organiser une soirée en soutien aux salles qui ne peuvent pas ouvrir pour le moment et les festivals qui sont annulés cet été. Il y aura du live évidemment mais aussi un certain nombre de séquences souvenirs de concerts cultes dans des salles mythiques et de moments forts, vécus dans les plus grands festivals de France et des pays francophones avec qui l'on travaille à la préparation de cette soirée", explique au journal Alexandra Redde-Amiel, directrice des divertissements de France Télévisions.

La Fête de la musique victime du coronavirus

La Fête de la musique, qui rassemble chaque année des milliers de personnes en France, mais aussi dans quelque 120 pays du monde, n'est pas épargnée par la crise sanitaire liée au coronavirus. Par mesure de sécurité et pour éviter toute propagation du Covid-19, tous les rassemblements de plus de 5 000 personnes ont été interdits (au moins) jusqu'en septembre. D'ici là, ce sont les réunions de plus de dix personnes qui sont interdites dans les lieux publics. Ce qui, bien sûr, empêcherait tout concert d'avoir lieu le 21 juin prochain. 

Depuis sa création par Jack Lang en 1982, la Fête de la musique est devenu au fil des années le rendez-vous incontournable des curieux comme des artistes, amateurs ou confirmés. Dans 120 pays cette coutume transforme chaque année le solstice d'été, jour le plus long de l'année dans l'hémisphère Nord, en une journée de fête. À Paris bien sûr, mais aussi à Lyon, à Rennes, à Marseille, à Lille et dans bien d'autres villes de France et d'ailleurs, il va désormais falloir trouver des alternatives pour respecter les consignes de sécurité.

La date de la Fête de la musique

Comme tous les ans, la Fête de la Musique 2020 doit se dérouler le 21 juin, même si ce rendez-vous sera un peu spécial cette année. Quoi qu'il en soit, cette date n'a pas été choisie au hasard, puisqu'elle correspond au solstice d'été, soit le premier jour de la saison estivale, la fin du printemps, mais aussi le jour le plus long de l'année. C'est une belle manière de célébrer l'arrivée du beau temps et de débuter la saison des soirées faites cette année de distanciation sociale !