Rohff : le rappeur condamné et en prison, retour sur son clash avec Booba

Rohff : le rappeur condamné et en prison, retour sur son clash avec Booba ROHFF - La cour d'appel de Paris a condamné le rappeur Rohff à cinq ans de prison, pour les violences commises en 2014 dans la boutique Ünkut, la marque de Booba.

[Mis à jour le 07 juin 2019 à 17h07] Au lendemain de la condamnation de Rohff à de la prison ferme, les commentaires sont nombreux. Le rappeur, selon le verdict ordonné par la cour d'appel de Paris jeudi 6 juin 2019, a écopé de cinq ans de prison ferme et d'une incarcération immédiate. C'est donc les menottes aux poignets que l'artiste a quitté la salle, pour un tout droit en cellule. La décision de la cour d'appel de Paris a confirmé la condamnation de Rohff pour les violences aggravées commises en 2014 dans la boutique Ünkut, marque de Booba, située dans le quartier des Halles à Paris. En avril, cette année-là, le rappeur avait fait irruption dans le magasin, entouré d'une dizaine d'individus. Deux vendeurs avaient été passés à tabac, l'un d'eux, âgé de 19 ans, s'en était tiré avec une fracture du crâne et trois semaines d'ITT.

Cinq ans après l'agression violence dans la boutique de Booba, sur fond de clash entre les deux rappeurs, la vidéo des caméras de surveillance de l'établissement a refait surface sur les réseaux sociaux, illustrant de la brutalité du raid de Rohff et de fans, comme il l'avait expliqué devant le juge lors de son procès en première instance, en 2017. Cette année-là, l'interprète de "La puissance" avait déjà écopé de la même peine, pour une "action collective préméditée d'une grande violence, sans autre mobile établi qu'une démonstration de force", sur fond de "rivalité" entre rappeurs.

Rohff réagit à sa condamnation sur Instagram

"Vous devez gagner la maison d'arrêt", a annoncé à Rohff la présidente de la cour d'appel ce jeudi 6 juin, avant que les forces de l'ordre le menottent. Après sa condamnation, l'interprète de "Qui est l'exemple" a réagi à demi-mots sur les réseaux sociaux. Sur son compte Instagram, l'artiste a publié un extrait de son titre "Toutes les douleurs", aux paroles équivoques : "J'en ai vu de toutes les douleurs. Ce soir j'ai mal au cœur. Je cours plus après le bonheur. Y a que pour mes enfants que j'ai peur."

Mais le principal intéressé n'est pas le seul à réagir à sa condamnation. Toujours sur Instagram, l'occasion était trop belle pour que Booba ne se laisse pas aller à une petite pique à son second ennemi : Kaaris, qu'il doit affronter sur un octogone en décembre prochain. "Kaaris il ne reste plus que toi et les rues de Gotham retrouveront leur éclat". Le rap game à la française a visiblement de la ressource...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Une publication partagée par EL PADRE 269 (@surnaturelbyrohff) le

Son ex-femme sort du silence sur Rohff

Quelques minutes après l'annonce de la condamnation de Rohff par la cour d'appel de Paris, de nombreux proches du rappeur ont réagit sur les réseaux sociaux. A commencer par Maéva Anissa, l'ancienne compagne de l'artiste, avec qui il a un fils, Kaïs, âgé d'une dizaine d'année. "Papa a fait une bêtise donc papa est puni, mais papa est très fort donc papa va tout surmonter... Kaïs était préparé à tout ça. Il est grand et comprend tout, a-t-elle écrit. Que Dieu donne la force et la puissance à Housni (le vrai prénom de Rohff ndlr.)", a écrit l'ancienne chroniqueuse du Mad Mag sur son compte Snapchat.

Les rivalités entre Rohff et Booba

Les causes de l'agression ? Un rendez-vous donné par Le Duc pour affronter son ennemi dans un affrontement en tête à tête, à Paris. Entre les deux rappeurs, les rivalités remontent au début des années 2010. À l'époque, les causes des tensions restent floues, mais Rohff et Booba s'affrontent par chansons interposées et sur les réseaux sociaux, terrain favori de B2O. En 2014, le ton monte quand Rohff parodie le clip de son adversaire, "Une vie" et le tourne en ridicule. La provocation de trop qui débouchera sur la descente du rappeur et de ses sbires dans la boutique Ünkut de Booba.

Quelques heures plus tard, Rohff s'était rendu lui-même à la police, vers 4h30 du matin. Confondu par la vidéo-surveillance de la boutique, il n'y avait pas de doute sur l'identité des agresseurs des deux vendeurs. "Je suis entré dans le magasin dans le but de demander le numéro du gérant, que je connaissais, pour qu'il organise une rencontre avec Booba, pour régler ce qu'il y avait à régler", déclarait alors le rappeur devant le tribunal correctionnel de Paris, le 29 septembre 2014, rapportait alors le site Streetpress. 

Et d'ajouter, face à sa victime : "J'ai éclaté de rage sur lui. Quand je vois les constatations médicales, les graves blessures, je ne peux pas rester insensible. Je n'aurais pas aimé être à sa place". Cette victime, jeune vendeur de 19 ans, a été roué de coups avant d'être laissé gisant dans le magasin, le crâne fracturé. Ce jour-là, quatre ans de réclusion sont requis par les juges. Rohff aura écopé d'un an supplémentaire, en appel. 

Article le plus lu - Orages : des images impressionnantes › Voir les actualités

Rohff : le rappeur condamné et en prison, retour sur son clash avec Booba
Rohff : le rappeur condamné et en prison, retour sur son clash avec Booba

Sommaire Rohff réagit sur Instagram L'ex-femme de Rohff sort du silence Les rivalités entre Rohff et Booba [Mis à jour le 07 juin 2019 à 17h07] Au lendemain de la condamnation de Rohff à de la prison ferme, les commentaires...