Comment faire de l'argent avec ses photos en ligne ?

Comment faire de l'argent avec ses photos en ligne ? De la simple vente de photos sur des banques d'images au compte Instagram sponsorisé par des annonceurs, découvrez nos meilleures astuces pour vous aider à gagner de l'argent.

Que l'on soit simple amateur ou passionné de photographie, nos créations peuvent nous aider à gagner de l'argent. Sur Internet essentiellement mais pas seulement, des astuces pour arrondir ses fins de mois ou gagner sa vie existent. 

La vente de photos en ligne via les banques d'images

Pour vendre rapidement et facilement mais à une somme très modique, cette alternative est faite pour vous. Le site Fotolia, une banque d'images mondiale qui permet à ses membres de vendre et d'acheter des images à des fins professionnelles (illustration de sites web, de magazines, de publicités, de brochures ou de diaporamas) est la référence en la matière. Pensez à multiplier vos chances de vendre vos photos en présentant vos clichés à d'autres photothèques similaires mais moins connues comme Alamy, CanStockPhoto, 123rf, Dreamstime, Shutterstock, iStock ou Bigstockphoto.

Les photos à destination des banques d'images doivent suggérer un message visuel.© ZoomTeam - Fotolia.com

La procédure est relativement simple : vous vous inscrivez sur la photothèque choisie et vous envoyez un échantillon de vos photos (environ une dizaine) prises en HD (absolument aucun bruit, bonne netteté et pas de retouches trop poussées ou originales) aux administrateurs qui vous feront passer le test.

Les photos doivent être les plus suggestives possibles sur différents thèmes de la vie commune comme l'amour, la liberté, l'évasion, le sport, le voyage, le mariage, la tendresse, la drague, le stress au travail, s'il n'en faut citer que quelques-uns... Vous devez garder à l'esprit que vos photos doivent servir à vendre un produit ou illustrer un article de magazine. Ni marques ni objets sous brevet ne doivent être perceptibles sur vos photos, et si vos images comportent des personnes identifiables, il vous faudra joindre une autorisation signée par les modèles.

Ensuite, il faudra soigner la rédaction des mots-clés liés à la photo, car plus les mots-clés seront correctement choisis et plus l'acheteur trouvera facilement votre image parmi les milliers proposées. En résumé, pour que l'opération soit fructueuse, il faudra miser sur la durée (en raison du référencement) et surtout sur la quantité car plus vous vendez de photos et plus la commission par vente diminue sur certaines banques d'images. Pour vous faciliter la tâche, pensez à envoyer vos photos depuis un hébergeur web (comme dreamhost) en même temps et de manière automatisée via les serveurs ftp des différentes banques d'images.

La vente de photos en ligne de manière autonome

Pour les réfractaires à ces banques d'images, il existe une alternative pour vendre ses photos depuis une interface personnalisée. Ces solutions s'appellent Ublo ou son homologue anglais Photoshelter. Elles proposent d'avoir son propre site d'e-commerce, avec une utilisation simple (aucun logiciel à installer et une interface intuitive) à raison d'un abonnement mensuel fixe (pas de commission à la vente mais une commission monétique si l'acheteur paye par carte bancaire, d'environ 3%). Vous aurez le choix entre différents designs de qualité et un référencement optimisé pour les moteurs de recherche. Vous pourrez créer autant de galeries photos privées ou publiques que vous souhaitez, publier vos photos sur Internet et les vendre immédiatement après inscription.

Devenir influenceur sur Instagram

L'image est le contenu le plus partagé sur Internet, c'est pourquoi le réseau social de partage de photos Instagram, qui a connu une ascension fulgurante depuis qu'il a été racheté par Facebook (300 millions d'abonnés), attire énormément les annonceurs. Si la rémunération est surtout en nature (voyages, vêtements), on ne dénombre pour le moment qu'une cinquantaine d'instagrameurs rémunérés par les marques en France qui remportent de 1 000 à 3 000 euros la journée : Vutheara (1 million d'abonnés), Saaggo (269 000 abonnés) ou Olivia Thébaut (319 000 abonnés).

La photographe Lauren Bath vit de son compte Instagram grâce à ses magnifiques photos de voyage. © Lauren Bath

Rares sont ceux qui y parviennent, mais c'est un coup à décrocher le gros lot. Tout d'abord, il s'agit d'ouvrir un compte sur Instagram, L'idée est d'alimenter quotidiennement de belles photos ce compte sur une thématique bien précise ou autour d'une idée originale, avec un style visuel identifiable, afin de gagner une cote de popularité maximum, à raison de centaines de milliers, voire million d'abonnés à terme (communément appelés "followers"). Le challenge est de réussir à être courtisé par les annonceurs ou les tours opérateurs pour agir sur Instagram en tant qu'ambassadeur pour promouvoir une marque, un produit, une idée ou une destination, sans pour autant faire passer un message commercial, mais juste en créant l'émerveillement par le biais de ses photos.

La photographie de voyage est privilégiée dans ce domaine. Nous pourrions citer en effet deux exemples : la photographe autodidacte australienne Lauren Bath et le photographe russe Murad Osmann. Passionnée de voyages, l'Australienne Lauren Bath, alors chef cuisinier, a commencé par poster régulièrement des photos de ses voyages en 2011. 200 000 followers et deux années plus tard, elle gagne sa vie avec ses photos sur Instagram. Quant au Russe Murad Osmann, il a eu l'idée ingénieuse de photographier sa copine top model aux quatre coins du monde, la mettant toujours en scène de dos et en la tenant par la main. Enfin, autre phénomène plus particulier, l'Américaine Maria Doroshina, pas du tout photographe mais grande sportive, qui, avec son million d'abonnés, vit de son compte Instagram en postant régulièrement des photos de sa plastique parfaite, souvent à côté de produits de marque de fitness dont elle est partenaire. Si le phénomène à l'étranger existe depuis un certain temps, ce partenariat entre annonceurs et influenceurs sur Instragram n'est que très récent en France. 

Lire aussi : Créer son site photo simplement, quelle plateforme choisir ?

Annonces Google