Pierre-Ambroise Bosse : l'agression de l'athlète remise en cause

PIERRE AMBROISE BOSSE - On se souvient tous de ces images extrêmement choquantes de Pierre-Ambroise Bosse, le visage déformé et tuméfié, après avoir été agressé le 26 août dernier. Aujourd'hui, l'athlète a été mis en examen et les circonstances de cette "bagarre" semblent plus floues...

[Mis à jour le 1er mars 2018 à 11h50] Il avait envoyé les photos de son visage tuméfié à un magazine et lui avait raconté son agression. Dans la nuit du 25 au 26 août dernier, Pierre-Ambroise Bosse, tout juste sacré champion du monde du 800 mètres, était agressé sur le parking d'un casino de Gujan-Mestras, dans le bassin d'Arcachon. Aujourd'hui, on apprend que l'athlète est mis en examen depuis lundi pour "violences volontaires avec usage ou menace d'une arme". Et le récit qu'il avait livré de son "agression" est remis en cause. Alors que Pierre-Ambroise Bosse disait avoir été agressé dès sa sortie de son véhicule, sa victime, qui a elle aussi porté plainte, affirme que le sportif est sorti de sa voiture ce soir là et lui aurait lancé une canette au visage.

Le contradicteur de Pierre-Ambroise Bosse, un homme de 24 ans, avait été mis en examen en septembre dernier et est toujours sous contrôle judiciaire. Il est encore aujourd'hui poursuivi pour "violences volontaires ayant entraîné une incapacité totale de travail de plus de 8 jours, en réunion et sous l'emprise de l'alcool". Son avocat Me Dupin estime pourtant que c'est Pierre-Ambroise Bosse qui est "à l'origine du pugilat". "Il avait 1,76g d'alcool dans le sang", affirme le magistrat.

Le récit de Pierre-Ambroise Bosse dans VSD

En septembre dernier Pierre-Ambroise Bosse avait accepté de dévoiler une photo de son visage, prise peu après les faits, au magazine VSD. Les images étaient impressionnantes : l'athlète, sacré champion du monde du 800 mètres cet été, y apparaissait avec la  bouche et l’œil ensanglantés et la mâchoire déplacée (il a subi une double fracture faciale, maxillaire et pommette). " Je veux aussi que les gens sachent et voient ce qui m'est arrivé, c'est pourquoi j'ai voulu que VSD diffuse ces photos, expliquait-il. Je veux surtout que ce qui m'est arrivé serve à quelque chose". Bosse confiait d'ailleurs qu'il avait décidé de s'engager en faveur de l'association la Voix de l'enfant qui vient en aide aux enfants victimes de maltraitances.

Dans le magazine, Pierre-Ambroise Bosse revenait également en détail sur les circonstances de l'agression. Il expliquait qu'il avait décidé de faire la fête ce soir-là, pour célébrer sa médaille d'or aux championnats du monde d'athlétisme. "Je veux aller faire la fête mais tous mes copains, qui pour la plupart ont des enfants, rechignent un peu, je pars seul, racontait-il. L'athlète français disait s'être arrêté au casino de Gujan-Mestras puis dans la boîte de nuit attenante, où il a été reconnu. L'ambiance était chaleureuse mais Bosse étouffait quelque peu et avait décidé de s'en aller. Il a alors rejoint sa voiture, accompagné d'un petit groupe qui entourait le véhicule. C'est lorsque Pierre-Ambroise Bosse, qui avait baissé sa vitre, a décidé de démarrer que l'incident serait intervenu.

"Je me prends une vilaine claque en pleine figure (...) Je sors, parce que quand même il y a des limites, et je me prends un direct monumental. Je tombe, sonné, je vois des pieds me frapper au visage (...) Je m'évanouis". Pierre-Ambroise Bosse sera ensuite hospitalisé puis contraint à un repos forcé de six semaines, qui le conduira à mettre fin à sa saison.

Article le plus lu : Grondé par Macron, un collégien est la risée de son école : voir les actualités

Annonces Google