Florent Manaudou : le handball bénéfique pour son retour en natation ?

Florent Manaudou : le handball bénéfique pour son retour en natation ? MANAUDOU - Après deux ans et demi consacrés au handball mais au cinéma et à la télé, Florent Manaudou a décidé de faire son retour dans les bassins de natation en vue des JO 2020. Reste désormais à retrouver e niveau qui avait permis au frère de Laure de devenir champion olympique en 2012.

[Mis à jour le 19 mars 2019 à 14h59] Florent Manaudou, qui s'était mis en retrait des bassins depuis septembre 2016, annonce son retour à la natation, aujourd'hui, dans les colonnes de L'Equipe. Le nageur français indique notamment qu'il vise un retour au plus haut niveau pour les Jo 2020 de Tokyo, où il espère pouvoir reconquérir son titre olympique sur 50 mètres nage libre. De prime abord, le défi semble immense pour Manaudou, qui a profité de ces deux ans et demi de pause pour se consacrer au handball, l'un de ses sports de prédilection. Les deux disciplines ne demandent pas les mêmes aptitudes physiques mais cette parenthèse pourrait paradoxalement l'aider à faire son retour au meilleur niveau.

D'une part, sur un plan purement physique, le handball a permis à Florent Manaudou de se muscler le bas du corps. "Je pense que le handball m'a fait du bien, j'ai pris énormément d'explosivité dans les jambes, explique-t-il ce mardi dans L'Equipe. Sans m'entraîner, je suis plus rapide sous l'eau et aux quinze mètres". Pour le reste, le nageur semble confiant : "Je pense qu'épaules et bras, ça va aller. J'ai perdu tout ce qui est pectoraux et dorsaux, mais avec la muscu, ça va le faire". D'autre part, cette parenthèse lui a fait du bien sur le plan psychologique et Manaudou l'affirme : il a à nouveau faim de victoires en compétition. "Au handball, il y avait davantage le côté jeu. En natation, je m'entraîne pour être le meilleur  du monde (...) avoir le stresse et détester la défaite", indique-t-il, avant d'ajouter au sujet des deux années et demi passées loin des bassins : "J'avais du temps. C'est bien et c'est pas bien d'avoir du temps (...) Quand on a du temps et qu'on n sait plus trop où aller, c'est compliqué. j'avais envie de me remettre un objectif en tête et de me remettre les oreilles dans le sens du vent".

En savoir plus

Florent Manaudou et Laure Manaudou

Le nom de Florent Manaudou est indissociable de celui de sa sœur Laure qui lui a servi de guide dans le monde de la natation, lors de ses plus jeunes années et qui a, elle, décidé de prendre sa retraite de nageuse en 2013, à l'âge de 27 ans, après une carrière bien remplie (trois médailles olympiques dot une en or, trois titres de championne du monde, dix-huit titres de championne d'Europe...). L'image de Laure Manaudou sautant au cou de son frère après la victoire de ce dernier en finale du 50m aux JO de Londres, en 2012, qui avait fait le tour du monde, témoigne de la belle complicité qui les unit. Avant ce retour à la natation, Florent Manaudou a d'ailleurs précisé qu'il avait mis sa sœur dans la confidence. "C'est l'une des premières personnes à qui j'en ai parlé, a-t-il expliqué. Elle pensait que j'allais reprendre mais peut-être un peu plus tard".

Florent Manaudou et la natation

Après avoir longtemps pratiqué à la fois la natation et le handball lors de son enfance, Florent Manaoudou a finalement opté pour les bassins, au début de l'adolescence. Un choix payant qui lui a permis notamment de  créer la surprise aux JO 2012 en remportant  le titre olympique sur 50m nage libre. Après plusieurs au plus haut niveau, il avait finalement décidé de s'accorder une pause en septembre 2016, après avoir décroché deux médailles d'argent aux JO de Rio. Il avait alors déclaré : "Je reste un nageur en activité. Je veux préserver et garder le plaisir qui a été mon moteur principal pendant ces huit années. J'ai décidé de faire une parenthèse".  Elle aura duré finalement deux ans et demi.

Florent Manaudou et le handball

Après avoir annonce son retrait des bassins en 2016, Florent Manaudou s'est rapidement et naturellement tourné vers sa passion de jeunesse, le handball, et le club d'Aix-en-Provence, qui l'a accueilli pendant plus de deux ans au sein de son équipe réserve (Nationale 2).Pour le principal intéressé, la pari est réussi. "Je savais que je ne serais jamais en équipe de France, indique-t-il aujourd'hui. Je savais que ce serait compliqué de jouer en D1. En fait, je me suis cassé le doigt en novembre en jouant au hand, juste avant ça j'avais été contacté par un club pro. Cela ne s'est pas fait mais dans ma tête, j'avais réussi mon challenge".

Florent Manaudou en couple

Durant la fin de sa première carrière de nageur, Florent Manaudou s'est régulièrement affiché au bras de sa compagne de l'époque, la cavalière française Fanny Skalli. L'idylle, qui avait débuté en 2013, a pris fin en octobre 2016 mais le champion n'est pas resté longtemps célibataire puisque sa relation avec sa nouvelle copine, une certaine Ambre Baker, a été officialisée en janvier 2017. Le couple s'est semble-t-il séparé dans le courant de l'année 2018.

Florent Manaudou : âge, taille et poids

Né le 12 novembre 1990, Florent Manaudou est aujourd'hui âgé de 28 ans. Un âge qui ne semble pas rédhibitoire pur envisager un  retour à la natation. "Je me dis que ça va être plus simple qu'avant. Je pense qu'on est capable de nager tard, explique-t-il aujourd'hui. Notre sport est de plus en plus professionnel". Le poids n'est pas non plus un souci selon le nageur français, qui explique : "Quand je suis arrivé à Marseille en 2001, e faisais 86 kg. Aux Jeux de 2012, 94 kg, aux Jeux de 2016, 100 kg, et là je fais 104 kg. ce qui compte, c'est le rapport poids puissance". Côté taille, Florent Manaudou est mesuré à 1,99 mètre.

Palmarès de Florent Manaudou

Lors de sa première carrière de nageur, Florent Manaudou s'est forgé un superbe palmarès avec, en point d'orgue, le titre de champion olympique obtenu en 2012, aux Jeux olympiques de Londres, sur 50 mètres nage libre. Son palmarès en détail :

  • Jeux olympiques : 1 médaille d'or (50m, 2012), 2 médailles d'argent (50m et 4x100m en 2016)
  • Championnats du monde : 4 titres en grand bassin (4x100m en 2013, 50m nage libre, 50m papillon et 4x100m en 2015) et 3 titres en petit bassin (50m nage libre, 50m dos et 4x100m en 2014)
  • Championnats d'Europe : 6 titres en grand bassin entre 2014 et 2016, et 4 titres en petit bassin, tous en 2012.
  • Championnats de France : 7 titres en grand bassin et 15 en petit bassin