Mort de Maradona : un médecin mis en cause, sa fille Dalma en pleurs… Les dernières infos

Chargement de votre vidéo
"Mort de Maradona : un médecin mis en cause, sa fille Dalma en pleurs… Les dernières infos"

Mort de Maradona : un médecin mis en cause, sa fille Dalma en pleurs… Les dernières infos Cinq jours après la mort de Diego Maradona, l'hommage s'est poursuivi hier en Argentine et sur de nombreux terrains de football partout dans le monde. Par ailleurs, Leopoldo Luque, le médecin du "Pibe de Oro", qui a notamment été mise en cause par la fille de Maradona, Dalma, fait l'objet d'une enquête pour "homicide involontaire".

L'essentiel
  • Diego Maradona est mort le mercredi 25 novembre 2020, à l'âge de 60 ans. La presse argentine a détaillé la semaine dernière les circonstances de son décès en précisant que l'ancien meneur de jeu de génie s'était levé tôt, avant de prendre un petit-déjeuner, de marcher quelques minutes puis de se recoucher. Il ne s'est jamais relevé et sa mort, probablement survenue dans son sommeil, a été prononcée à midi, mercredi.
  • Le médecin de Maradona, Leopoldo Luque, qui avait mené l'opération du cerveau de l'ancien joueur au début du mois, est visé par une enquête pour "homicide involontaire", déclenchée notamment par les déclarations de trois des filles de Maradona, qui s'interrogent sur le suivi de la santé de leur père, notamment sur le plan cardiaque, dans sa dernière demeure, à Tigre, dans la banlieue de Buenos Aires.
  • La santé de Diego Maradona était particulièrement fragile. Selon la presse argentine, les médecins légistes qui sont intervenus pour déterminer les causes de la mort de Maradona ont conclu à "une insuffisance cardiaque congestive chronique qui a généré un œdème pulmonaire aigu". L'ex-footballeur argentin était confronté à des soucis de santé réguliers depuis de nombreuses années, en particulier depuis qu'il avait pris sa retraite de de joueur en 1997. En cause, en particulier, son addiction à la drogue et en particulier à la cocaïne. En 2000, l'ancien champion avait été hospitalisé en Uruguay, pour une crise cardiaque. Maradona avait de nouveau frôlé la mort à la suite d'un grave malaise cardiaque en 2004. L'année suivante, une lourde opération visant à lutter contre son obésité lui avait valu de perdre plus de 30 kilos, puis de suivre une cure de désintoxication. En 2007, Diego Maradona avait de nouveau payé ses excès (alcool, tabac, alimentation...) avec un malaise, et une hépatite avait été diagnostiquée.
  • Diego Maradona avait été opéré du cerveau début novembre. A nouveau hospitalisé le 2 novembre dernier pour de l'anémie et de la déshydratation à La Plata, l'ancien n°10 de l'Albiceleste avait passé un scanner, qui avait révélé la présence d'un hématome au cerveau. L'opération, très délicate, avait eu lieu dans la foulée dans la clinique privée d'Olivos, dans la banlieue de Buenos Aires. Elle s'était déroulée avec succès. Cependant, pendant la période post-opératoire, Maradona avait connu des difficultés liées à un syndrome d'abstinence, en lien avec sa consommation d'alcool et de somnifères, selon le Dr Luque, son médecin personnel, justifiant la durée d'hospitalisation de son patient malgré une guérison "étonnante" après l'intervention. Alfredo Cahe ancien médecin historique de Maradona, s'est, lui, interrogé, après la mort de Maradona, sur la manière dont l'ex-joueur a été pris en charge dans la clinique d'Olivos et sur sa sortie de l'établissement, selon lui prématurée et mal préparée. "Il n'a pas été correctement soigné", a-t-il estimé.
  • Un enterrement sous tensions. L'annonce du décès de l'ancien footballeur, idôlatré en Argentine, a suscité une émotion intense dans son pays, où trois jours de deuil national ont été décrétés. Des milliers de personnes se sont rendues à la Casa Rosada, à Buenos Aires, pour rendre hommage à Diego Maradona, jeudi dernier. Des incidents ont ensuite eu lieu entre les fans et la police. Ces tensions ont conduit dans un premier temps à la suspension de la veillée funèbre, qui a finalement été stoppée définitivement un peu plus tard. Le cercueil a ensuite quitté le siège de l'exécutif argentin, en vue de l'enterrement, en direction du cimetière du Jardin de Paz, à Bella Vista, où reposent également les parents de Maradona.

13:01 - Lionel Messi rend hommage à Maradona après son but

Buteur hier face à Osasuna avec le Barça (4-0), l'Argentin Lionel Messi a profité de la célébration de sa réalisation pour rendre hommage à son compatriote décédé, en faisant apparaître sous son maillot celui des Newell’s Old Boys, le premier club d'El Pibe de Oro. Un geste qui a au passage valu un carton jaune à Messi puisque le règlement interdit à tout joueur fêtant un but en soulevant son maillot d'afficher "toute sorte de publicité, slogan, légende, acronyme, anagrammes ou dessins, quels que soient son contenu ou la finalité de l'action"...

11:29 - L'immense émotion de Dalma Maradona lors de l'hommage de Boca Juniors

Le match de la Coupe de la Ligue Argentine entre Boca Juniors, le club dans lequel Diego Maradona a évolué de 1981à 1982, puis 1995 à 1997, et Newell’s, a donné lieu à plusieurs séquences forts en émotion, hier soir, au stade de la Bombonera, notamment après le but inscrit par Edwin Cardona, l'attaquant combien de Boca Juniors : les joueurs se sont alors rassemblés pour applaudir devant la loge de Dalma Maradona, la fille de l'ancienne star. cette dernière n'a alors pas pu retenir ses larmes. La séquence en vidéo : 

11:24 - Luque se défend de toute négligence

Le médecin mis en cause s'est exprimé hier soir à la télévision argentine. "Vous voulez savoir de quoi je suis responsable ? De l'avoir aimé, de m'être occupé de lui, d'avoir prolongé sa vie, de l'avoir améliorée jusqu'à la fin, j'ai fait tout ce que je pouvais, jusqu'à l'impossible", a-t-il notamment indiqué, en pleurs, avant d'ajouter qu'il s'tait heurté à la volonté d'un patient "ingérable", en l'occurrence Diego Maradona : "Il faisait ce qu'il voulait (...) Il aurait dû aller dans un centre de rééducation (après son opération). Il n'a pas voulu, et il ne voulait pas non plus d'un accompagnant thérapeutique (...) Il était très triste et voulait rester tout seul, et ce n'est pas parce qu'il n'aimait pas ses filles, sa famille, ou son entourage. Il était courageux". Concernant l'enquête, Leopold Luque a également indiqué : "Je suis la personne qui s'occupait de lui. Je suis fier de tout ce que j'ai fait. Je n'ai rien à cacher. Je suis à la disposition de la justice".

11:13 - Les témoignages des filles de Maradona à l'origine du déclenchement de l'enquête

Le déclenchement de l'enquête ordonnée par le parquet de San Isidro, dont Leopoldo Luque est l'objet, fait suite aux perquisitions qui avaient menées dimanche matin au domicile et au cabinet du médecin, qui survenaient elles-mêmes après les témoignages de Dalma, Gianinna et Jana, les trois filles de Maradona, qui s'étaient interrogées sur le suivi cardiaque de leur père et qui avaient demandé le nom des médicaments que Luque et son équipe avait prescrit lors des dernières semaines.

11:05 - Le médecin de Maradona visé par une enquête pour homicide involonataire

La presse argentine a indiqué ce dimanche que le Dr Leopolodo Luque, médecin qui avait procédé à l'opération du cerveau de Diego Maradona au début du mois de nombre et qui était chargé du suivi de son état de santé jusqu'à sa mort, était visé par une enquête pour "homicide involontaire", menée par la police de Buenos Aires, qui cherche à savoir si éventuelle négligence professionnelle du praticien a été commise.

En savoir plus

La biographie de Diego Maradona

Diego Maradona est né à Lanùs, en Argentine, le 30 octobre 1960. Issu d'un milieu défavorisé, il a d'abord joué joue pour les Argentinos Juniors puis pour Boca Juniors avant de rejoindre l'Europe en 1982. Il arrive au FC Barcelone en 1982, après avoir disputé la Coupe du monde de football en Espagne. Son adaptation au jeu européen est difficile, surtout face aux défenseurs. Transféré en juillet 1984 à Naples, il est désigné capitaine de l'équipe d'Argentine pour disputer la Coupe du monde 1986. Il survole la compétition, en marquant un but extraordinaire contre l'Angleterre. C'est également lors de ce match qu'il marquera un but de la main, qualifiée de "main de Dieu" par le joueur lui-même. Celui qui est surnommé "El Pibe de Oro", le gamin en or, remporte avec sa sélection la compétition face à la RFA. Maradona enchaîne par un doublé Championnat-Coupe d'Italie, lors de la saison 1986-1987, puis il remporte la Coupe UEFA en 1989, ainsi qu'un nouveau titre de champion d'Italie en 1990.

Maradona est au sommet de sa forme quand il arrive à la Coupe du monde 1990, compétition perdue en finale face à l'Allemagne. Les années suivantes sont marquées par des contre-performances et des suspensions pour dopage, comme lors de la Coupe du monde aux États-Unis en 1994. Après avoir signé à Séville en 1992, il rentre en Argentine en 1993, et termine sa carrière en 1997 à Boca Juniors. Maradona revient dans le milieu du foot comme entraîneur de l'Argentine en 2008. Malgré une place en quart de finale à la Coupe du monde 2010, il est écarté du poste pour mauvais résultats. Par la suite, il entraîna deux clubs émiratis avant de s'engager en tant que président du club bélarusse du Dinamo Brest (D1) en 2018. La même année, il devint entraîneur des Dorados de Sinaloa (D2 mexicaine) avant d'en claquer la porte avec fracas huit mois plus tard à cause d'un pénalty non sifflé pour son club.

Un film sur Diego Maradona

Le célèbre réalisateur Asaf Kapadia avait présenté un documentaire sobrement intitulé "Diego Maradona" lors du dernier festival de Cannes. L'auteur de Senna sur le coureur de F1 et Amy, sur Amy Winehouse dévoile plus de 500 heures d'images inédites issues des archives personnelles de l'Argentin. Son statut d'idole à Naples, son succès en Coupe du Monde, la mafia, tous les sujets sont abordés dans ce film qui est sorti en salle le 31 juillet 2019. Diego Maradona avait aussi et surtout fait l'objet d'un film très remarqué et salué par la critique signé Emir Kusturica, en 2008, et intitulé "Maradona par Kusturica".

La main de Dieu de Diego Maradona

Stade Azteca, Mexique, quart de finale de Coupe du Monde. On joue la 51e minute de jeu entre l'Argentine et l'Angleterre, lorsque, sur un dégagement hasardeux, Diego Maradona s'élance dans les airs et propulse le ballon de la main au-dessus de Shilton, le portier britannique. Les Anglais, Shilton en tête, ont beau protester, l'arbitre tunisien de la rencontre, Ali Bennaceur, accorde le but, persuadé que Maradona a pris le ballon de la tête. Cette action sera baptisée par "La main de Dieu" par l'Argentin lui-même et est depuis passée à la postérité.

Sa femme, sa famille, ses huit enfants

Diego Maradona est le fils de Diego Chitoro Maradona et Dalma Salvadora Franco et issu d'une famille modeste de paysans. Adulte, le footballeur argentin a vécu une vie sentimentale mouvementée, enchaînant les conquêtes. Il a notamment été marié à Claudia Villafane et sa dernière compagne recensée est la footballeuse argentine Rocio Oliva, âgée d’une vingtaine d’années au moment de leur rencontre au début des années 2010. Maradona laisse derrière lui huit enfants.

Le palmarès de Diego Maradona

En 21 ans de carrière (1976 -1997), Diego Maradona s'est forgé un superbe palmarès, constitué avec les clubs d'Argentinos Juniors (Copa San Martin de Torres en 1980), de Boca Juniors (championnat d'Argentine en 1981), avec le FC Barcelone (la Coupe du Roi et la Coupe de la Ligue d'Espagne en 1983), avec le Napoli (championnat d'Italie en 1987 et 1990, Coup d'Italie en 1987, Coupe UEFA en 1989, Supercoupe d'Italie en 1990) mais aussi avec la sélection d'Argentine (Coupe du monde en 1986).

Football