Italie - Suède : quand De Rossi refuse de rentrer en jeu [VIDEO]

Italie - Suède : quand De Rossi refuse de rentrer en jeu [VIDEO] MATCH ITALIE - SUEDE 2017 - C'est l'une des scènes marquantes de la triste soirée italienne : Daniele De Rossi a refusé de rentrer en jeu à la fin du match, empressant son entraîneur d'opter pour un choix plus offensif.

[Mis à jour le 14 novembre 2017 à 10h21] ITALIE - SUEDE - Quelle soirée de cauchemar pour l'Italie ! Alors que le pays avait disputé toutes les Coupes du monde depuis 1958, la "Squadra Azzura" n'est pas parvenue à se défaire de la Suède en barrage retour (0-0) après avoir perdu à l'aller (1-0). Face aux Scandinaves, les joueurs italiens auront tout tenté, mettant du rythme et imposant beaucoup de pression à leurs adversaires mais malgré 19 tirs, ils n'auront jamais su trouver la faille en deux matches. Dans un San Siro bouillonnant où 75 000 spectateurs s'étaient rassemblés, c'est une génération de joueurs qui a dit au revoir au maillot bleu de la Nazionale. Buffon, en premier lieu, le gardien mythique présent dans la sélection depuis 1997 et qui a disputé cinq coupes du monde. A 39 ans, il disputait son dernier match avec l'Italie et a quitté le terrain en larmes. D'autres joueurs tiraient leur révérence hier soir, comme Daniele De Rossi. 

Convoqué depuis 2004 avec l'équipe italienne, le milieu de terrain de l'AS Rome a vécu une soirée particulièrement mouvementée. Alors qu'il n'était pas titulaire et regardait ses partenaires tenter - en vain - d'ouvrir le score, son entraîneur lui somme d'aller s'échauffer pour rentrer en jeu. Précision : Daniele De Rossi est un milieu de terrain, dur sur l'homme, idéal pour préserver un résultat mais pas vraiment réputé pour son jeu offensif. Lucide, De Rossi signifie alors vertement à son sélectionneur, Giampero Ventura, que la solution, vu le contexte, serait plutôt de faire entrer en jeu son coéquipier, l'attaquant de Naples Lorenzo Insigne. "Pourquoi me fait rentrer en jeu moi ? On a besoin de gagner, pas de tenir le match nul", a lancé le Romain, selon le déchiffrage de la télévision italienne, avant de pointer du doigt Insigne. Comme un symbole dans cette soirée où rien n'a tourné rond pour les quadruple champions du monde.