Mort d'Emiliano Sala : 1 an après, un maillot hommage du FC Nantes

Mort d'Emiliano Sala : 1 an après, un maillot hommage du FC Nantes EMILIANO SALA - Le FC Nantes s'apprête à célébrer un triste anniversaire dans ces prochains jours : celui de la mort d'Emiliano Sala, disparu le 21 janvier 2019, dans un accident d'avion, au-dessus de la Manche. Un hommage à l'ancien attaquant des Canaris sera rendu à l'occasion du match face à Bordeaux.

[Mis à jour le 20 janvier 2020 à 14h35] Le 21 janvier 2019, le FC Nantes apprenait avec stupeur la disparition de l'avion transportant son ex-attaquant Emiliano Sala (qui voyageait à destination de Cardiff, la ville de de son nouveau club) et de David Ibbotson, le pilote de l'engin, victime d'un accident au-dessus de la Manche. Après plus de deux semaines d'attente insoutenable, la mort du footballeur argentin sera officialisée le 7 février suivant, après la découverte du corps du joueur, âgé de 28 ans. Un an plus tard, le souvenir de celui qui était surnommé "Emi" est toujours vivace sur les bords de l'Erdre, où est implanté le siège du club nantais. Pour "célébrer" ce triste anniversaire et honorer la mémoire de son ancien buteur, le FCN a ainsi prévu une série d'hommages à l'occasion du match entre Nantes et Bordeaux (où avait également évolué Sala), ce dimanche 26 janvier (17h) au stade de la Beaujoire. "Parce qu'il rêvait de l'Albiceleste, les joueurs délaisseront leur tunique jaune habituelle pour un maillot s'inspirant de son pays d'origine", indique notamment le FC Nantes, qui précise que les bénéfices de la vente de cette tunique seront reversés aux deux clubs formateurs du joueur, le Club San Martin de Progreso et le Proyecto Crecer. L'avant-match s'annonce chargé en émotions : une bâche à l'effigie d'Emiliano Sala sera étendue sur le terrain avant la rencontre, un magazine spécial, contenant de nombreux témoignages, sera distribué à l'entrée du stade, des vidéos retraçant le parcours de Sala seront diffusées, un tifo géant sera déployé dans les tribunes, où les supporters entonneront, comme ils en ont pris l'habitude à la 9e minute de chaque match des Canaris, le chant en l'honneur de l'Argentin ("C'est un Argentin qui ne lâche rien, Emiliano Sala, Emiliano Sala, Emiliano Sala"), et une minute d'applaudissements sera respectée avant le coup d'envoi.

En savoir plus

L'accident d'avion d'Emiliano Sala

Le lundi 21 janvier, Emiliano Sala monte à bord de l'avion PA 46 Malibu, "The Piper Malibu", en début de soirée, depuis Nantes, pour rejoindre Cardiff, la ville du club où il vient d'être transféré. L'avion, qui a décollé à 20h15 de l'aéroport de Nantes-Atlantique, disparaît des radars aux alentours de 21h23, après un message du pilote, un dénommé David Ibbotson, demandant l'autorisation de baisser son altitude puis l'envoi d'un autre message de détresse. L'engin volait à environ 2 300 pieds (700 mètres) quand il a perdu le contact. Un important dispositif de recherches est été lancé le soir-même de l'accident par la police de Guernesey, puis relancée les jours suivants sans succès. Le jeudi suivant, la police de Guernesey indique qu'elle stoppe définitivement les recherches pour tenter de retrouver le footballeur et son pilote, les deux seuls personnes présentes à bord. Les explorations reprennent le samedi suivant, après la mobilisation de la famille du joueur, qui réussit à réunir des fonds via une cagnotte en ligne. Cette nouvelle opération, privée,  est confiée à David Mearns, spécialiste de ce type d'interventions. Le mercredi 30 janvier, après la découvertes de débris de l'avion, l'Air Accidents Investigation Branch (AAIB) décide elle aussi de reprendre les recherches. Le 3 février 2019, l'épave de l'avion est été repérée par l'équipage de David Mearns.

La mort d'Emiliano Sala

L'hypothèse de la mort d'Emiliano Sala et de celle du pilote de l'avion sont clairement évoquées dès le lendemain du drame par les responsables des recherches. Interrogé sur leurs chances de survie, John Fitzgerald, l'un des responsables des recherches, indique ainsi : "S'ils sont réellement dans l'eau, alors je vous dirais aucune". Malgré la poursuite des recherches, l'espoir de retrouver vivants les deux hommes s'amenuise ensuite de jour en jour. L'officialisation de la mort d'Emiliano Sala survient le 7 février, après le repêchage d'un corps retrouvé dans l'épave et identifié comme celui du footballeur argentin. Le rapport d'autopsie démontre que le footballeur est décédé de blessures à la tête et au torse, et non par noyade, ce qui signifie que le crash de l'avion est la cause du décès. La date de la mort ne fait pas de doute et correspond à celle de l'accident, le 21 janvier 2019.

Emiliano Sala au FC Nantes

Emiliano Sala jouait au FC Nantes depuis 2015. L'attaquant argentin de 28 ans, né le 31 octobre 1990 dans la province de Santa Fé en Argentine, a commencé son parcours en France au centre de formation puis dans l'équipe professionnelle des Girondins de Bordeaux. Après un prêt prometteur à l'US Orléans, Emiliano Sala termine troisième meilleur buteur de National en 2013, avec 19 buts, avant de rejoindre logiquement la Ligue 2, à Niort, la saison suivante, où il inscrira 18 buts en 39 matchs. De retour à Bordeaux en 2014, Sala joue peu et est finalement à nouveau prêté, à Caen (5 buts en 13 matchs). C'est finalement l'été suivant qu'il signe pour 5 ans au FC Nantes et confirme enfin son potentiel dans l'élite avec 15 buts inscrits lors de la saison 2015-2016. Après trois saisons et demi réussies en Loire-Atlantique (48 buts en 133 matchs au total), il avait été transféré à Cardiff City au début du mois de janvier 2019 mais n'a finalement jamais porté les couleurs du club gallois.