Au Pirée, Mandanda n'a pas suffi, les notes et le résumé en vidéo

Chargement de votre vidéo
"Au Pirée, Mandanda n'a pas suffi, les notes et le résumé en vidéo"

Au Pirée, Mandanda n'a pas suffi, les notes et le résumé en vidéo Les Marseillais se sont inclinés sur la pelouse de l'Olympiakos, ce mercredi 21 octobre 2020, dans le groupe C de la Ligue des champions, sur le score de 1-0, sur un but amené par l'ancien Olympien Mathieu Valbuena, très en vue tout au long du match. Découvrez le résumé et toutes les réactions.

le résumé du match

Ce sont des retrouvailles qui auraient pu connaître meilleur sort. Sept ans après, l'Olympique de Marseille retrouve la Ligue des champions comme il l'avait quittée : par une défaite. Face à une équipe de l'Olympiakos qui n'a pourtant pas l'allure d'un géant d'Europe, les Marseillais se sont cassés les dents, hier au Pirée. Malgré tout, la rencontre avait pris une bonne tournure pour les joueurs de Villas-Boas. Benedetto (2e) puis Thauvin (5e) s'étaient illustrés sans changer le score pour autant. L'OM entamait bien sa rencontre mais montrait des faiblesses défensives notamment sur son côté droit. Sakai était pris à plusieurs reprises. L'Olympiakos faisait le dos rond et faisait frémir les défenseurs marseillais sur quasiment chaque offensive. Les Grecs pensaient même ouvrir le score peu avant l'heure de jeu mais le VAR intervenait pour annuler un but de Masouras, logiquement sanctionné d'un hors-jeu (51e). Marseille était averti une première fois. Mais les idées manquaient. En attaque, Payet disparaissait, Benedetto n'était pas dans le coup, Thauvin était, lui, bien seul. Villas-Boas tentait bien un coup en faisant entrer Cuisance, Radonjic et Luis Henrique mais cela ne changeait pas grand chose. L'OM pliait même en fin de rencontre puis rompait définitivement à la 90e minute. Sur un centre de Valbuena, Ahmed Hassan venait crucifier Mandanda de la tête. L'Olympiakos l'emportait 1-0 dans un match où Marseille ne méritait peut-être pas ce sort mais la Ligue des champions n'offre pas de cadeau... Désormais la grosse artillerie arrive : Manchester City et son effectif gargantuesque viendront tester l'OM mardi prochain et c'est ensuite Porto sera au programme. Jordan Amavi plaidait pour une "remise en question". Les Marseillais vont surtout devoir trouver des réponses. Car il y a déjà urgence. Le résumé du match en vidéo :

en direct

11:35 - Les notes de la Provence

Après ce match Olympiakos - OM, le quotidien régional souligne les bonnes prestations de Steve Mandanda et Pape Gueye attribue la plus mauvaise note à Dario Benedetto et Dimitri Payet. Les notes : Mandanda (6,3) - Sakai (4,7), Alvaro (5,3), Caleta-Car (4,7), Amavi (5,3) -  Rongier (5), Gueye (6), Sanson (3,3) - Thauvin (4,7), Benedetto (3), Payet (3).

11:30 - Les notes de L'Equipe après Olympiakos - OM

Du côté de l'Olympique de Marseille, les seules notes supérieures à la moyenne attribuées par le quotidien sportif, ce matin, reviennent à Pape Gueye et Steve Mandanda (6/10), auteur de plusieurs arrêts décisifs, notamment face à Mathieu Valbuena, et qui a dû finalement s'avouer vaincu en fin de match sur le but de Hassan Mahgoub. Suivent Caleta-Car (5/10), puis Gonzalez, Amavi, Rongier, Thauvin (4/10), Sakai, Sanson, Payet (3/10) et Benedetto (2/10). Du côté de l'Olympiakos, le joueur le plus en vue selon L'Equipe a été Mathieu Valbuena, qui obtient la note de 8/10. Masouras et le gardien de but Sa sont crédités de la note de 7/10.

10:33 - Rothen critique l'attitude de Payet

Invité à commenter cet Olympiakos - OM, hier soir, sur le plateau de RMC, Jérôme Rothen n'a pris de gants et fustigé notamment la performance de Dimitri Payet : "Ce que je ne comprends pas avec Villas-Boas, c’est qu’il a donné du temps de jeu à Cuisance contre Bordeaux sur le dernier match, et qu’ils ont gagné. Alors reste dans ce truc-là contre l’Olympiacos ! Payet est suspendu en championnat actuellement. Comment tu peux faire des choix comme ça ? Il le sort à la 75e, mais pour moi, vu son attitude et ce qu’il a fait, à la mi-temps il doit dégager. Tu dois envoyer un message fort aux autres joueurs".

10:20 - Villas-Boas assume la responsabilité de la défaite

Interrogé sur le faible rendement offensif de son équipe hier, face à l'Olympiakos, le coach de de l'OM ne s'est pas dérobé : "Nos attaquants n'ont pas fait un match complet, c'est pour ça que j'ai sorti les trois, mais le responsable, c'est moi, c'est moi qui organise. Je ne me cherche pas d'excuses avec les attaquants. Je voulais aller chercher la victoire avec plus de profondeur. C'est pour ça que j'ai fait entrer les trois avec de la vélocité devant et que j'ai mis Cuisance entre les lignes pour donner cette passe. Mais ça n'a pas fonctionné, alors le responsable du résultat et de la performance des joueurs, c'est moi".

10:12 - Amavi (OM) : "On aurait pu éviter ce but.."

Fautif sur le but encaissé par son équipé, Jordan Amavi, le latéral gauche de l'Olympique de Marseille, regrettait hier soir le scénario du match : "On a l'habitude de rester solides, même quand c'est difficile vers la fin. Aujourd'hui, sur un ballon que j'ai perdu... Ça va vite, c'est la Ligue des Champions, mais on aurait pu l'éviter. C'est le foot, il va falloir travailler sur ça, en étant plus solides. Et aussi au niveau du jeu, car c'est l'Europe. Il faut se remettre en question".

10:07 - Martins (Olympiakos) : "Nous n'avons pas subi"

Pedro Martins, l'entraîneur de l'Olympiakos, s'est, lui, évidemment montré satisfait de cette victoire face à l'OM. "Il est très important de gagner le premier match de groupe, cela impacte la psychologie de chaque équipe pour la suite de la campagne européenne, a-t-il noté en conférence de presse. À ce niveau, il n'y a pas de match facile, il faut insister jusqu'à la fin de chaque rencontre. Les Marseillais ont procédé par contre-attaques, mais nous étions la meilleure équipe sur le terrain, nous n'avons pas subi leur style de jeu. Il nous manquait Mady Camara au milieu, mais on a montré qu'on savait s'adapter, avec un système différent".

10:02 - Villas-Boas (OM) : "C'est l'expérience qui a parlé"

La réaction d'André Villas-Boas, le coach marseillais, après ce match Olympiakos - OM : "Cela s'est très mal fini pour nous. Dommage qu'on n'ait pas contrôlé, avec ce ballon perdu par Jordan. ils ont eu cette chance qui nous a tués dans les dernières minutes. C'est l'expérience qui a parlé. On est très déçu mais on doit accepter le résultat . On a eu quelques occasions, mais cela s'est joué sur des détails, ces fameux détails de la Ligue des champions. Les deux équipes ont été bonnes défensivement, et c'était sûr que celui qui allait marquer le premier qui allait l'emporter".

09:54 - Rongier regrette le manque d'intensité

La réaction de Valentin Rongier, le milieu de terrain de l'OM, après cette défaite face à l'Olympiakos : "C’est une fin de match cruelle. Je ne sais pas si on mérite de perdre mais on a mis moins d’intensité par rapport à l’Olympiakos en deuxième mi-temps et ce but nous pendait au nez. On a fait de bonnes choses aujourd’hui donc tout n’est pas à jeter mais il faut qu’on relève la tête. On a rechangé de système par rapport à la victoire contre Bordeaux et les automatismes ont mis du temps à revenir. Le coach attendait qu’on soit en bloc défensivement et presser dans les vingt premières minutes".

09:49 - Valbuena (Olympiakos) : "Un petit pincement au cœur"

Bourreau de Marseille hier soir, Mathieu Valbuena s'est exprimé au micro de RMC Sport après le match : "C'était un match très spécial pour moi. Ce n'était pas facile, dans un contexte comme celui-là, de retrouver l'OM en Ligue des champions. Mais, quand on est sur le terrain, on joue. Aujourd'hui, je suis à l'Olympiakos, j'en suis très heureux. On a fait une très belle partie et j'ai été décisif. J'aurais pu l'être avant mais Steve a fait de beaux arrêts. C'est un petit pincement au cœur mais je suis très content pour l'Olympiakos parce que je pense qu'on mérite cette victoire".