Laurent Delahousse : Michel Drucker "en avait gros sur le cœur"

Laurent Delahousse : Michel Drucker "en avait gros sur le cœur" LAURENT DELAHOUSSE MICHEL DRUCKER - Le torchon brûle entre Michel Drucker et Laurent Delahousse. Le présentateur de Vivement Dimanche n'a pas hésité à critiquer le journaliste, expliquant notamment que ce dernier n'était pas "un mec bien".

[Mis à jour le 5 juillet 2018 à 16h08] Lors d'une interview accordée au Parisien évoquant la nouvelle case horaire de Vivement Dimanche, qui passe désormais de 14 heures à 16 heures, le présentateur Michel Drucker en a profité pour tacler violemment son collègue Laurent Delahousse. Il y évoque également la relation qu'il entretient avec le journaliste qui a revendiqué la case de Vivement dimanche prochain la rentrée dernière où il anime désormais 19h le dimanche. "Il a demandé ma place pendant près de dix ans. Chaque saison, il menaçait la direction de partir s'il n'avait pas le 19 heures alors que j'étais une locomotive pour son journal."

Optimiste, Michel Drucker ne voulait pas y croire. "Jusqu'au jour où il l'a dit ouvertement. Ça m'a peiné. J'ai trouvé ça surréaliste. Il a été d'une inélégance incroyable. C'est même le ballon d'or de la discipline" lance-t-il. Michel Drucker, qui fête ses 54 années de carrière cette année, va même plus loin et explique qu'en "interne, je ne suis pas le seul à le penser." Pour lui, "Laurent Delahousse n'est pas un mec bien." Pour l'heure, le journaliste en charge des journaux du week-end de France 2 n'a pas souhaité donner de réponse à la charge de Michel Drucker. L'animateur de Vivement Dimanche charge encore plus le journaliste lorsqu'il parle de sa propre mort. "Je voudrais juste mourir en bonne santé et avec un bon audimat. Tiens, Delahousse pourrait en faire Un jour, un destin. Au moins, il sera obligé d'être élégant." Ambiance...

La direction de France Télévisions en colère

Toujours selon Le Parisien, la direction de France Télévisions n'aurait pas du tout apprécié les déclarations de Michel Drucker à l'encontre de Laurent Delahousse. Takis Candilis, le numéro 2 du groupe, aurait même envoyé un SMS au présentateur de Vivement Dimanche quelques minutes après la publication de l'interview sur le site du Parisien mercredi soir. Dans ce message, Takis Candilis aurait expliqué à Michel Drucker qu'il est "inadmissible" que "deux grands talents du service public s'affrontent sur la place publique." A l'heure où nous écrivons ces lignes, Laurent Delahousse ne s'est toujours pas exprimé.

Un soutien de taille pour Laurent Delahousse

Sur Twitter, Yannick Letranchant, directeur de l'information à France Télévisions, a tenu à soutenir le journaliste Laurent Delahousse suite à la sortie de Michel Drucker. "Il faut raison garder. La direction de l'information salue le travail de Laurent Delahousse, une figure emblématique et respectée de France Télé, de ses équipes et de la rédaction. Chacun a sa place et son rôle sur le service public." France Télévisions tente donc de calmer les esprits, mais est-ce que cela sera suffisant ? Michel Drucker s'excusera-t-il dans les heures à venir ?

Les explications du journaliste qui a réalisé l'interview

Lors du dernier numéro des Grandes Gueules sur RMC, le journaliste Michael Zoltobroda du Parisien est revenu sur l'interview qui a mis le feu aux poudres. "On est plus habitué aux clashs des rappeurs qu'aux clashs de Drucker" a ironisé le journaliste. "C'est règlement de compte à OK Corral à France Télévisions et en plus c'est son collègue sur le service public. Il en avait gros sur le cœur depuis plus de dix ans. Cela fait dix ans que Michel Drucker entend dire que Laurent Delahousse veut sa place. Au début il n'y croyait pas, mais voilà ça s'est produit. Pour Michel Drucker c'est le crime de lèse-majesté, c'était le coup de trop. Il ne veut plus laisser dire, il a 75 ans, il n'a plus rien à prouver. Il est en fin de carrière Michel Drucker, il est sans filtre."

Article le plus lu : Equipe de France : le show et la déception : voir les actualités

Annonces Google