Le pic de Bugarach fermé au public pour la fin du monde

Le pic de Bugarach fermé au public pour la fin du monde Pour certaines personnes, ce mont de l'Aude serait un refuge lorsque la fin du monde, qu'elles prévoient le 21 décembre prochain, arrivera. Le préfet ne l'entend pas de cette oreille.

Les Mayas pensaient qu'un nouveau cycle s'ouvrirait le 21 décembre 2012. Aujourd'hui encore, après la disparition de cette civilisation, cette date établie par l'un de leur calendrier reste liée à la fin du monde, aux yeux de certains pessimistes. Et pour certains tenants de cette théorie de l'apocalypse, il existerait des endroits pour se cacher et survivre. En France, c'est le pic, ou pech, de Bugarach, dans l'Aude, qui bénéficie de ce statut si particulier auprès de certains mystiques. Selon certains de ces prophètes, ce mont d'un peu plus de 1200 mètres et dont la forme peut évoquer une piste de décollage, abriterait un vaisseau qui permettrait aux chanceux de fuir la fin du monde en temps voulu.

Mais cette prédiction est loin de faire le bonheur des autorités de ce département. Eric Freysselinard, le préfet, a expliqué la semaine dernière que ce pic, ainsi que ses galeries souterraines, seraient fermées au public le 21 décembre prochain. Et cela afin d'empêcher un afflux de personnes venues pour se réfugier. Inutile cependant de s'y présenter avant : les accès à ce lieu seront interdits trois jours avant la date en question et un à deux jours après. Jean-Pierre Delord, le maire de Bugarach, commune de 200 habitants, a tiré la sonnette d'alarme après avoir été informé de l'organisation de voyages par des agences américaines. Autour du 21 décembre, tout le secteur sera bouclé avec une centaine de policiers et pompiers déployés pour contrôler les accès au petit village. Des spéléologues seront aussi mobilisés pour surveiller les cavités.

Chargement de votre vidéo
"Le pic de Bugarach, refuge présumé contre la fin du monde"