Le massacre de la Saint-Barthélemy

Le massacre de la Saint-Barthélemy © Victor Soares - Fotolia.com

Plongée dans une guerre de religion sans merci entre les catholiques et les protestants, la France connaît quelques périodes d'accalmie. Le 19 mars 1563, Catherine de Médicis, qui règne depuis la mort de son mari Henri II, fait rédiger l'édit d'Amboise qui accorde aux protestants la liberté de culte, Paris excepté. Mais le conflit s'envenime jusqu'à atteindre le paroxysme de l'horreur. Le jour de la Saint-Barthélemy, le 24 août 1572, Catherine de Médicis, craint un soulèvement des protestants. Elle convainc le roi Charles IX, son fils, de mettre à mort tous les chefs du protestantisme de Paris. Mais le massacre ne s'arrête pas aux dignitaires et frappe toute la société : femmes, enfants et personnes âgées. La folie s'étend rapidement aux grandes villes de province jusqu'en octobre et aurait fait près de 30 000 victimes.

 
Suggestions de contenus