Municipales Dijon : des fuites sur internet avant 20 heures #mun21000

Municipales Dijon : des fuites sur internet avant 20 heures #mun21000 Des rumeurs sur le résultat des élections municipales à Dijon circulent avant l'heure officielle sur les réseaux sociaux.

A peine le dépouillement engagé, les rumeurs circulent. Des internautes laissent filtrer sur les réseaux sociaux des rumeurs sur le résultat des municipales à Dijon. Pourtant, il est normalement interdit de publier estimations et résultats avant 20 heures : journaux et télévisions sont contraints à un strict blackout jusqu'à la fermeture du dernier bureau de vote dans l'hexagone. Malgré cela, des indications sur les résultats circulent sur Twitter (les internautes utilisent notamment le hashtag #RadioLondres), sous forme de messages codés. Des publications étrangères comme la Tribune de Genève distillent également des estimations en début de soirée.

Poids lourd du Parti socialiste, François Rebsamen était en tête à l'issue du premier tour des municipales à Dijon, avec 44,28% des voix. Le maire de la cité des Ducs depuis 2001 doit néanmoins faire face à deux listes concurrentes. D'abord celle d'Alain Houpert (UMP), qui a réuni 28,27% des suffrages le dimanche 23 mars. Ensuite la liste Front national d'Edouard Cavin, qui a recueilli 12,70% des voix, alors que le parti n'avait présenté aucune liste en 2008. David Lanaud du Gray (sans étiquette), Isabelle de Almeida (Front de gauche) et Claire Rocher (extrême gauche) n'ont pas franchi la barre des 10%. 

Il y a six ans, le maire François Rebsamen avait été réélu dès le premier tour des municipales, avec 56,22 % des suffrages. C'est-à-dire loin devant le candidat de l'UMP François-Xavier Dugourd et son score de 36,36 % des voix. Pour ce scrutin, le taux de participation s'était fixé à 61,95 % des électeurs dans la ville de Dijon.

EN VIDEO - Les élections municipales, comment ça marche ?

Article le plus lu - Pont de Gênes : de jeunes Français parmi les victimes › Voir les actualités

Annonces Google