Boris Vallaud : comment le mari de "Najat" est entré à l'Elysée

Boris Vallaud : comment le mari de "Najat" est entré à l'Elysée Boris Vallaud, époux de Najat Vallaud-Belkacem, a été officiellement nommé ce week-end secrétaire général adjoint de l'Elysée. Un poste clé qui marque une nouvelle étape dans l'ascension du couple au pouvoir.

[Mis à jour le 17 novembre 2014 à 17h46] Depuis le départ avec perte et fracas d'Arnaud Montebourg du gouvernement, Boris Vallaud, qui était son directeur de cabinet, s'occupait de ses jumeaux, Nour et Louis, à la maison. Les deux enfants sont aussi ceux de Najat Vallaud-Belkacem, personnalité en vogue du gouvernement et ministre de l'Education depuis le même remaniement. Mais qu'on ne se fie pas aux apparences. Quand l'une attire sur elle la lumière et fait de la politique micros ouverts, l'autre navigue depuis bien longtemps dans les coulisses. Boris Vallaud a été successivement directeur de cabinet du préfet du Gard, secrétaire général de la préfecture des Landes, sous-préfet de Mont-de-Marsan puis secrétaire général du  conseil général de Saône-et-Loire, dans l'équipe d'Arnaud Montebourg avant de le suivre à Bercy. Il vient d'être nommé ce dimanche 16 novembre 2014 secrétaire général adjoint de l'Elysée. Un poste qu'on pourrait assimiler à celui du numéro 3 de la présidence de la République, derrière le chef de l'Etat et Jean-Pierre Jouyet et en collaboration étroite avec Gaspard Gantzer, en charge de la communication de l'Elysée.

Les non-initiés auraient pourtant pu croire que le principal collaborateur de Montebourg serait longtemps resté "tricard" dans une majorité désormais reprise en main par Manuel Valls. Il n'en est donc rien. Et on entend déjà les mauvais esprits sous-entendre que Boris Vallaud n'a été nommé à l'Elysée qu'en raison d'un pistonnage en règle de son épouse. Cette nomination, très commentée, a pourtant d'autre raisons, à commencer par la crise qui a secoué l'Elysée après les révélations de deux journalistes du Monde sur le secrétaire général Jean-Pierre Jouyet. La nomination de Boris Vallaud à l'Elysée est ensuite le fruit de la volonté de François Hollande de s'entourer de fidèles après le scandale qui avait frappé Aquilino Morelle au printemps (par ailleurs proche lui aussi de Montebourg).

Boris Vallaud : un membre de la promotion Senghor de l'ENA

Car s'il a lui-même travaillé pour le bouillonnant ministre de l'Economie jusqu'à son départ, Boris Vallaud fait avant tout partie, avec son épouse, des membres les plus loyaux envers l'équipe au pouvoir. Longtemps au service de Ségolène Royal, Najat Vallaud-Belkacem a servi avec autant de fidélité François Hollande depuis son entrée en campagne en 2011. Boris Vallaud, lui, fut pendant deux ans un intermédiaire entre l'Elysée et Bercy, où les conceptions de la ligne à suivre étaient souvent très différentes. Jamais, dit-on, il n'a pour autant trahi ni Hollande, ni Montebourg, avec lesquels il aurait gardé de bonnes relations.

Autre point fort de Boris Vallaud : il est un proche d'Emmanuel Macron, le ministre de l'Economie, avec lequel il a partagé les bancs de l'ENA. ENA que Najat Vallaud-Belkacem n'a jamais réussi à intégrer malgré deux tentatives. Avec Macron et Gantzer, lui aussi issu de la promotion Léopold Sédar Senghor, Boris Vallaud disposait donc de son propre réseau au Palais. S'il y a eu piston, il y a donc fort à parier qu'il ne vienne pas de son épouse, mais de ses vieux camarades de promo. En tout cas en partie...

Boris Vallaud : l'interface entre Bercy et l'Elysée ?

Il semble cependant plus raisonnable de parler de proximité "sur le fond" entre Boris Vallaud et l'exécutif plutôt que de relations interpersonnelles ou de réseautage. Comme Emmanuel Macron, qui fût lui-même ancien secrétaire général adjoint de François Hollande à l'Elysée, Boris Vallaud semble bien incarner cette nouvelle orientation pro-entreprises de Matignon comme de l'Elysée. Surtout, avec son expérience et ses contacts privilégiés avec le ministre de l'Economie, il pourrait continuer à jouer ce rôle d'interface entre Bercy et l'Elysée, mais de l'autre côté du gué. La nomination de Boris Vallaud auprès de Jean-Pierre Jouyet s'inscrit donc principalement dans la continuité de ce qui est réalisé au sommet de l'Etat depuis la rentrée : harmoniser le discours de Bercy et de l'Elysée et surtout éviter les couacs sur la politique économique.

Vignette : L'une des seules photos de presse de Boris Vallaud et Najat Vallaud-Belkacem à Hontanx (Landes), le 6 août 2014. ©G. COLLET/SIPA.

Article le plus lu - Album de Johnny Hallyday : où l'écouter en ligne ? › Voir les actualités

Annonces Google