Journée de la Terre : des astuces pour préserver la planète

ASTUCES JOURNÉE DE LA TERRE - Dans des centaines de pays, la Journée de la Terre 2017 symbolise la préservation de l'environnement. Quels gestes sont à notre portée pour ce faire ? Astuces...

[Mis à jour le 22 avril 2017 à 00h47] Célébrée chaque 22 avril et donc ce samedi, la Journée mondiale de la Terre donne cette année encore une occasion aux citoyens de réfléchir aux dommages infligés à la planète... et aux gestes archi-simples de tous les jours pour la préserver. Parmi eux, le fait de privilégier "les circuits courts" en mangeant des produits locaux, mais aussi de saison pour limiter les émissions de polluants et le gaspillage ; le tri de ses déchets ou même le réflexe de rapporter ses médicaments périmés ou non-utilisés à son pharmacien : collectés, il sont désormais transformés en énergie.

D'autres astuces à la portée de tous consistent à éteindre la lumière quand on quitte une pièce ; à utiliser les transports en communs, le vélo, le covoiturage ou ses jambes ; à couper l'eau pendant son brossage de dents ou son rasage... Un autre geste vert consiste à louer plutôt qu'acheter, ce qui permet de produire à terme moins de déchets. Et voici pour finir une solution qui pourra paraître loufoque à certain mais se démocratise : adopter une poule ! Le gallinacé est en effet capable de picorer jusqu'à 150 kilos par an de déchets alimentaires. Et vous offrira en retour des oeufs frais tous les matins pour le petit-déjeuner...

Adopter un bout de Terre

A l'occasion de la Journée de la Terre 2017, la NASA propose aux internautes lambda d'adopter virtuellement un emplacement bien réel sur Terre. Ce sont 64 000 emplacements qui sont "mis à l'adoption" pour le grand public, avec l'opération "Adopt The Planet", via le site internet éponyme (voir ici). Les "adoptants" réceptionnent ensuite de nombreuses informations sur les emplacements naturels sur lesquels ils gardent dorénavant un oeil, des images satellites aux cartes en passant par le taux de monoxyde de carbone.

Si vous tentez l'expérience, vous recevrez aussi, rappelle le site Sciencepost.fr, un certificat d'adoption personnalisé en fonction de l'emplacement qui vous aura été attribué de façon aléatoire. Et vous aurez accès pour un bout de la planète, en plus des informations évoquées ci-dessus, au détail des températures moyennes, de l'humidité sur place, de la couverture neigeuse ou de l'évolution de la végétation. En parallèle, le site officiel de la Journée mondiale de la Terre, earthday.org, propose, lui, d'effectuer un don pour reboiser les forêts ou défendre les espèces animales en danger d'extinction.

Des prédictions écologistes trop sombres par le passé

La Journée mondiale de la Terre est reconnue à l'heure actuelle comme le jour participatif consacré à l'environnement le plus emblématique sur le globe. Elle est de nos jours célébrée par des centaines de millions de personnes dans la plupart des pays du monde. L'objectif global de l'existence du Jour de la Terre est, selon le site officiel earthday.org, de favoriser le développement d'une masse de citoyens consciente des enjeux climatiques : en somme, possédant une connaissance partagée qui donne lieu à l'action collective pour la protection de l'environnement.

EN VIDEO - Des clichés de la Nasa témoignant des effets du réchauffement climatique.

Pour autant, comme le rappelle Atlantico, les sombres prédictions des écologistes des années 70 étaient particulièrement pessimistes et ne se sont pas toutes vérifiées, près d'un demi siècle plus tard. Sans prise en compte rapide de l'environnement, certains annonçaient ainsi la mort de tous les poissons du fait de la pollution, pollution qui obligera les personnes vivant en zone urbaine de porter des masques à gaz et qui réduira la portée des rayons du soleil en "bouchant" l'atmosphère. Etaient aussi prédits la fin du pétrole et de certains métaux comme le cuivre en l'an 2000, l'extinction d'une très large majorité d'espèces animales, une nouvelle ère glacière, une surpopulation provoquant la mort de centaines de millions de personnes du fait d'une succession de famines mondiales dans les années 1980 et 1990, la fin de la civilisation humaine d'ici 30 ans, ou même la fin de notre espèce...

La Journée de la Terre : un premier pas important

Reprise par les Nations unies comme une date forte du calendrier, la Journée de la Terre est néanmoins devenue un événement à l'échelle mondiale dès 1990, dans environ 140 pays, en mobilisant 200 millions de personnes. Le Sommet de la Terre, autre événement fondateur organisé à Rio en 1992 et ancêtre des conférences de Kyoto ou de la COP21, devrait beaucoup lui aussi à ce 22 avril. Au fil des éditions, et avec quelques années marquantes comme 2000 ou 2006, le Jour de la Terre,  désormais prénommé "Journée internationale de la Terre nourricière", est progressivement devenu le principal événement écologiste de la planète, également date anniversaire du tournant écologiste.

L'an passé, la Journée de la Terre a eu lieu le même jour que la signature de l'Accord de Paris sur les changements climatiques, issu de la COP 21. La Journée de la Terre est une fête célébrée aux Etats-Unis depuis 1970, toujours le 22 avril, en commémoration de la création du mouvement environnementaliste par un sénateur du Wisconsin, Gaylord Nelson. Il y a 47 ans donc, ce dernier a organisé une grande manifestation pour l'environnement et pour réclamer sa prise en compte dans les politiques fédérales américaines. Ce défilé a conduit à l'adoption de plusieurs lois fondatrices comme celles sur la protection de l'air, de l'eau et des espèces menacées, ainsi qu'à la création de l'Agence de protection de l'environnement (EPA).

Article le plus lu : A quoi ressemblera la photo officielle de Macron ? : voir les actualités

Réchauffement climatique / ONU