Partager cet article

RSS
Question
 
Mars 2008

Quelle différence entre déduction, réduction et crédit d'impôt ?

Question de Sylvie de Tourcoing : "En matière d'impôts, on parle de déduction, de réduction, de crédit d'impôt. Quelle est la différence entre ces trois termes ?"
  Envoyer Imprimer  

Vous êtes nombreux à vous poser cette question. Elle est légitime car la frontière entre déduction, réduction et crédit d'impôt peut apparaître bien mince, voire subtile. Or, il s'agit bien de trois mécanismes différents.

 

La déduction intervient avant le calcul de l'impôt. Elle correspond à un droit de diminuer le revenu global que vous déclarez, comme les 10 % sur les frais professionnels. Dans ce cas, si par exemple vous avez comptabilisé 3.000 euros de frais professionnels, vous retrancherez 300 euros à votre revenu (10 % de 3.000 euros) et ne déclarerez finalement que 2.700 euros sur votre déclaration d'impôt. Attention ! Conservez bien les justificatifs de ces frais. Ils vous seront demandés en cas de contrôle.

 

 
Le crédit d'impôt s'applique aussi bien aux personnes imposables que non-imposables ©
 

La réduction d'impôt fonctionne différemment. Il s'agit de retrancher une somme d'argent directement de l'impôt à payer et non pas du revenu à déclarer. Elle permet ainsi de diminuer l'impôt, voire de l'annuler. En revanche, il n'y a pas de compensation si le montant de la réduction est supérieur à celui de l'impôt dû. Ainsi, un contribuable dont le montant de l'impôt est de 2.000 euros mais qui bénéficie d'une réduction de 3.000 euros grâce à son investissement dans une résidence de tourisme, par exemple, ne paiera pas d'impôt. En revanche, il n'aura pas bénéficié en totalité du montant de la réduction. Le fisc a gagné 1.000 euros.

Le crédit d'impôt fonctionne selon le même principe que la réduction mais permet, lui, de bénéficier d'un remboursement de la part du fisc. Si vous deviez payer 1.500 euros d'impôt sur le revenu et que les travaux réalisés dans votre logement vous donnent droit à un crédit d'impôt de 2.000 euros, alors non seulement vous n'avez plus d'impôt à payer mais le Trésor public va vous verser 500 euros.

Au total, les contribuables imposables peuvent profiter de ces trois dispositifs pour réduire leur facture fiscale. En revanche, ceux qui sont non imposables, en retirent peu d'avantages. Seul le crédit d'impôt s'avère utile. Ils ne récupèreront en effet pas les montants qu'ils auraient dû économiser en utilisant la réduction ou la déduction d'impôts.

 


Magazine Argent Envoyer Imprimer Haut de page
Votre avis sur cette publicité

Sondage

Comment a évolué le montant de votre impôt sur le revenu par rapport à l'année dernière ?

Tous les sondages