Débat Attal-Bardella : avant le duel, une rencontre intime à Matignon entre les deux hommes

Débat Attal-Bardella : avant le duel, une rencontre intime à Matignon entre les deux hommes Gabriel Attal et Jordan Bardella ont rendez-vous jeudi 23 mai, lors d'un débat promis pour être le temps fort de cette campagne européenne. Mais les deux hommes se sont déjà retrouvés il y a quelques jours, hors caméras.

Au Rassemblement National comme à Matignon, les préparations s'emballent à l'approche du grand duel. Jeudi 23 mai, Jordan Bardella, tête de liste du RN aux élections européennes, fera face au Premier ministre Gabriel Attal lors d'un débat très attendu. Car les deux camps ont à cœur de faire de cette confrontation l'événement majeur de la campagne des européennes. Ce duel sonnera l'heure des retrouvailles pour les deux hommes, qui se sont déjà affrontés six fois au cours de la campagne présidentielle 2022. Sauf que depuis, l'un a été promu chef du gouvernement, pendant que l'autre a pris la présidence de son parti.

Mais en réalité, les retrouvailles ont déjà eu lieu il y a quelques jours, loin des caméras : jeudi 16 mai, Jordan Bardella a été reçu près d'une heure dans un salon de Matignon par son rival, pour une consultation que même la crise en Nouvelle-Calédonie n'a pas convaincu les deux hommes d'annuler. Ces derniers, qui se tutoient en coulisse, ont eu un échange "franc et cash", souffle-t-on au Point. Un échange intime auquel aucun collaborateur n'a été autorisé à participer, pour éviter la moindre fuite.

En attendant jeudi, l'heure est aux dernières révisions. Du côté de Gabriel Attal, les équipes revisionnent d'anciens débats pour aborder au mieux celui-ci, rapporte RTL. Le Premier ministre s'est vu confier par Emmanuel Macron lui-même la lourde tâche de relancer la campagne de sa tête de liste aux européennes, Valérie Hayer, à la peine dans les sondages. Chez Bardella, on rédige des fiches et des punchlines : le candidat du RN devra pour sa part conforter sa position de grand favori du scrutin en s'imposant définitivement comme l'alternative au camp Macron.

Débat Attal-Bardella : à quelle date et sur quelle chaîne ?

Gabriel Attal et Jordan Bardella se feront face sur le plateau de France 2 jeudi 23 mai à partir de 20h15. La 2e chaîne s'attend à réaliser de très bonnes audiences pour l'occasion. Un temps cité pour codiffuser le débat, TF1 ne sera finalement pas de la partie. Le match sera animé par la journaliste Caroline Roux dans son émission "L'événement".

Quels seront les thèmes du débat Attal-Bardella ?

Campagne européenne oblige, Gabriel Attal et Jordan Bardella seront invités à évoquer leur programme pour l'Union européenne et les grands sujets qui animent le Parlement européen : souveraineté, guerre en Ukraine, Politique agricole commune, sécurité, immigration... Mais la présence du Premier ministre, voulue par Jordan Bardella, laisse imaginer que la discussion pourrait prendre un tournant national : le candidat du RN ne se privera pas d'attaquer le bilan d'Emmanuel Macron, que le chef du Gouvernement s'appliquera à défendre.

"À ne pas en douter, le premier ministre va attaquer le Rassemblement national sur ses positions vis-à-vis de la Russie", avance Thomas Despré, journaliste à RTL, qui prévoit aussi "quelques points" sur "la stratégie TikTok" de Jodan Bardella, très critiquée par ses adversaires dans la campagne. "Bardella a des failles énormes. Dès qu'il n'est pas dans sa zone de confort, sur ses sujets, ça peut partir dans le décor", assure un conseiller d'Emmanuel Macron au Point.

Mais côté RN, on assure avoir préparé toutes les parades nécessaires : "Tous les arguments d'Attal ont été fichés, tous ses éléments de langage ont été analysés", affirme Philippe Olivier, conseiller de Marine Le Pen et candidat sur la liste de Bardella. "Le 'vous ne travaillez pas', 'vous ne déposez pas d'amendement', et 'Mariani', et 'Jean-Marie Le Pen'… Cela risque de ne pas suffire face à Jordan Bardella qui, contrairement à ce que l'on peut lire, peut être très technique… "

Un débat Attal-Bardella voulu par Macron

Gabriel Attal a finalement remballé ses réticences à s'engager dans la campagne des élections européennes. Le Premier ministre, qui arguait il y a quelques semaines encore être "le chef du gouvernement, pas de la campagne", a fini par céder aux injonctions de son président de la République.  Emmanuel Macron ne lui a guère laissé le choix : c'est le président de la République en personne qui a convaincu (pour ne pas dire sommé) Gabriel Attal de se prêter au jeu. "Il faut que tu y ailles", a écrit Macron à son poulain dimanche 28 avril, au cours d'un échange de messages tendu, selon les informations du Parisien"Le président lui a mis un flingue sur la tempe", renchérit un conseiller de l'Elysée.

"Je souhaite qu'il s'engage au maximum dans la campagne en faisant des débats, des meetings", a confirmé Emmanuel Macron auprès de la Tribune du Dimanche le 5 mai.

Débat Attal-Bardella : Glucksmann grand absent, le PS saisit l'Arcom

Pourtant au coude à coude avec Valérie Hayer dans les sondages, la tête de liste du parti socialiste et de Place publique n'a pas été conviée à l'émission de Caroline Roux du 23 mai. France 2 a fait le choix d'un duel entre les deux camps favoris, ce qui a le don d'agacer Raphaël Glucksmann. Son allié, le patron du Parti socialiste Olivier Faure, a d'ailleurs écrit à l'Arcom à ce sujet ce weekend, demandant au régulateur de l'audiovisuel de "mettre en œuvre [son] pouvoir de régulation pour assurer le respect de l'expression pluraliste du débat politique".

"Est-ce que vous trouvez normal que le service public organise, à quinze jours de l'élection européenne, un débat (...) entre la droite et l'extrême droite en excluant la gauche ?" Déplorait Raphaël Glucksmann dimanche 12 mai sur France 3. Ce dernier a dénoncé une volonté de "réinstaller en permanence ce faux duel entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen."

Débat Attal-Bardella : Valérie Hayer éclipsée ?

Etrange choix d'affiche à deux semaines des élections européennes : si Jordan Bardella est bien la tête de liste du Rassemblement national pour ce scrutin, Gabriel Attal, pour sa part, ne figure pas sur la liste du camp macroniste. Valérie Hayer, tête de liste officielle de Renaissance, sera donc l'autre grande absente de cette soirée tant attendue. Rappelons que l'eurodéputée a déjà débattu avec Jordan Bardella le 2 mai, un face-à-face qui n'a pas paru affecter la dynamique de campagne des deux camps. Cette fois-ci, c'est le Premier ministre en personne qui viendra défendre le bilan d'Emmanuel Macron et son projet européen. 

"Je trouve aussi anormal que madame Hayer soit invisibilisée et remplacée par le Premier ministre, qui n'est pas candidat aux élections européennes", a pointé Raphaël Glucksmann sur France 3. Mais face à une campagne qui patine, Gabriel Attal est envoyé pour jouer la carte de la popularité. Le Premier ministre est un habitué des duels avec Jordan Bardella : tous deux sont régulièrement cités comme étant les héritiers respectifs d'Emmanuel Macron et de Marine Le Pen. D'aucuns verront même dans le débat du 23 mai une répétition générale en vue de 2027.

Eléctions européennes