Puits perdu : comment le faire

Puits perdu : comment le faire Lorsque certaines habitations se retrouvent trop éloignées des réseaux d'égouts, le puits perdu est une alternative efficace pour permettre d'évacuer les eaux usées et les eaux pluviales. Si vous aussi avez besoin d'un puits perdu, voici comment le faire.

Les outils nécessaires

Les étapes pour réaliser un puits perdu

La première étape de la réalisation d'un puits perdu consiste à creuser dans le sol un trou dont la profondeur va dépendre de la nature de votre sol. Optez ainsi pour un trou de 5 à 25 m de profondeur sur un sol imperméable comme l'argile, ou seulement 2,5 m de profondeur pour un sol perméable comme un sol sableux. Veillez à respecter une certaine distance entre votre trou et votre habitation. En règle générale, une distance de 4 mètres est préconisée entre un puits perdu et les fondations d'une habitation.

Une fois le trou creusé, déversez-y une bonne couche de graviers (environ 20 centimètres d'épaisseur), puis recouvrez cette couche d'une plaque de béton perforé. Pensez alors à positionner des anneaux de béton autour des orifices de cette plaque, afin de limiter la déformation des trous dans le temps. Pour encore plus de solidité encore, il est possible de cimenter ces anneaux au mortier.
Déposez ensuite de grosses pierres dans votre cavité, que vous recouvrirez d'un tissu géotextile afin de limiter la prolifération de mauvaises herbes.
Terminez la réalisation de votre puits perdu en y faisant aboutir les tuyaux d'évacuation des eaux usées ou pluviales.

Astuce : pour les moins bricoleurs, sachez qu'il existe des puits perdus déjà préparés, sous la forme de cellules prêtes à être enterrées dans le trou. Le trou lui, reste toujours à faire.

Voirie et Réseaux Divers

Annonces Google