Des livres recouverts de peau humaine à Harvard

Des livres recouverts de peau humaine à Harvard L'une des plus prestigieuses universités du pays dévoile une nouvelle des plus macabres. Trois ouvrages de ses bibliothèques seraient en fait reliés à l'aide de peau humaine.

Avec pourtant plus de 90 bibliothèques sur ses campus et quelques millions de livres à l'intérieur, des étudiants et bibliothécaires sont parvenus à mettre la main sur trois ouvrages à l'aspect étrange. Pas de carton, ni de cuir, c'est en peau humaine que ces livres sont recouverts et reliés.

"Relié avec de la peau humaine" peut-on lire sur la couverture d'un des livres. Cette légende pour le moins explicite laisse peu de place à l'imagination. Le Harvard Crimson (journal des étudiants de l'Université) dévoile qu'un deuxième ouvrage, intitulé "Practicarum quaestionum circa leges regias", contient cette légende plutôt terrifiante : "La reliure de ce livre est tout ce qui reste de mon très cher ami Jonas Wright qui a été écorché vif. Qu'il repose en paix". Recouvert de la peau d'une femme morte d'apoplexie dans un hôpital psychiatrique français, le troisième livre macabre dévoile poétiquement : "Un livre sur l'âme humaine méritait une peau humaine."

Ces étranges découvertes, ne seraient pas des cas isolés. Cette technique de reliure était en effet répandue au XVIIe siècle, notamment pour des ouvrages sur l'anatomie ou encore pour les testaments. Des analyses ADN sont d'ailleurs en cours pour déterminer si d'autres livres de ce type existent à Harvard.

Et aussi sur Linternaute.com :

Article le plus lu - Gérard Collomb : pourquoi il démissionne ? › Voir les actualités

Annonces Google